AccueilLa UNEVoies de fait, agressions et campagnes de diffamation, lot quotidien des douaniers...

Voies de fait, agressions et campagnes de diffamation, lot quotidien des douaniers !

Aux campagnes de diffamation dont elle est souvent l’objet, la Douane tunisienne  voit s’ajouter des  attaques et des violences visant ses agents dans maints endroits du territoire de la République.

- Publicité-

Selon Haitham Zannad, porte-parole officiel de l’Administration générale des douanes tunisiennes, les unités de la Garde douanière se sont habituées aux attaques contre leurs patrouilles.

Dans une interview à Africanmanager  ar, il a confirmé que les unités douanières font face à de nombreuses  difficultés suite aux agissements violents des contrebandiers et des trafiquants lors des opérations de contrôle des moyens de transport et de la saisie des marchandises de contrebande. Il n’en a pas moins  insisté sur l’importance de la retenue dont les douaniers font montre  dans l’accomplissement des  tâches et missions qui leur incombent sans causer de pertes matérielles ou humaines.

Il a souligné que dans certains cas, des altercations éclatent entre passeurs et agents, notamment lorsque la sécurité physique des agents est menacée suite à des tentatives d’attaques des outils  de travail tels que les véhicules de service,  les équipements et divers autres matériels… ce qui pousse les douaniers à utiliser les armes à feu pour faire face et se défendre des agressions. « Ce sont des ripostes  prévues et encadrées  par la loi, mais font office de dernier recours pour nous  », a-t-il tenu à préciser.

Le colonel-major Haitham Zannad a révélé que la plupart des attaques sont perpétrées dans les zones frontalières, en particulier dans le Centre-ouest, et se répètent à une cadence périodique.

Le culte de la retenue

Il a également déclaré que l’Administration générale des Douanes est soucieuse de mettre en œuvre tous les moyens pour mener à bien les tâches qui sont confiées à ses unités avec le minimum de pertes humaines, et ce grâce  à la  patience, la retenue  et à la maîtrise de soi de leurs agents.

Citant  l’exemple du week-end dernier où une  patrouille de la Garde douanière de Sidi Bouzid a été attaquée par des contrebandiers, lors d’une opération d’inspection dans la zone d’Awlad Mnasser Chakhar, il a  précisé qu’à la  suite de la saisie d’un camion chargé d’une quantité de pneus , les passeurs ont délibérément lancé des pierres sur les agents de la patrouille et agressé l’un de ses membres, le menaçant de mort et déchirant son uniforme. Après des examens médicaux, il a été constaté qu’il était blessé à la main droite.

Le parquet a été informé de l’incident et un rapport circonstancié a été établi à cet effet et renvoyé aux services de sécurité aux fins de la poursuite des investigations  et pour  retrouver les agresseurs.

L’Administration générale des douanes a  porté plainte contre ces derniers et a rappelé l’engagement du corps des douanes à œuvrer pour tarir les sources de la contrebande et à aller de l’avant dans la lutte contre toutes les formes de criminalité financière, en  fournissant à  ses agents et cadres tout le soutien et l’assistance possibles afin de les aider à bien accomplir leurs tâches.

Campagnes de diffamation à répétition

La Douane tunisienne a rappelé les campagnes de diffamation répétées orchestrées  par contrebandiers  à son encontre à travers « des mouvements et des déclarations irresponsables de la part d’éléments appartenant même à l’administration ».

Ces derniers sont au service de partis suspects et d’agendas dont les intérêts se croisent avec ceux de la contrebande de blanchiment d’argent.

En fait, ces campagnes de diffamation vont à l’encontre de la douane tunisienne l’empêchant d’atteindre les « terriers mafieux » de ces contrebandiers.

Le colonel-major Haitham Zannad a souligné que ces agissements coïncident avec les succès successifs des corps de douanes, notamment au cours des dernières semaines, « ce qui témoigne de la mobilisation des gangs de contrebandiers et de la corruption financière en particulier et des ennemis du pays en général pour semer la zizanie au sein de l’Administration générale des douanes ; entre ses dirigeants et ses collaborateurs afin de compromettre  leurs succès et   pousser vers l’effondrement de l’économie nationale,  ce qui nuit à la stabilité de l’État».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,830SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles