Tags Posts tagged with "Abou Iyadh"

Abou Iyadh

par -
Le gouvernement tunisien aurait émis

Le gouvernement tunisien aurait émis, hier lundi 2 septembre 2013, un mandat d’amener à caractère international contre le leader de «Ansar Charia», Seif Allah Ben Hassine, dit aussi Abou Iyadh, rapporte le quotidien tunisien Attounissya. Le média ajoute que ce mandat d’amener a été émis dans le cadre de l’affaire Chambi et plus précisément la mort d’Anis Jlassi au Jbel Bouchebka. Mais aussi en relation avec le dossier des dépôts d’armes de Médenine et Douar Hicher.

Rappelons qu’Abou Iyadh est recherché en Tunisie, depuis l’affaire de l’attaque de l’ambassade US en Tunisie et qu’alors que le ministère de l’intérieur, du temps d’Ali Larayedh, le recherchait, le prévenu donnait tranquillement des interviews en Tunisie même.

par -
La direction d’Ansar Charia a donné l’ordre à ses dirigeants et à ses militants en vue

La direction d’Ansar Charia a donné l’ordre à ses dirigeants et à ses militants en vue, d’entrer dans la clandestinité, au cours de la présente période et de s’abstenir d’apparaître en public afin d’éviter d’être arrêtés par les forces de sécurité, selon des sources proches du courant djihadiste salafiste citées par le quotidien Assarih.

Un grand nombre de ces dirigeants et militants a déféré à cette injonction transmise à travers les mosquées et autres moyens voies secrètes. Ils ont subitement disparu , alors que d’autres continuent de circuler librement et de fréquenter les mosquées sans être inquiétés par les forces de sécurité.

D’après les mêmes sources, la tension est à son comble entre Ansar Charia et la base du mouvement Ennahdha, estimant que le mouvement islamiste porte la responsabilité du classement d’Ansar Charia comme organisation terroriste tout en abandonnant « ses alliés d’hier » et en sacrifiant « ses compagnons de prison » pour faire plaisir à l’opposition et « céder aux pressions et diktats étrangers pour se maintenir au pouvoir.»

Les mêmes sources affirment, d’autre part, que le « service de presse » d’Ansar Charia mettra en ligne , bientôt sans en préciser la date exacte, un enregistrement vidéo comprenant une allocution d’Abou Iyadh où il répond à la conférence de presse tenue, mercredi, par le ministère de l’Intérieur, et expose une « feuille de route » adoptée par Ansar Charia pour la période à venir , au cours de laquelle vont s’intensifier les arrestations des dirigeants et membres du courant djihadiste salafiste.

par -
Mehrez Zouari

Mehrez Zouari, ex-directeur général des services spéciaux au sein du ministère de l’intérieur , a déclaré au journal Akher Khabar , que son éviction de son poste était le résultat des pressions menées par plusieurs politiciens à l’encontre de Lotfi Ben Jeddou. « La décision de mon éviction vise à apaiser les pressions sur le ministère de tutelle ».

par -
Des sources sécuritaires ont déclaré au quotidien Assarih que les cadres sécuritaires haut placés sont convaincus que la capture du chef d’Ansar

Des sources sécuritaires ont déclaré au quotidien Assarih que les cadres sécuritaires haut placés sont convaincus que la capture du chef d’Ansar Charia, Abou Iyadh n’est plus qu’une question d’heures ou de quelques jours au plus tard.

Ces cadres, ajoute-t-on de même source, sont parfaitement au courant des mouvements et des endroits où il se déplace en Tunisie qu’il n’a pas quittée. Il utilise un niqab comme accessoire de déguisement, précise-t-on.

Le chef d’Ansar Charia est soupçonné d’implication dans les assassinats de Chokri Belaid et de Mohamed Brahmi et dans les événements de Jebel Chammbi ainsi que dans les opérations d’introduction d’armes en Tunisie.

par -
Agé 23 ans et originaire de Foussana (Gouvernorat de Kasserine)

Agé 23 ans et originaire de Foussana (Gouvernorat de Kasserine), Mohamed Habib Al Omari, l’un des terroristes arrêté dans les événements de Jebel chaâmbi a révélé qu’Abou Iyadh, le leader de la mouvance salafiste djihadiste d’Ansar Achariaâ se serait rendu à Jebel Chaâmbi, il y a deux semaines, pour rendre visite aux terroristes qui y sont retranchés. Abou Iyadh s’y est rendu à bord d’un vélomoteur, selon les aveux de ce terroriste.

par -
Le ministre de l'intérieur

Le ministre de l’intérieur, Lotfi Ben Jeddou a souligné que des informations lui sont parvenues selon lesquelles certains journalistes, artistes, députés et hommes politiques sont menacés de mort, Rappelant qu’une protection rapprochée ou non leur a été assurée, rapporte Mosaïque Fm.

Cette protection se compose de 9 à 13 agents autour de la résidence et de l’ entourage, pour des rotations de 8 heures.

Il a indiqué, en outre, qu’il était facile pour les groupes terroristes de commettre des assassinats. Il a ajouté que “moi-même, je n’ai que deux gardes qui m’accompagnent et s’ils veulent m’assassiner, ils le feront”. Il a en outre confirmé qu’il était menacé par Abou Iyadh et quelques autres personnes.

par -
Le leader d'Ansar Charia Abou Iyadh a critiqué sévèrement  

Le leader d’Ansar Charia Abou Iyadh a critiqué sévèrement , sur la page officielle du courant djihadiste , les déclarations du ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, lors de la conférence de presse tenue, vendredi dernier ,au sujet de l’assassinat de Mohamed Brahmi.

Abou Iyadh a interpellé Lotfi Ben Jeddou l’appelant à éclairer le peuple sur la vérité de la liste des assassinats ,qui a été établie en juillet dernier , incluant un nom qui ne devrait pas y figurer , ce qui a provoqué un tollé au sein des cercles d’influence et obligé le décideur (qui n’a pas été nommé) , à s’excuser auprès de la personne en question , et le couvrir de présents pour qu’il accepte ses excuses .

Il a demandé au ministre Ben Jeddou d’informer les gens sur l’accord conclu entre lui et la troïka représentée par le parti au pouvoir, avant sa désignation au poste de ministre de l’Intérieur.

Abou Iyadh a averti le ministre que les Ansars Chariâa sont toujours armés de patience et de sagesse , mais « obliger la jeunesse des Ansars à la clandestinité aura des répercussions néfastes sur tout le monde », menace-t-il .

par -
Dans un nouveau message adressé aux membres des forces de sécurité

Dans un nouveau message adressé aux membres des forces de sécurité, Abou Iyadh leur a demandé de faire acte de repentance, à l’occasion du mois de Ramadhan, et de « revenir à Dieu ».

Dans une séquence vidéo diffusée sur la page d’Ansar Charia, le chef des djihadistes salafistes les a accusés de ne pas avoir suivi la voie de Dieu en lançant des hordes pour encercler la ville de Kairouan qui s’apprêtait à abriter le congrès d’Ansar Charia.

S’adressant aux forces de sécurité, il leur a dit : « Vous passez outre les ordres que vous recevez de Dieu, et vous déférez à ceux que vous intime une créature étoilée et bardée d’insignes », leur demandant de revenir dans le droit chemin et de faire acte de repentance.

par -
Abou Iyadh aurait échappé à 4 tentatives d'arrestation : deux d'entre elles ont été opérées chez lui à Hammam-Lif 

Abou Iyadh aurait échappé à 4 tentatives d’arrestation : deux d’entre elles ont été opérées chez lui à Hammam-Lif , une troisième chez sa sœur à Bab Al-Jazira , et la quatrième à la résidence d’une connaissance à Hammam Al-Ghezaz , au gouvernorat de Nabeul ,révèle le journal Akher Khabar .

La même source indique que le leader d’Ansar Al-Chariâa se déplace en niqab .

par -
Revenant sur les évènements de Kairouan et Ettadhamen ayant eu lieu dimanche dernier

Revenant sur les évènements de Kairouan et Ettadhamen ayant eu lieu dimanche dernier, Ansar Chariaa a affirmé que l’organisation a bel et bien tenu le dimanche 19 mai 2013 à la cité Ettadhamen au lieu de Kairouan comme l’avait planifié Abou Iyadh.

Dans un communiqué rendu public, Ansar Chariaa a précisé que le leader d’Ansar Al Chariaa, Abou Iyadh, aurait supervisé en personne les préparatifs du Congrès et aurait même mis en place un ‘plan B’ pour contrecarrer les décisions de l’Etat.

par -
Les menaces d’Abou Iyadh contre le gouvernement ne trouvent aucun écho auprès des Tunisiens

Les menaces d’Abou Iyadh contre le gouvernement ne trouvent aucun écho auprès des Tunisiens, a affirmé le ministre du Tourisme, Jamel Gamra, au journal algérien Achourouk, ajoutant que les salafistes djihadistes sont une minorité en Tunisie, exprimant l’espoir qu’il reprendront le droit chemin .

Concernant le congrès d’Ansar al Charia à Kairouan , il a indiqué que la position du gouvernement est claire : pas de réunions en l’absence d’autorisation, affirmant que le gouvernement Laarayedh est inflexible sur ces questions.

par -
Abou Iyadh a donné des instructions à ses adeptes d'éviter l'usage de la violence . Ces directives ne paraissent pas en conformité avec des convictions pacifistes

Abou Iyadh a donné des instructions à ses adeptes d’éviter l’usage de la violence . Ces directives ne paraissent pas en conformité avec des convictions pacifistes nouvelles du djihadisme, mais pour ne pas donner de chance à l’agenda américain de passer en Tunisie , selon les propos d’Abou Yadh rapportés par le journal “Al Hadath” du mardi 16 avril .

Le journal affirme que plusieurs accusations à l’encontre d’Abou Iyadh, notamment sa complicité avec la police politique tunisienne avant la révolution ,ont été montées ,et affirme que Abou Iyadh connait les parties qui sont derrières ces accusations et visent à l’entraîner dans la spirale des violences et le pays à la confrontation .

Selon le même article, Abou Iyadh est conscient que ses accusations proviennent d’un agenda américain qui vise à exclure les salafistes sous les slogans de l’établissement de la démocratie.

par -
Abou Iyadh a donné des instructions à ses adeptes d'éviter l'usage de la violence . Ces directives ne paraissent pas en conformité avec des convictions pacifistes

Abou Iyadh a donné des instructions à ses adeptes d’éviter l’usage de la violence . Ces directives ne paraissent pas en conformité avec des convictions pacifistes nouvelles du djihadisme, mais pour ne pas donner de chance à l’agenda américain de passer en Tunisie , selon les propos d’Abou Yadh rapportés par le journal “Al Hadath” du mardi 16 avril .

Le journal affirme que plusieurs accusations à l’encontre d’Abou Iyadh, notamment sa complicité avec la police politique tunisienne avant la révolution ,ont été montées ,et affirme que Abou Iyadh connait les parties qui sont derrières ces accusations et visent à l’entraîner dans la spirale des violences et le pays à la confrontation .

Selon le même article, Abou Iyadh est conscient que ses accusations proviennent d’un agenda américain qui vise à exclure les salafistes sous les slogans de l’établissement de la démocratie.

par -
Un rapport publié par Wikileaks  et cité par l’agence ANSAmed

Un rapport publié par Wikileaks  et cité par l’agence ANSAmed, accuse Abou Iyadh, le chef des djihadistes salafistes tunisiens, d’être un informateur de la police sous le régime de Ben Ali. Le rapport affirme  que Abou Iyadh a fourni des informations sur Al-Qaïda à la police secrète.

Abou Iyadh a disparu après avoir pris la tête d’un groupe de  centaines de salafistes dans l’attaque  contre l’ambassade américaine à Tunis, le 14 Septembre 2012, selon des magistrats.

par -
Le correspondant de la chaîne tv France 24 arabe

Le correspondant de la chaîne tv France 24 arabe, Abderrazak Tabib a affirmé que c’est le chef de « Ansar Charia », Seifallah Ben Hassine, dit Abou Iyadh, qui a donné l’ordre d’assassiner Chokri Belaid.

Ila ajouté que le ministre de l’Intérieur sortant, Ali Laarayedh , n’a pas déclaré, lors de sa conférence de presse, mardi, que c’est Abou Iyadh qui est le commanditaire de l’assassinat comme l’ont avoué les suspects arrêtés , dans le cadre de l’affaire de l’assassinat de l’opposant tunisien.

Le correspondant de France 24 a révélé que, lors de leur interrogatoire, les suspects ont reconnu avoir reçu d’Abou Iyadh l’ordre d’assassiner Chokri Belaid ainsi que d’autres politiciens et journalistes tunisiens.

Loading the player …

jwplayer(“container”).setup({ flashplayer: “/jwplayer/player.swf”, file: “/images/videos/iad.flv”, height: 270, width: 580 });

par -
 Le ministère de la Justice a publié Lundi un communiqué au sujet de l'ordonnance du  juge    d'instruction

Le ministère de la Justice a publié Lundi un communiqué au sujet de l’ordonnance du juge d’instruction enjoignant à Mosaique Fm de ne pas diffuser l’interview accordée par Seifallah Ben Hassine Alias Abou Iyadh et que la dite radio allait diffuser à12:00.

Le ministère souligne que le nommé Seifallah Ben Hassine est poursuivi par le juge d’instruction et est en fuite et que les recherches sont en cours .De ce fait, la diffusion de cette interview pourrait perturber le bon déroulement de l’enquête, et ses déclarations pourraient influer sur le cours de l’enquête et troubler l’ordre public.

par -
Le juge d'instruction du 1er Bureau au tribunal de 1ere instance de Tunis a décidé d’interdire à la  radio Mosaïque FM de diffuser l'interview que lui  avait  accordée  le chef  Salafiste Abou Iyadh

Le juge d’instruction du 1er Bureau au tribunal de 1ere instance de Tunis a décidé d’interdire à la radio Mosaïque FM de diffuser l’interview que lui avait accordée le chef Salafiste Abou Iyadh .

La radio a révélé que l’interview est l’œuvre de l’organisation Salafiste “Ansar Echaria”, et qu’elle a reçu copie de l’enregistrement , ce qui laisse supposer que ladite organisation peut à n’importe quel moment la diffuser , sans tenir compte de la décision de la Justice .

FOCUS 🔍

L'assurance a toujours été un facteur de développement dans les pays avancés; Henry Ford, fondateur de la célèbre marque automobile Ford, n'avait-il pas dit...

Le meilleur des RS

Dans un post sur sa page des réseaux sociaux, le député Sahbi Ben Fraj raconte dans le détail terrifiant sa visite avec deux collègues...

INTERVIEW

L’OMMP, office de la marine marchande et des ports, est l’une des rares entreprises publiques qui restent bénéficiaires, malgré un effectif de 1363. En...

AFRIQUE

Le scrutin présidentiel au Nigeria, prévu samedi, est reporté d'une semaine, a annoncé le président de la Commission nationale électorale indépendante du Nigeria (INEC),...

Reseaux Sociaux

SPORT

Le Stade Tunisien s'est imposé face au CS Hammam-lif (1-0), en match amical de football, disputé dimanche à Hammam-lif. L'unique but de la rencontre a...