Tags Posts tagged with "GO Malte"

GO Malte

par -

En 2010, Tunisie Télécom avait créé l’évènement économique et financier en entamant les procédures de son introduction sur la bourse de Tunis et sur la bourse européenne Euronext. La révolution arrêtera net cet élan. Le nouveau PDG de l’opérateur historique, Nizar Bouguila, vient de le relancer avec l’appui du chef du gouvernement. Pour cela, bientôt TT entamera la mise à jour du document de référence qu’elle avait introduit, en 2009, auprès du CMF (Conseil du Marché Financier) et introduira une nouvelle demande pour l’introduction en bourse. Tout cela ne devrait pas, selon nos sources, dépasser la fin du 1er trimestre de l’année 2017, sinon avant, nous assure-t-on chez l’opérateur. Trois informations de taille pour cette prochaine cotation en bourse.

  • D’abord, le fait que l’actuel partenaire stratégique de TT, l’émirati EIT qui détient actuellement 35 % du capital de TT et qui a maintes fois exprimé son désir de se désengager, serait aussi d’accord pour cette sortie sur la bourse.
  • La seconde est que la cotation se fera sur les deux bourses. D’abord, la BVMT de Tunis et en même temps l’Euronext européen. Il faut dire, à cet effet, que l’un des principaux objectifs de cette introduction en bourse de TT qui est une décision de l’Etat,  par ailleurs, actionnaire à 65 % de TT, est de lui fournir les moyens financiers, tant en dinars qu’en devises.

Chez TT, on tablerait donc sur l’introduction d’un total, entre l’Etat et EIT, de 30 % du capital, c’est-à-dire 20 % de l’Etat tunisien et 10 % d’EIT. Sur ce total de 30 %, l’idée est, selon nos sources, de mettre 10 % sur la bourse de Tunis et 20 % sur l’Euronext. Mais à ce stade, notons-le, le détail de cette introduction n’est pas encore officiel.

  • La troisième information, c’est qu’une partie du capital à mettre en bourse de la part de l’Etat, devrait être donné aux employés mêmes de TT. On ne sait pas, à ce stade, les modalités de décision, on sait pourtant qu’elle émanerait d’une réelle volonté, et de la direction générale de TT et du gouvernement, de mettre en place un actionnariat salarié.

Ce nouveau concept  fait en fait partie de la stratégie de redressement de TT. Une stratégie qui comprend aussi la mise au point d’un nouveau statut pour TT, un statut qui joint le caractère public au privé avec une passerelle volontaire entre les deux,  moyennant une convention d’établissement avec son partenaire social l’UGTT.

Ce qui est certain et en dehors des besoins de trésorerie que comblerait pour l’Etat une telle introduction, cette introduction faut partie intégrante de la stratégie de relance et de développement de TT entamée par le nouveau PDG, Nizar Bouguila.

  • Tunisie Télécom, l’opérateur qui pèse 1,2 Milliard DT

Au jour d’aujourd’hui, TT c’est un chiffre d’affaires de 1,2 milliard DT (contre 1,317 Milliards DT en 2009) et un Ebitda (Revenu brut d’exploitation) de 453 MDT contre 391,8 MDT en 2009. TT, l’opérateur universel et historique qui n’a plus  la même part de marché d’avant l’entrée d’Orange, c’est aussi une PDM  mobile de 36,5 % et un quasi-monopole sur le fixe malgré l’entrée des deux autres opérateurs qui restent  toujours timides.

Mais le Groupe Tunisie Telecom comprend aussi, Topnet, détenue à plus de 99% par Tunisie Telecom. Topnet, fournisseur de services Internet et leader de son marché en Tunisie a été acquis en juin 2010.

– Société Tunisienne d’Entreprises de Télécommunications (« Sotetel »), détenue à 35% par Tunisie Telecom.

– Société Mauritano-Tunisienne de Télécom (« Mattel »), détenue à 51% par Tunisie Telecom ; – Société d’investissement DIVA SICAR, détenue à 85% par Tunisie Telecom.

Tunisie Telecom détient également 37% du capital de l’Agence Tunisienne d’Internet ainsi qu’un certain nombre de participations dans des sociétés qui lui offrent des services complémentaires, ou qui présentent une opportunité stratégique pour son développement, dont 1,52% du capital de la Banque de l’Habitat, société cotée à la Bourse de Tunis. Le chiffre d’affaires des filiales a représenté respectivement 9,5%, 9,9%, 7,6% du chiffre d’affaires consolidé de Tunisie Telecom pour les exercices clos les 31 décembre 2007, 2008 et 2009. Depuis, aucune information financière, mais cela va changer.

Par ailleurs, dans le cadre de son soutien au développement du secteur des nouvelles technologies, Tunisie Telecom et sa filiale Diva Sicar ont pris l’engagement de créer une société de gestion, une «techno-city» à Sousse qui devrait être dotée d’une infrastructure de base et technologique de pointe. A la date du présent document de référence, cette société est en cours de constitution et devrait être créée très prochainement. Tunisie Telecom et Diva Sicar détiendraient respectivement 50% et 40% du capital de cette société. Le Groupe Tunisie Telecom est l’exportateur numéro un du savoir-faire en télécommunications et le principal acteur dans plusieurs grands projets d’envergure internationale en étroite collaboration avec des partenaires tels que «Thuraya, Rascom, SEA-ME-WE4. C’est tout cela qui fera la très bonne valorisation de l’opérateur pour l’entrée en bourse et qui attirera certainement les investisseurs, locaux et étrangers, vers une entreprise qui gagne et un secteur encore porteur.

  • GO, l’opérateur aux 150 millions €et ne sortira pas de la Bourse de Malte ?

A tout ce groupe, il faudra désormais ajouter l’opérateur maltais GO dont TT vient d’acquérir 60 % par appel d’offres, une reprise qui sera certainement l’un des atouts d’une très bonne valorisation boursière de TT.

En effet, le GO maltais, c’est un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros (€), un Ebitda de 60 millions €, un Net-Profit d’une moyenne annuelle de 13 millions (24 millions € l’année dernière grâce à une conjoncture exceptionnelle), une PDM de 39 % sur le Mobile, de 66 % sur le Fixe, de 10 % sur le Cloud, de 50 % sur le Data, et autant sur l’Internet TV qui a la faveur du public maltais.

TT s’est payé 60 % de tout cela à 175 millions €, c’est-à-dire à 278 € l’action. Comme la loi l’y oblige, TT est soumis à une autre OPA, volontaire celle-là, pour éventuellement récolter le reste des 40 % du capital de GO. Nous apprenons aussi que, pour financer cette nouvelle acquisition, TT a pu lever 300 millions € sur le marché international, sans avoir besoin d’une quelconque garantie de l’Etat. Un signe de très bonne santé financière.

Par ailleurs, une source proche de l’opérateur assure pourtant à Africanmanager, que TT n’a aucune intention de retirer GO de la bourse de Malte, mais a au contraire la ferme volonté de la développer et de s’assurer que les investisseurs et épargnants maltais participent au développement de cet opérateur qui deviendra le signe de la réussite de la joint-venture entre les deux pays et les deux économies.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

La sélection tunisienne de handball (cadets) a remporté le championnat arabe de la catégorie grâce à sa victoire face à son homologue égyptienne par...