Vers la réalisation d’une étude complémentaire pour la sebkha de Sijoumi

Vers la réalisation d’une étude complémentaire pour la sebkha de Sijoumi

par -

Le ministre finlandais de l’Environnement, de l’Energie et de l’Habitat Kimmo Tiilikainen a souligné la nécessité pour la Tunisie d’élaborer une étude complémentaire au projet de valorisation et d’aménagement de la sebkha de Sijoumi et de mettre en place le cadre institutionnel et financier pour l’exécution de ce projet dans les meilleurs délais, à la lumière de la coopération entre la Tunisie et la Finlande à ce sujet.

Ces recommandations ont été présentées lors de l’entretien que le responsable finlandais a eu récemment avec le ministre de l’Equipement, L’habitat et l’Aménagement du territoire Noureddine Selmi qui a visité la Finlande du 19 au 21 mars 2019, selon un communiqué publié par le ministère de l’Equipement après cette visite.

Selmi a souligné, à l’occasion de l’entrevue, l’importance de la coopération tuniso-finlandaise dans le financement pour la promotion de la Sebkha de Sijoumi dans le cadre du partenariat public privé (PPP).
Le gouvernement tunisien a lancé, depuis 2015, un programme destiné à la promotion de cet espace (sebkha) et l’un des bureaux d’études spécialisés a achevé la réalisation de la première étape d’une étude spécifique au domaine, selon des données du ministère de l’Equipement.

Le projet de valorisation et d’aménagement de la sebkha de Sijoumi vise à éradiquer la pollution dont la sebkha souffre, à mettre en valeur ses berges et à créer des espaces pour les équipements publics et les zones de loisirs ainsi que des postes d’emploi dans la région ouest de la capitale.

Selmi s’est entreteunu lors de son séjour en Finlande avec la ministre du transport et des télécommunications, le vice-secrétaire d’Etat chargé des affaires étrangères avec lequel il s’est entretenu des moyens de réaliser les projets d’infrastrucutre et de l’ouverture des échanges extérieurs dans le domaine de la construction des villes intelligente$$s et l’utilisation des nouvelles technologies dans l’urbanisation.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire