Tags Posts tagged with "Ooredoo, Tunisie,"

Ooredoo, Tunisie,

par -

Les revenus du secteur des télécommunications ont augmenté à 2776 millions de dinars (MD) en 2016, enregistrant ainsi un accroissement de 6,2% par rapport à l’année 2015. Il s’agit du niveau le plus haut atteint depuis 2012, indique le rapport de 2016, de l’observatoire de l’Instance nationale des télécommunications (INT).
Selon ce rapport, dont la TAP a eu une copie, cette augmentation est due notamment à l’évolution du chiffre d’affaires (CA) du marché de la data mobile avec une hausse de 116 MD (un accroissement de 35% par rapport à 2015), à l’augmentation du CA de la data fixe de 12 MD (une augmentation de 4% par rapport à l’année 2015) et à la progression des autres revenus (vente et location d’équipements et appareils (portables, smartphones, box, tablettes, accessoires…) de 45 MD (soit un taux de croissance annuelle de 39,1%).
En revanche, le rapport précise que les revenus des marchés de la téléphonie fixe et de la téléphonie mobile ont diminué pour la 4éme année consécutive.

En ce qui concerne les revenus défalqués par acteur et par marché, la plus grande part revient au marché data mobile, d’Ooredoo Tunisie qui a enregistré “une excellente performance” avec un excédent de 68 MD en termes de revenus pour l’année 2016, par rapport à l’année 2015. Il est suivi par le marché de la data mobile d’Orange Tunisie (37 MD de revenus en plus) et le marché de la téléphonie mobile d’Orange Tunisie (36 MD de CA supplémentaires).

Le CA du secteur des télécoms gonfle de 161 MD

Après avoir enregistré une légère augmentation au cours de l’année 2015, le chiffre d’affaires total du secteur des télécommunications a enregistré une augmentation considérable de 161 MD, au cours de l’année 2016 (soit une croissance de 6,2%). Cela revient essentiellement à l’accroissement très important des revenus du marché de gros de 157 MD (soit une croissance de 24,5%), tandis que les revenus du marché de détail ont très légèrement augmenté de 4 millions de dinars. Cela n’empêche que les revenus de détail représentent 71% des revenus du secteur en 2016.

Cette augmentation globale des revenus a été enregistrée chez tous les acteurs du marché sauf Hexabyte. La plus importante d’entre elles a été enregistré chez Orange Tunisie, avec une augmentation remarquable de 82 MD au cours de 2016 (soit un taux de croissance annuel de 16,1%). L’opérateur continue dans sa phase ascendante, puisqu’il n’a enregistré aucune régression au cours des 4 dernières années.
Les deux autres opérateurs (Ooredoo Tunisie et Tunisie Télécom) ont aussi enregistré une augmentation au cours de cette même année, respectivement de 34 et 21 MD. Le rapport de l’observatoire de l’INT indique que ces deux opérateurs observent ainsi une augmentation dans leurs chiffres d’affaires respectifs pour la première fois au cours des 4 dernières années.

L’analyse en termes de parts de marché montre que la part d’Orange Tunisie a augmenté de 1,8 point et celle de Lycamobile de 0,8 point au cours de 2016, tandis que les parts de Tunisie Télécom et d’Ooredoo Tunisie ont diminué respectivement de 1,7 et 0,9 point. Cela étant l’opérateur Tunisie Télécom détient encore la plus grande part du marché en CA avec 39,4%, suivi de près par Ooredoo Tunisie avec 36,1%.

Téléphonie mobile : Ooredoo Tunisie toujours n°1

S’agissant de la téléphonie mobile, au cours de l’année 2016, Ooredoo Tunisie a été le seul opérateur à enregistrer une baisse dans ses revenus de la téléphonie mobile par rapport à l’année 2015, soit 78 MD (-10,2%). Et ce contrairement aux 3 autres opérateurs qui ont enregistré des augmentations dans leurs revenus durant cette année. Cela n’empêche qu’Ooredoo Tunisie détient encore la plus grande part de marché en termes de CA, avec une part de 42,6%, suivi par Tunisie Télécom (31,7%) et par Orange Tunisie (23,3%).
Pour ce qui est du téléphone fixe, l’opérateur Tunisie Télécom a enregistré comme observé lors des années précédentes une nouvelle baisse de 9 MD dans les revenus de ce marché au cours de l’année 2016 (-3,8%). A contrario, les revenus d’Orange Tunisie ont enregistré une légère augmentation de 1,6 MD au cours de cette année, tandis que les revenus d’Ooredoo Tunisie sont restés stables.
Cela dit, en termes de parts de marché, Tunisie Télécom détient encore la plus grande part avec 92% des revenus de ce marché. Les autres opérateurs (Orange Tunisie et Ooredoo Tunisie) ne détiennent respectivement que 8% et 0,1% de parts.

TAP

par -

Ooredoo Tunisie a remporté le Prix du Meilleur opérateur télécoms en Afrique (Best African Operator) pour l’année 2016. Décerné par le jury international de Telecom Review Awards, il vient récompenser outre sa position leader sur le marché tunisien (41% de part de marché), son réseau de plus de 1200 points de vente, offrant proximité et constituant l’un des réseaux les plus étendus en Afrique, sa forte capacité d’innovation et la qualité de sa relation-client, indique un communiqué.

En déployant des technologies avancées, proposant des offres innovantes et attractives, et assurant à temps un service attentionné, Ooredoo s’est nettement distingué pour mériter ce prestigieux prix. La remise du prix a eu lieu, mardi 13 décembre 2016 à Dubaï, lors d’une grande cérémonie tenue en présence d’officiels de nombreux pays et de dirigeants de grandes compagnies internationales de télécoms.

Recevant le Trophée du Meilleur opérateur en Afrique, Youssef Al Masri, directeur général d’Ooredoo Tunisie, s’est déclaré « heureux et fier d’être à la tête d’une entreprise aussi performante. Il a ajouté : « Je partage cette distinction avec tout le personnel de Ooredoo… C’est en effet le fruit de leur travail, de leur professionnalisme et de leur engagement total pour l’innovation et au service des clients », a-t-il ajouté.

par -

En marge de la Conférence Tunisia2020, la société Ooredoo Tunisie annonce l’acquisition de LocalHost, acteur majeur de l’hébergement web en Tunisie. Déjà fortement présente sur les offres en mode Cloud depuis 3 ans, Ooredoo renforce ainsi sa position sur le marché et devient un acteur incontournable du Cloud.

Ce rapprochement va permettre à Ooredoo de consolider son positionnement d’opérateur convergent et de poursuivre sa stratégie de développement et de croissance visant à offrir à ses clients une expérience riche et de qualité. Le portfolio de LocalHost vient compléter le portfolio existant de Ooredoo initié en 2014 autour des infrastructures Cloud IaaS, SaaS et PaaS dédié aux particuliers et entreprises.

L’ensemble des données de ce nouvel hébergeur 100% tunisien seront parfaitement sécurisées dans le Data Center de Ooredoo qui vient d’obtenir la certification ISO 27001, norme majeure dans le management de la sécurité des systèmes d’information.

Un Cloud public tunisien et souverain

En fusionnant avec LocalHost, Ooredoo consolide son infrastructure de Cloud public lancée en 2012 avec l’acquisition de Tunet et enrichit ainsi sa gamme de services : hébergement Web, mail, noms de domaine nationaux et internationaux. Pour rappel, LocalHost compte déjà un riche portefeuille clients parmi lesquels figurent des médias et des institutions publiques et privées.

A cette occasion, M. Walid Naffati, Directeur Général de LocalHost, a déclaré que« l’association de la marque LocalHost à celle de Ooredoo témoigne de la volonté des deux acteurs de continuer à développer des offres en mode Cloud innovantes en Tunisie avec les meilleures garanties pour le client final».

De son côté, M. Youssef El Masri, Directeur Général de Ooredoo Tunisie, a affirmé que « Les synergies engendrées par ce rapprochement permettront de poursuivre la construction d’un Cloud public 100% tunisien et de développer des offres innovantes pour nos clients.».

localhost

par -
Ooredoo Tunisie annonce que l’entreprise a décidé de faire appel suite à la sanction de plus de 5 millions de dinars décidée par l’INT.

Ooredoo Tunisie annonce que l’entreprise a décidé de faire appel suite à la sanction de plus de 5 millions de dinars décidée par l’INT. Par ailleurs, Ooredoo rappelle que si l’opérateur occupe aujourd’hui la position de leader c’est parce que, depuis 12 ans, les intérêts des abonnés ont été placés au-delà de toute autre considération. Cette politique entièrement orientée Clients continuera a été pratiquée pour répondre à leurs attentes.

«Nous n’avons pas été jusque-là notifiés de la méthode de calcul adoptée pour fixer le montant de cette amende. En l’absence de jurisprudence en la matière, il n’existe malheureusement pas de références permettant d’évaluer les préjudices réels portés par les faits incriminés ni de barème clair et transparent pour la fixation du montant de l’amende » déclare Ghazi LOUIZ, Directeur Exécutif Opérateurs et Projets.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux