Tags Posts tagged with "Adel Almi"

Adel Almi

par -

Le président de l’association tunisienne des prédicateurs et des cadres religieux Mehdi Ben Boukthir a dénoncé, vendredi, les pratiques et les manœuvres appelant à la fermeture des cafés et des restaurants durant ramadan et les agissements menés sous couvert de religion pour traquer et diffamer les non-jeûneurs et mobiliser l’opinion publique contre eux.
L’ouverture ou la fermeture des cafés relève de la compétence des pouvoirs publics, a-t-il déclaré à l’agence TAP. Aucune partie ne peut remplacer l’Etat et ses institutions exécutives, a-t-il insisté, estimant qu’il n’est pas permis de “s’ingérer dans la vie privée d’autrui notamment observer le jeûne ou ne pas l’observer”.
La campagne menée par certains au nom de la religion constitue un “dangereux précédent qui nécessite d’intervenir en toute urgence pour empêcher qu’elle ne se propage à d’autres domaines”, a indiqué l’association tunisienne des prédicateurs et des cadres religieux dans un communiqué publié récemment.
Dans ce communiqué, l’association appelle les parties concernées par les affaires religieuses à organiser des cours de sensibilisation en la matière de manière à rompre avec une vision erronée de la religion.
Notons que des séquences vidéo relayées sur les réseaux sociaux montrent le président d’une petite formation rigoriste, ” Tounès Ezzeitouna “, Adel Almi, en train de filmer des cafés ouverts durant la journée à l’Ariana et sommant leurs propriétaires de fermer et de ne pas servir les non-jeûneurs.
Légalisé en février 2014, cette petite formation politique a pour tout programme politique le droit à la polygamie, l’interdiction de l’adoption parentale, le rétablissement des juridictions choraïques, assorti de l’application de la Charia, et la séparation entre garçons et filles dans l’établissement d’enseignement.

par -
Adel Almi

Adel Almi, président du parti Ezzitouna a affirmé, dans une déclaration à Africanmanager, que 85% des hommes en Tunisie entretiennent des relations « illicites », avec des femmes, citant des informations de sources personnelles, ce qui ajoute-t-il, pose de nombreux problèmes tels que les enfants naturels et adultérins.

Il indiqué que des dizaines de milliers d’hommes en Tunisie ont une seconde épouse, ce qui confirme, selon lui, le besoin d’une union avec plus d’une épouse, et commande l’accélération de l’élaboration d’une loi autorisant la polygamie.

par -
Le président du parti Ezzeitouna

Le président du parti Ezzeitouna , Adel Almi, a proposé, mardi, de faire bénéficier les prostituées exerçant dans les maisons de tolérance de Sousse, d’une prime mensuelle à la suite de la fermeture de leurs lieux de travail.

Dans une déclaration au site Al Masdar, il a affirmé que la faute n’incombe pas à ces péripatéticiennes et que si elles avaient trouvé une autre source de revenus, elles n’auraient pas basculé dans le vice, ajoutant que « des parties malades et stipendiées les ont poussées à observer ce mouvement de protestation pour réclamer la réouverture des maisons de tolérance ».

Ila encore indiqué que la décision de fermeture est courageuse tout en reprochant à ceux qui l’ont prise de ne pas mettre en place une solution de rechange.

par -
Le président du parti Touinès Ezzitouna

Le président du parti Touinès Ezzitouna, Adel Almi, a annoncé l’organisation, vendredi, d’un mouvement de protestation devant l’assemblée nationale constituante, avec la participation de femmes pour réclamer le retour de la polygamie afin de lutter contre le célibat des filles.

Selon le site Chahed relevant du mouvement Ennahdha, Adel Almi a présenté des statistiques selon lesquelles 114 mille femmes tunisiennes revendiquent l’instauration de la polygamie, ajoutant qu’ « il aime sa femme mais qu’il en épousera trois autres », affirmant que son épouse adhère totalement à ce projet.

Adel Almi a indiqué qu’il ne reconnaît pas le Code de statut personnel ni les conventions internationales, signalant qu’un groupe d’hommes d’affaires a proposé à son parti l’ouverture d’écoles d’où est bannie la mixité entre les élèves de deux sexes. Il s’agit, selon lui, d’établissements pilotes dont l’enseignement est dispensé à des prix symboliques.

par -
Le président de l'Association centriste pour la sensibilisation et la réforme

Le président de l’Association centriste pour la sensibilisation et la réforme, Adel Almi a annoncé la création d’un nouveau parti islamiste, sous le nom “Le Parti de la Zeytouna”, indique la chaine France24 .

Le parti du prédicateur Adel Almi aura pour mission d’imposer la polygamie, l’interdiction de l’adoption et la séparation entre les deux sexes dans les écoles.

Il a ajouté que ce parti appellera à la création de tribunaux qui exécutent les préceptes de loi islamique ( la Chariâa ).

Adel Almi a souligné qu’une demande a été faite auprès des autorités compétentes depuis bientôt deux mois , pour bénéficier d’une autorisation légale du nouveau parti , et qu’à l’expiration du délai le 28 décembre le parti sera légal .

par -
Un nouveau parti islamiste est né sous le nom de « Parti de Tunisie Zeitouna »

Un nouveau parti islamiste est né sous le nom de « Parti de Tunisie Zeitouna », qui prône la polygamie et l’interdiction de l’adoption et de la mixité dans les établissements de l’enseignement.

Son fondateur, Adel Almi, a indiqué, à l’agence AFP, qu’il réclamera l’institution de tribunaux charaiques fonctionnant selon les préceptes de la charia, ajoutant que son parti attend le visa depuis deux mois.

par -
Le prédicateur Adel Almi a déclaré

Le prédicateur Adel Almi a déclaré, lundi, qu’il faut sévir contre les « déjeuneurs » durant le mois de Ramadhan, lesquels seront photographiés et décriés. Dans une déclaration à Assabah News, il a indiqué que « ceux qui se livreraient à des provocations contre les musulmans, se rendent coupables d’une infraction à la loi et doivent être punis. »

Concernant cependant « ceux qui déjeunent en privé et à l’abri des regards des gens, ils n’auront à rendre compte qu’à Dieu, nous dispensant d’intervenir », a-t-il dit appelant, par ailleurs, le ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, à prendre une position ferme envers les non-jeûneurs.

S’agissant de la baignade en mer durant la période du jeûne, il a affirmé que c’est un péché aussi bien pour l’homme que pour la femme. 

par -
Adel Almi

Adel Almi, président de l’association de conscientisation et de réforme a annoncé qu’il portera plainte contre Hamma Hammami, porte-parole officiel du Front populaire et Abdessattar Ben Moussa, président de la Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme, qu’il accuse d’avoir incité les jeunes du Front populaire à le brutaliser à mort, selon ses dires.

IL a ajouté que s’il savait qu’il allait subir ce sort, il n’aurait pas assisté aux travaux du congrès sur la lutte contre la violence et le terrorisme.

par -
Adel Almi

Adel Almi, président de l’association de la conscientisation et la réforme, revenant , dans une interview au journal Assarih, sur ce qu’il a appelé la « bastonnade », qu’il a reçue , hier mardi, lors du congrès sur la lutte contre la violence, a accusé le Front populaire d’être derrière cette agression.

Il a affirmé qu’il s’est gardé de répondre aux provocations dont il a été l’objet, mais n’a pas trouvé d’autre issue que de se sauver à toutes jambes, pour être rattrapé aussitôt par ses poursuivants qui l’ont soumis à une volée de coups, au cours de laquelle il a perdu son couvre-chef, en l’occurrence sa chéchia » qui , a-t-il dit , est « ma force », ajoutant cependant, qu’il est affligé par ce qui lui est arrivé , mais content d’avoir retrouvé sa « chéchia ».

par -
Le président de l'Association centriste pour la sensibilisation et la réforme

Le président de l’Association centriste pour la sensibilisation et la réforme, Adel Almi, vient d’annoncer son intention de créer un parti politique à vocation islamiste baptisé « Tounes Zaytouna ».

Il a précisé que l’idée lui en est venue après la déception ressentie par les Tunisiens face aux résolutions du Mouvement Ennahdha hésitant et loin des décisions révolutionnaires islamiques.

Adel Almi a expliqué, dans un communiqué, que son parti est en cours de constitution et qu’il est ouvert à tout les partis à caractère islamiste, en particulier le Mouvement Ennahdha afin de ne pas s’allier avec le Ettakattol et le Congrès pour la République.

par -
L’association pour la conscience et la réforme

L’association pour la conscience et la réforme, organisera, le 14 janvier, un festival à l’Avenue Habib Bourguiba, à Tunis, pour, dit son président Adel Almi, « ramener le peuple tunisien vers sa religion ».

Parmi les revendications qui seront proclamées, au cours de cette manifestation, la séparation scolaire entre filles et garçons.

Au sujet du couple qui a été condamné à deux mois de prison pour baiser en public, Adel Almi a affirmé qu’il soutient cette sanction, car la répression est une exigence, voyant dans cette étreinte un « acte attentatoire à la société et au peuple tunisien musulman ».

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux