Tags Posts tagged with "élève"

élève

par -

Un professeur du secondaire a été condamné à deux ans de prison, par le tribunal pénal de Monastir, pour avoir harcelé sexuellement son élève, en première année dans un lycée de Mahdia, a affirmé vendredi le porte-parole du tribunal, Farid Ben Jha à Jawhara fm.

Le professeur aurait été piégé par les camarades de la victime, qui l’ont filmé en train de harceler la jeune fille.
Il a été déclaré coupable de “harcèlement sexuel sur mineure” selon les articles 228 et 229 du code pénal, sachant que la victime avait abandonné les poursuites, a ajouté la même source.

par -

Une enseignante de français au collège Barnoussa à la ville du Kef, a rasé les cheveux de quatre élèves issus de familles pauvres d’une façon dégradante. Les élèves ont été moqués par leurs camarades, rapporte Mosaïque Fm.

Un des parents a contacté le délégué régional de l’éducation au Kef, mais ce dernier n’a pas réagit. Pis encore, il a essayé de couvrir l’affaire et il a demandé des parents de trouver une solution au problème.

La délégation de protection de l’enfance a ouvert une enquête en apprenant les faits. Une plainte auprès de la justice a été déposée.

par -

Wassim Jomli, un élève inscrit en quatrième année de sciences expérimentales au lycée Ibn Jazzar, à Kairouan, a été suspendu aujourd’hui, vendredi 16 septembre 2016, des cours par un surveillant de cet établissement, rapporte Mosaïque fm.

L’élève a refusé d’enlever le keffieh palestinien. Il a assuré qu’il a pris l’habitude de le porter depuis des années. Et d‘affirmer qu’il considère que le keffieh ne cache pas son identité et n’est pas contre les règles vestimentaires dans les établissements scolaires, a ajouté la même source.

par -

Un professeur a été violemment agressé, ce jeudi 23 juin 2016, par un élève qu’il a surpris en train de tricher lors d’une épreuve de la session de contrôle du baccalauréat 2016.

 Selon les informations rapportées par la radio Jawhara fm, le professeur avait rédigé un rapport après avoir surpris l’élève du lycée de Sidi Ali Ben Aoun en flagrant délit. Ce dernier l’avait par la suite attendu dans la rue, pour l’agresser violemment.
Les professeurs faisant partie du syndicat de l’enseignement secondaire à Sidi Ali Ben Aoun ont organisé un sit-in d’un quart d’heure, ce matin, devant le lycée en question, avant le début des examens et ont également porté des brassards rouges, a ajouté la même source.

par -

La dépouille d’un élève de 17 ans a été repêchée, hier mercredi, dans l’Oued El Garag, à Béja-Nord (à proximité de Béja-ville) .
Une source de la protection civile a indiqué à la correspondante de la TAP dans la région, que des plongeurs ont retrouvé la dépouille de l’éléve dans l’Oued et sont parvenus à la repêcher malgré les difficultés.
La même source a affirmé qu’une enquête a été ouverte pour connaitre les raisons du décès, ajoutant que l’hypothèse d’une mort par noyade est privilégiée.

par -

La Tunisie fait face aujourd’hui à une menace terroriste sans précédent. Sécuritaires, analystes et politiciens… tous s’accordent à dire que le danger terroriste guette la Tunisie de toutes parts notamment après l’attaque terroriste tragique perpétrée le 24 novembre dernier à Tunis  faisant 12 morts et une vingtaine de blessés parmi les agents de la Garde Présidentielle. Depuis lors, le pays s’est trouvé aux prises avec un surcroît de situations dramatiques. Nombreux sont ceux déjà qui ont blâmé l’institution sécuritaire en lui reprochant de ne pas avoir fait assez pour pouvoir déjouer  de tels attentats au cœur de la capitale et à 200 mètres du ministère de l’Intérieur.

Depuis l’attaque de Tunis, la police a appelé à la plus grande prudence et vigilance après un appel ayant prévenu d’autres attaques. Des unités sécuritaires se sont déployées en masse, depuis hier, mercredi 2 décembre 2015, sur l’avenue Mohamed V à Tunis. Des descentes nocturnes et des perquisitions s’effectuent quotidiennement dans de différents endroits et de domiciles  suspects.

La raison est simple. Aujourd’hui, le terrorisme frappe fort en Tunisie et il frappera encore plus durement, selon des experts. Ce ne sont plus seulement les sécuritaires, les politiciens ou les institutions vitales de la Tunisie qui sont menacés, mais aussi les écoliers. Une source sécuritaire bien informée a déclaré ce jeudi 3 décembre 2015 à Africanmanager que des menaces terroristes sérieuses pèsent sur les écoles étrangères en Tunisie. Des rapports provenant des services de renseignement font part  selon cette source, de l’existence de plans terroristes contre des institutions éducatives connues.  D’ailleurs,  l’école privée Bou Abdelli a annoncé dans un communiqué rendu public, ce jeudi 3 décembre 2015, la suspension des cours de l’après-midi à partir de ce jeudi au vendredi 4 décembre 2015 pour des raisons sécuritaires.

L’école privée a annoncé également que les élèves du préscolaire et du primaire termineront à 12h et que les élèves du collège termineront à 13h, et pour parer à une éventuelle attaque terroriste. Un important dispositif sécuritaire avait été déjà déployé depuis hier mercredi 2 décembre, devant et aux alentours de plusieurs écoles situées à l’avenue Mohamed V ainsi que celui de Louis Braille à Tunis.

La même source a indiqué que des informations  parvenues au ministère de l’Intérieur, n’excluent pas que les terroristes puissent  recourir à plusieurs scénarios pour commettre  des attaques tels qu’un attentat-suicide ou des explosions.

La source n’a pas, en outre, écarté la possibilité de voir les terroristes recourir à l’enlèvement d’élèves, soulignant à ce propos que de renforts sécuritaires ont été déployés dans les différents gouvernorats ainsi qu’aux alentours des écoles menacées.

Evoquant le cas de la fondation Bou Abdelli, notre source a indiqué que le renfort sécuritaire observé aux alentours de l’école vient suite à des craintes selon lesquelles, des terroristes pourraient investir  l’école en question pour exécuter une attaque explosive, soulignant que la situation sécuritaire dans le pays demeure critique surtout que la rue de Mohamed V devient la cible des terroristes.

Interrogé sur l’affaire, Walid Louguini, chargé de la communication au sein du ministère de l’Intérieur, a indiqué dans une déclaration, ce mercredi 2 décembre à Jawhara Fm, que le renforcement sécuritaire observé à l’avenue Mohamed V s’inscrit dans le cadre de la prévention afin de protéger les institutions publiques et privées de la Tunisie. « Le citoyen tunisien devrait s’habituer à ces procédures ainsi qu’à la présence renforcée des agents sécuritaires, sans en avoir peur », a-t-il dit.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

La KfW, la Banque allemande de développement, et l'Agence pour l'assurance du commerce en Afrique (ACA) ont annoncé, en marge du sommet African Investment...

Reseaux Sociaux

SPORT

La sélection tunisienne de handball (cadets) a remporté le championnat arabe de la catégorie grâce à sa victoire face à son homologue égyptienne par...