Tags Posts tagged with "investissement agricole,"

investissement agricole,

par -

La valeur des investissements déclarés auprès des services de l’agence de promotion des investissements agricoles (APIA) a connu une baisse de 3,4%, de 415,7 millions de dinars (MD) à fin mars 2017 à 401,7 MD au cours de la même période de 2018, selon des données publiées vendredi par le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.

Le département a également évoqué la hausse de la valeur des investissements approuvés à un taux de 6,7% de 144 MD à 153,7 MD, au cours de la même période de 2018. Ces investissements contribueront à la création de 1777 postes d’emploi fixes dont 96 postes d’emploi au profit des diplômés du supérieur.

Les investissements des sociétés de mise en valeur et de développement agricole ont évolué pour atteindre 12,3MD contre 3,8 MD au cours de la même période de l’année précédente, selon la même source.

Quatre intentions d’investissements dans le cadre du partenariat tuniso-italien et tuniso-espagnol d’une valeur de 9,3 MD ont été approuvés, outre trois autres approuvés dans le cadre des activités des services de collecte et de stockage des céréales d’une valeur de 5,6 MD.

Ces investissements approuvés bénéficieront de primes d’une valeur de 49,4 MD ce qui représente 23,1% de la structure de financement des projets.

par -

A la fin du mois de novembre 2017, la valeur de l’investissement agricole privé a enregistré une progression de 76,5% atteignant 1572,5 millions de dinars (MD), contre 890,9 MD, au cours de la même période de 2016, révèlent les données publiées par le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche.
Ces financements ont été réalisés grâce à 9377 opérations de déclaration, contre 5576 déclarations effectuées à la fin du mois de novembre 2016, soit une hausse d’environ 68,2% répartis sur : 2374 opérations d’une valeur de 391,7MD, au cours du 1er trimestre 2017 et 7003 opérations d’une valeur de 1180,8 MD à partir du mois d’avril 2017 date d’entrée en vigueur de la loi sur l’investissement.
L’Agence de promotion de l’investissement agricole (APIA) a procédé, depuis l’entrée en vigueur de la loi sur l’investissement, a donné son accord pour l’acquisition de 1596 tracteurs agricoles d’une valeur de 92,7MD dont 534 tracteurs selon la nouvelle loi sur l’investissement d’une valeur de 36 MD soit 33,4% du nombre de tracteurs.
Le taux de financement des investissements agricoles de la part des banques a progressé pour atteindre 10,9% contre 8,3% au cours de la même période de l’année 2016.
A rappeler que les banques ont accordé, à la fin du mois de novembre 2017, 63 prêts fonciers d’une valeur de 7,2 MD dont 42 prêts d’une valeur de 5,5MD selon la nouvelle loi.

par -

Le niveau des investissements orientés vers le secteur agricole reste très en-deçà des attentes et du potentiel de ce secteur, se situant entre 8 et 10% de l’ensemble des investissements réalisés durant la dernière décennie“, a regretté, mercredi 1er novembre 2017, le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taieb, invitant les investisseurs aussi bien nationaux qu’étrangers à saisir les larges opportunités d’investissement qu’offre l’agriculture.
Présidant l’ouverture d’une journée de rencontres de partenariat B2B entre les investisseurs agricoles tunisiens et leurs homologues d’autres pays (Qatar, Côte d’Ivoire…), tenue dans le cadre du Salon international de l’agriculture, du machinisme agricole et de la pêche (SIAMAP 2017), organisé par l’UTAP, du 31 octobre au 5 novembre 2017 au palais des expositions du Kram, Taieb a affirmé l’engagement des autorités à intensifier les efforts visant à améliorer le positionnement du secteur agricole sur la carte des investissements et à renforcer sa contribution au développement régional et rural et à la garantie de la sécurité alimentaire.

Lesquels efforts ont permis selon le ministre d'”accélérer le rythme des investissements privés dans ce secteur qui ont atteint 58% de l’ensemble des investissements réalisés dans le secteur agricole durant les 5 dernières années
Le ministre a par ailleurs souligné que “grâce aux incitations spécifiques accordées aux investisseurs étrangers, le volume des investissements à participation étrangère dans le secteur agricole a atteint, à fin 2016, 540 millions de dinars, soit 6% de l’ensemble des investissements approuvés. L’Espagne, la France, l’Italie, la Hollande, l’Allemagne, l’Arabie saoudite et le Maroc sont les premiers investisseurs dans ce sens, et nous espérons pouvoir attirer d’autres pays“.
Pour ce faire, les autorités comptent beaucoup, selon le ministre, sur le nouveau lot d’incitations dédiées au secteur agricole inscrites dans le cadre de la nouvelle loi sur l’investissement, mais aussi sur les atouts de la Tunisie dans ce domaine, son positionnement stratégique en tant que trait d’union entre l’Europe et l’Afrique, mais aussi sur les opportunités qu’offrira l’ALECA dont les négociations sont en cours entre la Tunisie et l’Union européenne.

De son côté, le directeur général de l’Agence de promotion des investissements agricoles (APIA), Abderrahmane Shafai, a estimé qu’au-delà des incitations fiscales et autres, l’investisseur aussi bien national qu’international s’intéresse en premier lieu au climat des affaires, qui doit être amélioré davantage pour attirer plus d’investissements.
Il a aussi fait un rappel des principales incitations fiscales et financières accordées aux investissements dans le cadre de la nouvelle loi sur l’investissement dont les dégrèvements fiscaux, l’exonération des droits de douanes pour les importations des équipements, les primes d’augmentation de la valeur ajoutée et de la compétitivité, de rendement économique, de développement de l’employabilité, de développement régional, de développement durable….

A l’extérieur des salles abritant les conférences organisées en marge du salon se poursuivent les diverses activités et expositions meublant le SIAMAP 2017, avec une organisation qui laisse beaucoup à désirer et une communication défaillante livrant les visiteurs du salon à eux-mêmes et les obligeant à user les semelles de leurs chaussures, pour explorer les accès du labyrinthe qui leur fait face.

par -

Les opportunités d’investissement agricole se caractérisent par leur diversité dans le gouvernorat de Kasserine. Les agriculteurs dans la région ont opté pour des projets agricoles intégrés, tels que la plantation des fruits et légumes, ce qui a permis à la région d’occuper les premiers rangs au plan national dans plusieurs secteurs, a indiqué le directeur régional de l’agence de promotion des investissements agricoles à Kasserine, Rhouma Belhouchet.
Il a ajouté dans une déclaration à la correspondante de la TAP, que cette région occupe le premier rang à l’échelle nationale en matière de production des pommes dont la récolte varie entre 40 et 60 mille tonnes chaque année et des pistaches avec une récolte de 1500 tonnes, ainsi que des figues de barbarie avec une production annuelle de 100 mille tonnes et la tomate (80 mille tonnes).
Belhouchet a précisé que la stratégie de la non spécialisation agricole optée depuis des années par les agriculteurs de la région a contribué à la promotion des secteurs des arbres fruitiers et de divers plantations dans ce gouvernorat et a permis aux jeunes agriculteurs ayant obtenu des crédits d’introduire de nouvelles techniques d’irrigation et unités de stockage.

par -

-“Les services agricoles du gouvernorat de l’Ariana ont élaboré un programme spécifique visant à impulser l’investissement et renforcer l’infrastructure pour améliorer le climat d’investissement agricole dans la région avec une enveloppe de 8 MDT par an à l’horizon de 2020”, souligne un rapport publié par le commissariat régional de l’agriculture de l’Ariana. Selon, le plan de développement régional 2016-2020 du secteur de l’agriculture, une enveloppe de 106 MDT sera consacrée à la réhabilitation des zones irriguées à Sidi Thabet et Borj Touil (environ 78 MDT), l’aménagement du port maritime de Kalaat Landalous (16 MDT), l’élevage et la promotion de l’investissement agricole au profit des diplomés du supérieur et la promotion de la culture biologique.

TAP

par -
Les investissements privés dans le secteur de l'agriculture et de la pêche

Les investissements privés dans le secteur de l’agriculture et de la pêche, approuvés par l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles (APIA), ont évolué de 6,4% pour atteindre un volume global de 418,9MD, au cours des onze mois de 2012, contre 392,9MD, au cours de la même période de 2011.

Ces investissements approuvés permettront de créer 4883 postes de travail permanents contre 4580 en 2011 soit une hausse de 6,6%, précise le bulletin mensuel de l’APIA qui ajoute que la répartition par activité des investissements agréés, montre une nette évolution des activités de services agricoles avec une évolution de 172,2%.

Pour leur part, le volume des investissements déclarés dans le secteur agricole a atteint 579,272MD au cours des onze mois de 2012, contre 548,801MD en 2011, réalisant une hausse de 5,6%.

Le nombre de projets déclarés a, ainsi, atteint 5619, au cours des 11 mois de 2012, contre 5173 lors de la même période mois de 2011, soit une progression de 8,6%.

par -
L’investissement agricole privé a évolué de 29%

L’investissement agricole privé a évolué de 29%, durant le premier semestre 2012 comparé à la même période de l’année 2011, passant de 150 millions de dinars à 193 MDT.
Les   déclarations d’investissement ont atteint le nombre de 3296, soit une progression de 7,47%, par rapport au 1er semestre de l’année dernière.
Quant aux prêts fonciers, ils ont légèrement baissé, en ce sens que 46 prêts fonciers ont été accordés, au cours de 1er semestre 2012, contre 63, un an auparavant

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

L'Union africaine (UA) est censée entamer sa mue, pour plus d'action, plus d'efficacité, moins de bureaucratie... Bref, pour gommer tout ce qu'on reproche à...

Reseaux Sociaux

SPORT