Tags Posts tagged with "investigations"

investigations

par -

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur (MI), Sofiène Zaag, a fait savoir ce mercredi 31 octobre sur Nesma tv que 3 agents des forces de l’ordre blessés lors de l’attentat-suicide du lundi 29 octobre courant, à l’Avenue Habib Bourguiba, ont quitté l’hôpital, après avoir reçu les soins nécessaires.

Zaag a expliqué que pour le moment, 7 sécuritaires et un enfant de 12 ans sont encore hospitalisés et sous surveillance médicale. Il est possible, selon lui, qu’ils quittent l’hôpital dans les prochaines heures, en raison de l’amélioration de leur état de santé.

Le porte-parole du MI a, par ailleurs, révélé que l’enquête et les investigations relatives à l’attentat perpétré par une femme de 30 ans se poursuivent à un rythme soutenu.

On rappelle qu’un kamikaze a fait exploser une bombe artisanale. Au moins une quinzaine de personnes (des policiers et des citoyens) ont été blessées et hospitalisées.

par -

Les unités de la brigade de recherche et d’investigation relevant de la Garde nationale de Tataouine ont arrêté, mardi 24 juillet 2018 une jeune fille âgée d’une vingtaine d’années originaire de la région de Regba, dans le gouvernorat de Tataouine faisant l’objet d’un mandat de recherche auprès du tribunal de première instance de Tunis, rapporte Mosaïque Fm.

La jeune fille est condamnée à 2 ans de prison pour appartenance à une organisation terroriste, a fait savoir une source sécuritaire à la même source.

Le parquet a ordonné son transfert au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme à Tunis pour la suite des investigations.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé qu’un réseau de fouilles et de trafic de pièces archéologiques a été démantelé par la direction des renseignements et des investigations relevant de la Garde nationale de Laâouina. Six personnes, âgées entre 34 et 64 ans et actives aux gouvernorats de Sousse et de Zaghouan ont été arrêtées et placées en garde à vue.

Deux pièces archéologiques, l’une représentant Jésus et l’autre la Vierge Marie, ont été saisies chez les suspects, indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué rendu public ce jeudi 10 mai 2018.

Une enquête a été ouverte sur l’affaire.

par -

Les autorités sécuritaires égyptiennes ont décidé de soumettre les Tunisiens et les Algériens qui se rendent en Égypte à une enquête de police, et ce pendant trois mois.

Selon les informations rapportées ce jeudi 29 mars 2018 par le correspondant de Shems fm en Égypte, cette mesure sécuritaire concerne essentiellement les étudiants, les chercheurs, les participants aux congrès académiques dans ce pays.

Dans une lettre envoyée aux ambassades de la Tunisie et de l’Algérie, les autorités égyptiennes auraient réclamé l’obligation d’envoyer une demande officielle aux universités égyptiennes concernées avant trois mois, leur signalant l’arrivée de la personne désirant se rendre dans ce pays. Cette décision aurait été expliquée, selon la même source, par la situation actuelle “critique” au pays des pharaons…

par -

L’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) a attribué, samedi, dans le cadre des travaux du 2e congrès national de lutte contre la corruption, des prix au meilleur projet de la société civile dans les régions, à la meilleure investigation sur la corruption et au meilleur court-métrage amateur sur la thématique de la lutte contre la corruption.
Le prix du meilleur court-métrage amateur sur la thématique de la lutte contre la corruption est revenu au réalisateur Mehdi Kaaniche pour son film “Jazeera Fel Mazad” (Une île aux enchères).
Le prix de la meilleure investigation sur la corruption a été attribué, ex aequo, au site électronique d’investigation “Inkyfada” pour son article d’investigation “Panama Papers, plongée dans le monde de la finance offshore” et à la journaliste Meriem Nasri pour son investigation sur la corruption au niveau des frontières tuniso-libyennes ( “الساتر” عن خبايا الفساد على الحدود التونسية الليبية ).
Le prix du meilleur projet de la société civile a, quant à lui, été décerné, ex aequo, au projet “Watani Amana” (Ma patrie, mon devoir) de l’association “Joussour Al-Mouwatna” et au projet “Jeunes contre la corruption” de l’association “Enfants et jeunes” de Kairouan.

Participent à ce congrès de deux jours (8 et 9 décembre 2017) des délégations de plusieurs pays dont l’Indonésie, le Palestine, la Roumanie, l’Egypte et le Maroc ainsi que des activistes de la société civile de toutes les régions de la Tunisie et des ambassadeurs et des responsables des différents établissements tunisiens concernés. Ce congrès est organisé avec l’appui de l’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) et du Projet des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Il a pour but de faire le point sur la première année de mise en œuvre de la stratégie nationale de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption et de son plan opérationnel (2017-2018) adoptés le 9 décembre 2016 ainsi que la présentation des résultats et des avancées réalisés au niveau des îlots d’intégrité (Santé, Douane, Municipalité et Police). Une exposition de la société civile accompagne les travaux de ce congrès.

par -

Le ministère de la Défense nationale a indiqué avoir reçu le compte rendu de l’enquête de l’Instance Nationale de la Lutte contre la corruption concernant les dessous de l’affaire de la société de distribution de viande avariée, relate Mosaïque fm.

Après investigation, il s’est avéré que le ministère n’entretient aucune relation avec la société incriminée.

Afin d’éviter ces cas d’abus le ministère de la Défense nationale s’approvisionne depuis 2008 en bovins auprès de l’office des Terres Domaniales.

Ces bovins sont ensuite examinés par un comité de vétérinaire militaire avant d’être envoyés à l’abattoir de la municipalité de Tunis à El Ouardia.

La viande est par la suite distribuée à l’aide d’un camion réfrigéré aux casernes. Le ministère a par ailleurs insisté sur le soin qu’il apporte à la santé des militaires, a encore précisé la même source.

par -

Selon des sources citées, ce samedi 31 décembre, par le quotidien Achourouk, les autorités sécuritaires chargées des investigations sur l’assassinat de l’ingénieur Mohamed Zouari n’ont pas pu jusqu’à présent identifier «la partie étrangère» derrière ce crime. Cela est imputable à la difficulté de trouver des «preuves irréfutables» impliquant cette partie.

D’après la même source, des complices intérieurs ont eu un rôle très important dans le meurtre de l’ingénieur.

On rappelle que l’assassinat de Zouari, jeudi 15 décembre 2016, par six balles tirées par des inconnus à quelques mètres de son domicile à Sfax, a suscité une vive polémique en Tunisie. Quelques jours après ce drame, des politiciens et des journalistes ont mis le feu aux poudres en l’attribuant au Mossad.

par -

Habib Ouesleti représentant de l’association tunisienne de gouvernance a affirmé lors d’une séance plénière tenue ce jeudi 28 juillet 2016 à  l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), que les investigations au sujet de l’implication de certains nombre de fonctionnaires dans des affaires de corruption n’ont abouti à aucun résultat.

Il a ajouté que plusieurs parmi ceux ayant travaillé sous le  régime de Ben Ali ont été condamnés mais il n’y avait aucune preuve contre eux et que la plupart sont innocents.

par -
Selon une étude réalisée par l’association tunisienne pour la prévention de l’abus de drogues

Les unités de la brigade des recherches et des investigations relevant de la police de la wilaya El Oued située au niveau des frontières avec la Tunisie ont saisi 900 kg de Cannabis, rapporte Mosaïque Fm.

Cette opération a permis de démanteler un réseau criminel national de transport et de trafic de drogues, composé de 4 éléments dont l’âge varie de 25 à 40 ans. Ce réseau opère dans quatre wilayas algériennes, rapporte la même source.

par -
Le rédacteur en chef de la radio Mosaïque FM

Le rédacteur en chef de la radio Mosaïque FM, Néji Zairi et le journaliste web Karim Wannes, comparaissent , jeudi matin , pour publication de fausses informations ,devant la brigade d’investigation de la caserne de l’Aouina .Le procureur de la république a porté plainte auprès du tribunal de première instance de Tunis à l’encontre du journaliste qui a rédigé un article publié sur le site de la radio le 14 février 2013 , se rapportant à la mort d’un détenu de la prison de Messadine (Sousse) suite à une grève de la faim.

L’information , publiée par l’agence Tunis Afrique Presse (TAP) a été reprise par de nombreux médias .

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

Le chef d’entreprise et responsable syndical Rafaa Ennaifer est , à bon droit, vert de rage, à la vue d’articles vestimentaires tunisiens, vendus dans...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Le marché des assurances a réalisé un chiffre d'affaires de 73,3 milliards de dinars (mds DA) au 1er semestre 2018 contre 70,3 mds DA...

Reseaux Sociaux

SPORT