Tags Posts tagged with "interdiction"

interdiction

par -
Le cigarettier américain RJ Reynolds Tobacco Company a été condamné à verser 23

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac, célébrée chaque 31 mai, le ministère de la Santé a rappelé l’interdiction de fumer dans tous les établissements publics (hôpitaux, écoles, transports en commun, etc), conformément à la loi n°17 de 1998 relative à la prévention des méfaits du tabagisme.
40% des fumeurs sont des hommes et 5% des femmes, selon les chiffres du ministère de 2017. Le tabac tue entre 30 et 40 personnes par jour, selon la même source.
Pour l’Organisation Mondiale de la Santé, en 2017 la Tunisie était en tête des pays arabes en termes de tabagisme, avec un taux de 50% de fumeurs chez les hommes et les adolescents.

par -

Tout candidat à l’examen du baccalauréat ayant commis la fraude ou la tentative de fraude ne pourra s’inscrire de nouveau à l’examen qu’après cinq ans et sera exclu de tous les établissements éducatifs publics, mentionne un arrêté du ministre de l’éducation datant du 15 mai 2018 et amendant l’arrêté du 24 avril 2008 relatif au régime de l’examen du baccalauréat.

Publié le 18 mai 2018, dans le journal officiel de la République tunisienne (JORT), l’arrêté indique, également, que toute mauvaise attitude ou mauvais comportement est puni par une exclusion de tous les établissements éducatifs publics outre l’interdiction de passer l’examen pendant trois ans. Lorsque la fraude ou la tentative de fraude est associée au mauvais comportement, le candidat risque d’être interdit de passer l’examen du baccalauréat pendant six ans, outre son exclusion de tous les établissements éducatifs.

L’arrêté stipule que la sanction sera décidée par un comité national et ce, après l’examen du dossier du candidat et du rapport des commissions préliminaires.

Ce comité peut, aussi, suggérer au ministre de l’éducation d’ouvrir une enquête administrative pour identifier les responsabilités.

A noter que la session principale du baccalauréat au titre de l’année 2018, démarrera le 06 juin et se poursuivra jusqu’au 13 du même mois.

Les résultats seront annoncés le 24 juin 2018. La session de contrôle aura lieu du 26 au 29 juin 2018 et les résultats seront annoncés le 07 juillet 2018.

par -

Le ministre de l’Education nationale, Hatem Ben Salem, a décidé d’enfourcher le cheval de bataille de Néji Jalloul pour en finir avec les cours sup livrés par les enseignants dans les arrière-cours et les garages. Il a déclaré ce mardi 15 mai 2018 : «Nous allons revoir le cadre légal pour combattre les cours particuliers à domicile», rapporte Jawhara FM.

Ben Salem a indiqué que rien n’a été fait jusqu’ici pour stopper ce fléau, car son département ne disposait pas d’un cadre légal lui permettant de sévir en dehors des établissements scolaires.

Les choses doivent changer et les inspections doivent pouvoir se faire jusque chez les enseignants. J’ai fait une descente dans un de ces garages où s’entassent les élèves. Le professeur m’avait pris pour un parent et j’ai pu voir de près ce qu’on fait dans ces espaces réduits où il est impossible de s’assurer un contrôle total sur les événements» a déclaré Ben Salem. Il a conclu en disant que toute violation de cette loi sera sanctionnée…

par -

Mabrouk Kourchid, ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, a annoncé, lors de la Journée nationale de la promotion immobilière qui se tient actuellement à l’UTICA, qu’un décret-loi permettant aux étrangers d’acheter des biens immobiliers au même titre que les Tunisiens sera bientôt annoncé par le gouvernement.

Il s’agit, selon Kourchid, d’une décision très importante qui a été prise par le gouvernement d’union nationale (GUN).

Actuellement, les étrangers désireux d’acquérir des terrains ou des biens fonciers sur le territoire tunisien devaient attendre l’autorisation du gouverneur pour enregistrer leurs opérations dans le Registre foncier. “Le gouvernement actuel ambitionne de mettre en place une loi régissant la promotion immobilière en Tunisie, de faciliter les procédures d’acquisition des logements et d’éliminer le maximum d’autorisations exigées pour débloquer les projets de construction et de bâtiment dans le pays“, a déclaré Kourchid. Il a ajouté que “l’autorisation du gouverneur exigée lors de l’acquisition d’un terrain par les étrangers en Tunisie est sur le point d’être éliminée“.
Le gouvernement a déjà pris des mesures audacieuses concernant le secteur du bâtiment et de la promotion immobilière concernant, notamment, l’acquisition par les Libyens de terrains en Tunisie et il est en mesure d’en prendre davantage“, a encore dit le ministre.
A cet effet, l’article 5 de la loi de l’Investissement sera “largement interprété” dans le sens de donner plus de chances aux étrangers, notamment les Algériens, d’acquérir des terrains en Tunisie, a développé Korchid, ajoutant qu’une note sera bientôt présentée à ce propos.

par -

La justice iranienne a interdit l’utilisation de l’application de messagerie sécurisée Telegram pour des raisons de sécurité nationale, rapporte Reuters.

Il y a une douzaine de jours, l’Iran avait déjà interdit aux organismes de l’Etat de se servir de Telegram, application largement utilisée par les médias, le personnel politique, les entreprises mais aussi les citoyens ordinaires.

Toujours selon Reuters, Telegram avait jusqu’ici 40 millions d’utilisateurs en Iran. Le gouvernement bloque sur internet l’accès à de nombreux sites considérés comme criminels ou choquants mais beaucoup d’Iraniens contournent ce filtre en utilisant un logiciel VPN qui fournit des liens cryptés à des réseaux privés basés à l’étranger. Cela permet à l’internaute d’utiliser son ordinateur comme s’il se trouvait dans un autre pays.

par -

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, pourra au moins rentrer avec ça :  Les autorités hollandaises ont pris la décision mercredi 25 avril 2018 de lever l’interdiction de voyager vers la Tunisie, rapporte Mosaïque Fm. Les tours opérateurs installés aux Pays Bas ont donc carte blanche…

Pour rappel, Chahed était hier à Bruxelles pour s’entretenir avec plusieurs hauts responsables dont Federica Mogherini, haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ; il a également fait un passage au Parlement européen pour répondre aux questions des députés et exposer les priorités de son gouvernement. Puis direction la Hollande ce mercredi.

par -

Après Nidaa Tounes, c’est au tour de son allié de circonstance, Ennahdha, de râler contre le tour de vis opéré par la HAICA (Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle), dans le cadre des élections municipales du 6 mai 2018. «Nous sommes d’avis que les restrictions de la HAICA sur la couverture des municipales impactent négativement le cours des campagnes», a déclaré ce mardi 24 avril 2018 le porte-parole du mouvement, Imed Khemiri, sur Mosaïque FM.

Par ailleurs il a pris la défense des médias privés sur lesquels le couperet – sanctions – de la HAICA est tombé, appelant l’instance à la clémence.

C’est un fait : cette élection ne passionne pas les Tunisiens, d’ailleurs rien ne les passionne en ce moment (on verra si la Coupe du Monde changera la donne), blues post-révolutionnaire oblige. Mais il est vrai aussi que les règles absurdes de la HAICA occultent davantage le scrutin et le tuent dans la tête des citoyens, à ajouter à une conjoncture qui ne fait pas les affaires des rendez-vous électoraux. Sauf qu’à un plus de deux semaines du vote, c’est un peu tard pour protester contre les règles du jeu imposées par la HAICA, et qui tirent leur source du Code électoral que Ennahdha avait lui-même adoubé en 2014, faut-il le rappeler. C’est ce texte qu’il fallait remanier, et à temps….

par -

Les publicités de l’entreprise de sécurité informatique russe Kaspersky Lab ont été interdites sur Twitter, rapporte Reuters.

Son modèle économique est incompatible avec les règles publicitaires du réseau social, justifie-t-elle, évoquant par ailleurs les allégations des autorités américaines, pour lesquelles la firme est étroitement liée aux services de renseignements russes.

L’interdiction avait été annoncée un peu plus tôt par Eugene Kaspersky, cofondateur de la compagnie, sur son blog. Il précise l’avoir apprise début janvier.

Craignant qu’ils ne soient utilisés à des fins d’espionnage, l’administration Trump a interdit l’utilisation des logiciels de Kaspersky dans les services publics.

L’entreprise, qui nie fermement tout lien avec les services de renseignement, a promis de soumettre ses produits à des inspections et a saisi la justice pour contester cette interdiction.

par -

Google, filiale d’Alphabet, a annoncé mercredi qu’il allait interdire les publicités pour les cryptomonnaies et les contenus associés à compter du mois de juin.

Selon Reuters, en vertu de ces nouvelles règles, le groupe interdira les publicités pour des produits financiers non réglementés ou spéculatifs comme les options binaires, les cryptomonnaies et les paris financiers, entre autres, peut-on lire sur son site.

Google dit avoir supprimé 3,2 milliards d’annonces qui violaient ses règles en matière de publicité en 2017, un nombre pratiquement doublé par rapport à 2016.

“L’amélioration de l’expérience publicitaire sur le web, qui passe par la suppression des publicités nuisibles ou intrusives, continuera d’être une priorité pour nous”, a déclaré Scott Spencer, directeur des annonces du groupe.

En janvier, Facebook avait annoncé qu’il allait interdire la publicité pour des produits financiers et des services liés aux cryptomonnaies sur l’ensemble de ses réseaux sociaux.

par -

A l’instar de plusieurs pays européens interdisant l’usage des sachets en plastique dans les pharmacies, c’est au tour de la Tunisie de les bannir. Les méfaits des sachets en plastique sont plus que jamais d’actualité, outre la dégradation du paysage urbain, les fumées toxiques dégagées en les brûlant, ils causent la mort des oiseaux et animaux de mer, notamment les tortues, mais aussi amplifient l’impact des inondations en empêchant l’évacuation des eaux de pluie dans plusieurs régions de la République.

C’est dans ce contexte que le Syndicat des Pharmaciens d’Officine de Tunisie vient d’annoncer que les sacs plastique à usage unique ont été retirés depuis le 1er mars 2018 des pharmacies et remplacés par des sacs en papier.

Cette mesure a concerné pour le moment 2300 pharmacies et vient suite à une convention qui a été signée entre le ministère des Affaires locales et de l’Environnement et le Syndicat des pharmaciens en 2017, visant à lutter contre la pollution causée par les sacs en plastique d’une manière progressive et ce, à travers l’interdiction de leur utilisation.

L’accord entre les deux parties stipule la mise en place d’un programme d’incitation aux pharmacies privées, l’interdiction de la distribution des sacs en plastique et leur remplacement par des emballages fabriqués à partir des produits recyclables.

Un milliard de sachets plastiques utilisés en Tunisie !

On rappelle que l’année dernière, les sachets en plastique à usage unique (inférieurs à 50 microns) ont été interdits depuis 2017, au niveau des caisses, dans les grandes surfaces.

Des statistiques publiées par le ministère des Affaires locales et de l’Environnement relèvent qu’annuellement, un milliard de sachets plastiques sont utilisés en Tunisie, dont près de 315 millions sont distribués par les grandes enseignes commerciales.

Par ailleurs, des experts dans le domaine de la protection de l’environnement affirment que le sachet plastique constitue un problème à cause de son utilisation abusive. Au quotidien, les Tunisiens consomment des produits emballés dans des sachets plastiques jetés ensuite dans la nature, ils s’accumulent ainsi causant d’innombrables dégâts environnementaux.

Il est temps d’intensifier les efforts visant l’intégration de tous les établissements sanitaires et hospitaliers au programme national de protection de l’environnement des déchets médicaux et hospitaliers.

par -
Les sociétés tunisiennes de transport de carburants

Rome a décidé d’interdire l’utilisation de véhicules diesel privés dans son centre historique à partir de 2024. Selon les données dévoilées par Le Monde, la capitale italienne n’ayant pas de grosses usines, la quasi-totalité de la pollution atmosphérique provient des véhicules.

D’après une étude effectuée l’an dernier par un département du ministère de la Culture, 3600 monuments en pierre et 60 sculptures de bronze sont menacés dans Rome d’une forte dégradation en raison de la pollution atmosphérique.

A noter qu’environ deux tiers des 1,8 million de nouvelles voitures vendues en Italie l’an dernier roulent au diesel, selon des statistiques de l’industrie automobile.

par -

Le président de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), Nouri Lajmi, a assuré mercredi 28 février 2018 lors d’une conférence de presse que les journalistes ou animateurs candidats aux élections municipales ne doivent pas être en fonction dans les médias avant et pendant les élections.

Selon Shems fm, Lajmi a déclaré que l’exploitation d’un média au profit d’un journaliste candidat aux élections pourrait amener la chaîne à payer une amende allant jusqu’à 20 mille dinars.

par -

Les avocats du barreau de Casablanca sont dorénavant interdits d’intervenir dans les médias audiovisuels sans l’autorisation du bâtonnier de la ville, Hassan Birouaine. La décision est entrée en vigueur depuis la semaine dernière, selon des sources bien informées rapportées par le site marocain Telquel Arabi.

La nouvelle mesure du nouveau bâtonnier de Casablanca s’appuie , sur le fait que “certains avocats se sont transformés en conseillers médiatiques et profitent de leur statut pour promouvoir leurs propres cabinets”, ajoute la même source.

Le bâtonnier marocain a  encore  précisé que « les interventions à caractère politique ou sur la thématique des droits de l’Homme ne sont pas concernées par cette décision, car elles relèvent des convictions personnelles de chacun. Les radios et télévisions devront dorénavant contacter directement le barreau de Casablanca pour demander toute expertise juridique »a-t-il affirmé.

par -

Le directeur général de l’aviation civile, Kamel Miled, a fait savoir ce lundi 05 février 2018 sur Shems FM que la compagnie aérienne Emirates reprendra ses navettes depuis et vers Tunis le 25 mars 2018. Il a indiqué que c’est l’Organisation internationale de sociétés de transport aérien qui en a décidé ainsi, comme elle le fait pour les autres compagnies du monde en fonction des saisons, sachant que la saison estivale débute officiellement le 25 mars.

Rappelons que le 24 décembre 2017, les autorités tunisiennes avaient interdit aux avions émiratis de se poser dans les aéroports du pays, en réaction à la décision radicale des Emirats d’interdire aux Tunisiennes de débarquer sur leur sol. Il semble que les choses se soient arrangées pour de bon…

par -

Les insultes de l’ex-star du football Diego Maradona à l’endroit du président américain, Donald Trump, lui ont couté cher. En effet les autorités lui ont refusé le visa pour les USA, rapporte Le Figaro vendredi février 2018. Maradona, qui pilote actuellement le club d’Al Fujairah (Emirats Arabes Unis), voulait prendre un vol pour Miami afin de se présenter devant un juge pour un litige avec son ex-femme, Claudia Villafañe. Mais son interview avec la télévision vénézuélienne l’a rattrapé…

L’avocat de la légende du foot a donné les détails de cette affaire. Tout allait bien et l’Argentin allait recevoir son visa quand il a eu la mauvaise idée d’accepter ce fameux entretien. «J’étais à l’ambassade et j’ai dit à Diego: “S’il te plait, ne parle pas des Etats-Unis”. L’interview était sur TeleSur et je sais comment cela se passe.» Mais Maradona est passé outre et a tiré copieusement en direction de Trump. «Il a dit que Donald Trump était une chirolita (un terme argentin signifiant quelqu’un d’idiot que l’on peut manipuler, une sorte de marionnette, ndlr)», a indiqué l’avocat. A partir de ce moment il savait que le voyage de son client allait tomber à l’eau. «Après avoir vu cela, je lui ai dit que j’irais à Miami à sa place pour le représenter», a-t-il conclu…

par -

Le député pour les Tunisiens résidant dans le monde arabe, Abderraouf El May a réitéré, lors de son passage ce lundi sur Express Fm, la position de principe condamnant la décision unilatérale et discriminatoire de l’Etat des Emirats, soulignant que la Femme tunisienne constitue une ligne rouge à ne pas franchir tout : ” Malgré les explications tardives des autorités émiraties quant au caractère sécuritaire de la situation, la décision d’interdiction demeure humiliante pour tout le peuple tunisien dont la dignité reste au dessus de toute autre considération”, a-t-il dit.

Il a par ailleurs exprimé son soutien total à la décision tunisienne prônant la réciprocité et suspendant les vols de la compagnie des Emirates de et vers Tunis en attendant les éclaircissements nécessaires sur les raisons de la décision prise par Dubaï.

Abderraouf El May a tenu à faire part, tout de même, de la situation difficile des résidents tunisiens aux Emirats qui pourraient être sanctionnées par ces procédures d’où, selon lui, la nécessité da faire prévaloir la raison et de prendre en ligne de compte les divers tenants et aboutissants de cette affaire.

par -

Suite à la décision de restriction de voyage aux femmes tunisiennes prise par la Compagnie aérienne Emirates vendredi matin, la direction générale de l’aviation civile au ministère de Transport est intervenue auprès de l’Instance générale de l’aviation civile aux Emirats Arabes Unis (UAE), pour lever cette restriction d’une manière définitive.
Le ministère de Transport a estimé que cette restriction est ” illégale ” et ” contradictoire aux règlements en vigueur dans l’aviation civile internationale “, appelant la compagnie émiratie à respecter les lois internationales dans le domaine du transport aérien.
Le ministère a souligné, dans un communiqué, publié vendredi après midi, l’importance de la coopération tuniso-émiratie dans le secteur des transports, précisant qu’elle suivra cette affaire pour s’assurer du respect de la compagnie de cette levée d’interdiction.
A rappeler que la compagnie aérienne Emirates a interdit, vendredi, aux passagères tunisiennes de se rendre à Dubai, via les lignes de la compagnie (EK 748), à l’exception des femmes résidentes aux Emirats arabes Unis.

par -

Le Soudan a annoncé une interdiction temporaire de l’importation de 19 produits incluant entre autres des denrées alimentaires. La mesure, qui est entrée en vigueur jeudi dernier, vise à protéger la monnaie locale et à réduire le déficit budgétaire du pays, rapporte l’agence d’information africaine Ecofin.

Elle intervient alors que la livre soudanaise continue de reculer par rapport au dollar depuis la levée des sanctions économiques américaines.

La levée de l’embargo américain qui ouvre la voie à une hausse des importations soudanaises affecte les disponibilités en devises étrangères du pays.

En effet, bien que la banque centrale ait maintenu un taux de change de 6,7 livres soudanaises pour un dollar, la faible disponibilité de la devise dans le circuit formel oblige les importateurs à se tourner vers le marché noir pour son approvisionnement.

par -

Les graines de tournesol en provenance de la Turquie, communément appelée «glibettes blanches» et dont raffolent les citoyens, sont une espèce en voie de disparition en Tunisie. L’annonce, qui avait déjà été ébruitée, a été faite hier mardi 31 octobre 2017 par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques, Samir Taïeb, sur Mosaïque Fm.

«La Turquie est parfaitement informée des difficultés que nous rencontrons. L’importation des glibettes blanches a beaucoup impacté la production locale, c’est la raison pour laquelle nous l’avons stoppée en activant l’article 17 de l’accord entre la Tunisie et la Turquie», a indiqué le ministre…

Cependant, ces fameuses “glibettes” sont une goutte d’eau dans la masse des produits qui déséquilibrent les échanges commerciaux entre les deux pays, en défaveur de la Tunisie, évidemment. Reste, pour les autorités tunisiennes, à attaquer les gros morceaux, et ça c’est une toute autre histoire…

par -

Dans une lettre en date du 10 octobre 2017, confidentielle et qui se balade sur les réseaux sociaux, le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie donnait des instructions aux banques tunisiennes et leur filait la «liste des produits jugés non-indispensables à l’importation». Dans ce courrier, Chedli Ayari indiquait que «suite à la détérioration de la balance commerciale et afin de prévenir la détérioration des réserves en devises, il a été décidé de mettre à exécution la proposition issue de la réunion de l’association professionnelle des banques tunisiennes, de lier l’ouverture des lettres de crédits pour l’importation des biens non-indispensables ou ceux qui s’avèrent non-nécessaires, au vu de la conjoncture économique actuelle, à une garantie sur fonds propres qui couvre le montant des importations à faire».

Bien que confidentielle, la lettre du gouverneur est devenue publique et ne plait pas, selon nos sources, à beaucoup d’opérateurs économiques. Des opérateurs cependant dont beaucoup disposent de fonds issus, pour certains, de leurs activités à l’étranger et qui préfèrent recourir à la place financière locale pour financer leurs importations.

Le courrier de Chedli Ayari aux PDG et DG de banques, publiques et privées, donne aussi la liste de ces produits désormais «personæ non gratæ» auprès de la Banque centrale et de tout le gouvernement. Cette liste comprend 604 nomenclatures douanières et des centaines de produits, comme les fromages, le miel, les fruits secs, presque tous les fruits dont les bananes et les pommes et autres Kiwi, les biscuits, les eaux minérales, les vins et autres bières, les marbres, les parfums, les produits de beauté, les shampoings, les pneus, les meubles et garnitures, les préservatifs, les sacs à mains et autres produits en cuir, différentes gammes de papier, les vêtements et habits, le linge de lit, certains types de chaussures, les briques de construction, les articles de vaisselle ménagère, certains types d’articles de verre dont les verres de tables, de chauffe-eau et autres filtres, de grues, d’ascenseurs, les sèche-cheveux et appareils électriques, les voitures de tourisme et autres véhicules de transport. Pour la liste entière cliquez ici

 

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Sonelgaz va s'exporter encore plus d’électricité. Selon Mohamed Arkab, P-dg de la société, "un accord avait été signé entre son groupe, l'Office marocain de...

Reseaux Sociaux

SPORT

 La Russie a été ciblée par près de "25 millions de cyber-attaques" pendant la Coupe du Monde, a affirmé le président russe Vladimir Poutine, sans préciser...