Tags Posts tagged with "industrie alimentaire"

industrie alimentaire

par -

L’Alliance mondiale pour l’amélioration de la nutrition (GAIN) (www.GainHealth.org), une organisation internationale créée par la Fondation Bill and Melinda Gates, ayant pour mission l’éradication de la malnutrition, organise le premier Forum des investissements pour la nutrition à Nairobi, au Kenya, afin d’inciter les investisseurs du secteur privé à jouer un rôle clé dans l’amélioration de la nutrition en Afrique.

Ce forum mettra en lumière les opportunités commerciales sur un marché largement sous-développé. De l’exploitation agricole à l’assiette, du déficit des régimes alimentaires dans les marchés à faibles et à moyens revenus, représente un marché inexploité d’une valeur de 120 milliards $.

Selon une récente étude, aucun pays africain ne devrait atteindre l’objectif des Nations unies d’éradiquer la malnutrition des enfants d’ici à 2030. En fait, les indicateurs de la malnutrition demeurent élevés dans 14 pays, dans la bande sahélo- africaine, du Sénégal à l’ouest à l’Érythrée à l’Est.

Ce problème doit être résolu. La GAIN estime que la mobilisation du secteur privé est essentielle pour lutter contre ce fléau. Des investissements tout le long de la chaîne de valeur alimentaire sont essentiels pour améliorer la disponibilité, l’accès, le coût et, enfin, la consommation d’aliments nutritifs.

La GAIN travaille avec près de 1000 sociétés impliquées dans la chaîne de valeur alimentaire en Afrique, mais beaucoup d’entre elles indiquent qu’elles ont des difficultés à accéder aux capitaux.

Lors du forum, les experts présenteront diverses opportunités d’investissements viables auprès de fonds de capital risque, d’institutions financières, de fondations et d’investisseurs en quête d’impact social. Le forum donnera plus d’informations sur le potentiel d’investissement pour des aliments nutritifs en Afrique. Le secteur privé et des investisseurs auront l’occasion de discuter des défis et des opportunités permettant de débloquer davantage d’investissements sur le marché de la nutrition grâce aux mécanismes déjà disponibles et à ceux en cours de développement.

Lawrence Haddad, directeur exécutif de la GAIN, explique : « Une personne sur trois dans le monde souffre d’une forme quelconque de malnutrition. En outre, la mauvaise alimentation est le premier facteur de risque de maladie dans le monde. Nous croyons que les sociétés du secteur alimentaire en Afrique ont la capacité de résoudre ce problème en produisant des aliments nutritifs à bon marché. Néanmoins, pour exploiter ce potentiel, il est nécessaire de disposer de nouveaux investissements privés pour les PME, ainsi que de nouvelles politiques et de nouveaux instruments de crédit. Notre objectif est d’aider à combler ce déficit ».

Fokko Wientjes, Vice-Président des Programmes pour la malnutrition et partenariats de Royal DSM et membre du comité exécutif de SUN Business Network, a déclaré : « La nutrition devient un secteur dynamique et innovant  de l’industrie agroalimentaire africaine. Les entreprises, les gouvernements et les investisseurs ne se contentent pas d’argumenter en faveur de  l’investissement dans la nutrition sur le plan éthique, ils ont également une analyse de rentabilité financière. Les entreprises s’adaptent lorsque les gouvernements et les consommateurs demandent de plus en plus l’accès à des aliments nutritifs sûrs et abordables. Les investisseurs vont commencer à bâtir maintenant l’industrie alimentaire de demain au service du consommateur africain ».

Cet événement est organisé par l’Alliance mondiale pour l’amélioration de la nutrition (GAIN) en partenariat avec Royal DSM, le SUN Business Network et le magazine African Business.

par -

«Plusieurs entreprises tunisiennes sont en train de créer des unités de transformation alimentaire au Qatar. Certaines d’entre elles ont même signé des accords avec des partenaires locaux pour former des coentreprises à cet égard».

C’est ce qu’a révélé dimanche dernier un haut fonctionnaire de Qatar Chamber (QC), le plus grand organisme représentant le secteur privé du pays, selon ce que rapportait dimanche le site d’information «The Peninsula » à la suite d’une réunion B2B d’hommes d’affaires qatari avec une délégation commerciale tunisienne au Qatar.

«Les entreprises tunisiennes ont signé des accords avec des partenaires locaux pour établir des installations de production alimentaire au Qatar. Dans le même temps, ils étudient et explorent des opportunités d’investissement dans d’autres secteurs prometteurs de l’économie qatarie », a déclaré Mohammed ben Ahmed bin Towar Al Kuwari, vice-président du QC. Selon «The Peninsula », un représentant de l’Association tunisienne Namaa a révélé que des investissements conjoints tuniso-qataris seront prochainement lancés, notamment dans le domaine des plastiques et des matières premières.

par -

Les investissements industriels déclarés ont enregistré une importante évolution de 21% au cours des cinq premiers mois 2016, atteignant 1429,6 Millions de Dinars (MD), selon les statistiques publiées par le ministère de l’industrie.
Ce département a indiqué que “malgré les difficultés économiques et sociales qui ont caractérisé le début de l’année 2016, aux plans national et international, le secteur industriel en Tunisie a pu préserver son rôle dans l’impulsion de l’investissement et des exportations”.
Ce sont surtout les investissements déclarés dans les industries mécaniques et électriques qui ont enregistré un bond de 120%, à 351,1 MD, à la suite de la déclaration de l’extension d’une unité totalement exportatrice dans l’aéronautique d’une valeur de 67,6 MD et d’une seconde unité de fabrication des structures d’avions (35,6 MD), outre la création d’une fonderie totalement exportatrice (25 MD) et l’extension d’une unité de traitement des surfaces (14 MD).
De même, le secteur de l’industrie alimentaire a enregistré une progression de 51,1% des investissements déclarés pour une valeur de 555 MD, à la suite de l’enregistrement d’intentions d’investissements dans plusieurs projets dans les domaines de la conservation des tomates, la fabrication de boissons gazeuses, de pâtes alimentaires, de laits et dérivés etc…
Les investissements déclarés dans le secteur des industries chimiques se sont élevés à 117,6 MD (+4,7%), après la déclaration de la création d’une unité de production pharmaceutique (9,8 MD) et de l’extension d’une unité de production du gaz (7,7 MD).
Chute des intentions d’investissement dans les industries du textile et du cuir
Toutefois, les intentions d’investissement ont chuté dans les industries textiles et habillement (-42,9% à 55,4 MD) et encore plus dans celles du cuir et chaussures (-58,5% à 5,4 MD) ainsi que dans les matériaux de construction (-23,5% à 173 MD).
S’agissant des investissements directs étrangers, le secteur de l’industrie a drainé 176 MD à fin avril 2016, en augmentation de 4,6% par rapport à 2015, ce qui constitue le double des investissements enregistrés au cours de la même période en 2014 (84,3 MD).
Légère progression des exportations industrielles de 1,2%
L’industrie a contribué à 91% des exportations nationales de biens, étant donné que les exportations industrielles ont atteint 10,685 MD, en légère progression de 1,2% par rapport à 2015 et ce malgré la baisse de près de la moitié (-47,1%) des exportations des industries alimentaires, en raison de la chute des exportations de l’huile d’olive.
Cette progression résulte de l’augmentation des exportations des industries mécaniques et électriques de 8,2% à 5158 MD et notamment des exportations de transformateurs, de pièces de rechange, de câbles et de fils électriques. Même tendance haussière pour les exportations du textile-habillement (+3,7%) , grâce à l’évolution des ventes extérieures des tissus et du prêt-à-porter ainsi que de celles du cuir et chaussures (+7,2%).
Embellie également, des exportations de l’industrie chimique (+43,4%) avec la progression des ventes de l’acide phosphorique (+192%) et du diphosphate d’ammonium (+187%) et du triphosphate super outre l’évolution des exportations des huiles aromatiques concentrés et des parfums (+24,1%) et des industries diverses -produits en plastiques, industrie d’ameublement et autres- (+16,2%).

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Imed Heni est un cadre de l’OACA. On ne mettra pas sa photo, pour ne pas utiliser celle du petit garçon qu’il affiche sur...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Les anciens présidents Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana sont arrivés en tête du premier tour de l'élection présidentielle à Madagascar, selon des résultats encore...

Reseaux Sociaux

SPORT

Kylian Mbappé a dédramatisé dimanche avec humour la brouille survenue deux jours plus tôt en sélection entre ses deux partenaires d'attaque au Paris SG,...