Tags Posts tagged with "piratage,"

piratage,

par -

Des pirates russes seraient à l’origine d’une attaque informatique contre l’agence de presse officielle du Qatar fin mai, qui avait ravivé des tensions dans la région, a rapporté mardi soir la CNN.

La chaîne d’informations cite comme sources des enquêteurs américains, après l’isolement diplomatique de ce petit État du Golfe par plusieurs voisins ces derniers jours.

Le but de la Russie avec ce piratage était de provoquer des divisions entre les États-Unis et leurs alliés, selon ces enquêteurs.

Des enquêteurs du FBI américain aident le Qatar à déterminer l’origine de ce “piratage” présumé de l’agence de presse QNA il y a deux semaines.

par -

Des hackers allemands ont affirmé qu’ils avaient réussi à tromper le système de reconnaissance de l’iris, installé sur le nouveau Galaxy S8, rapporte Le Point.

Le géant sud-coréen a annoncé ce mercredi 24 mai qu’il tentait de vérifier ces informations, tandis qu’une porte-parole de Samsung a indiqué qu’une enquête avait été ouverte.

En lançant ce smartphone dernier cri, le géant sud-coréen espérait bien dépasser définitivement une des pires séquences de son histoire, marquée notamment par l’humiliant rappel planétaire du Galaxy Note 7, en raison de risques d’explosion de cet appareil.

Mais des chercheurs du Chaos Computer Club, un groupe allemand fondé en 1981, ont posté une vidéo semblant montrer que le S8 se déverrouille quand on lui présente, non pas l’iris de son propriétaire, mais une photo de l’œil de ce dernier surmontée d’une lentille pour reproduire la courbure du globe oculaire, a ajouté la même source.

par -

Il faut croire qu’Emmanuel Macron, ex-ministre des Finances de François Hollande et candidat à la présidentielle, fait peur. En effet d’après son équipe de campagne, des parties non encore identifiées s’en prennent à celui qui sera très probablement le prochain occupant du palais de l’Elysée, en piratant massivement et de manière “coordonnée” ses données personnelles et celles de son mouvement, En Marche! Ces informations volées ont déjà fait le tour des réseaux sociaux, copieusement ébruitées par des électeurs dits proches de l’extrême droite, qui n’ont sans doute pas digéré la cuisante défaite de leur candidate, Marine Le Pen, lors du débat télévisé du 03 mai 2017, face à Macron, qui visiblement maitrisait mieux ses dossiers.

Les « boîtes mail personnelles et professionnelles de plusieurs responsables du mouvement » ont été piratées, a indiqué l’équipe de campagne de Macron. Ce samedi 06 mai 2017, la commission de contrôle de la campagne électorale a invité médias et « citoyens » à ne pas publier ces documents internes. Pas sûr qu’elle soit entendue. Mais ce qu’il faut savoir, pour les récalcitrants, c’est que la diffusion de telles informations peuvent leur valoir des poursuites judiciaires..

La commission a tenu une réunion ce samedi matin pour « faire le point sur les suites de l’attaque informatique qu’a subie l’équipe de campagne de M. Macron », précise-t-elle dans un communiqué.

par -

Selon le site Le Figaro, plusieurs comptes Twitter connus sont, ce matin, victimes d’un vaste piratage. Il s’agit des ministères des Finances, du journal Forbes, l’émission Envoyé Spécial, l’académie de Rennes (liste non-exhaustive). Un drapeau turc, une vidéo et un message en langue turque sont notamment visibles.

Sur le compte des ministères de l’Economie, des Finances et de l’Economie Sociale et Solidaire, ainsi que chez Forbes, la situation est revenue à la normale au bout d’une vingtaine de minutes.

Ce piratage intervient dans un contexte de tensions entre plusieurs pays européens et la Turquie, après l’interdiction de meetings turcs en Allemagne, aux Pays-Bas et en Autriche, a précisé la même source.

par -

Spiral Toys, une entreprise américaine qui propose des jouets connectés, a stocké les données de ses appareils sur des bases non sécurisées et facilement piratables, selon Le figaro.

Les peluches connectées n’échappent pas aux failles de sécurité. L’entreprise Spiral Toys, qui commercialise des ours, lapin et chats en peluche reliés à une application mobile, en a fait les frais.

200.000 enregistrements vocaux enregistrés grâce à ces appareils ainsi que plus de 820.000 comptes utilisateurs ont été exposés en ligne par mégarde, révèle le spécialiste en sécurité informatique Troy Hunt.

En 2015, le créateur du site Have I Been Pwned avait découvert une faille dans des gadgets Vtech, mettant en péril les données de millions de parents et d’enfants, a précisé la même source.

On rappelle que les autorités allemandes ont ainsi alerté les parents concernant une poupée, Cayla, que des malandrins pourraient exploiter pour espionner toute la famille.

par -

La main du président russe, Vladimir Poutine, derrière le piratage des e-mails du parti démocrate et de l’équipe de campagne d’Hillary Clinton. Et même mieux, ou pire : Il aurait personnellement supervisé l’opération, qui est partie d’une « vendetta » contre Mme Clinton et a fini par une farouche volonté de propulser Donald Trump à la Maison Blanche. Poutine n’aurait jamais pardonné à la démocrate d’avoir émis des réserves sur la transparence de l’élection russe en 2011. Pour le moment les accusations n’ont pas été formalisées officiellement, mais des responsables du renseignement américain, cités anonymement par NBC News, soutiennent cette thèse, mordicus.

D’après la chaine NBC News, Poutine cherchait aussi à « exposer la corruption » du système américain et « diviser le pays » pour casser son leadership dans le monde. Par la suite Moscou a voulu installer  Trump à la tête des Etats-Unis, affirme la CIA.
Ce sont des espions au service des alliés des USA et des sources diplomatiques qui ont lâché le morceau, plutôt gros quand on connait son impact dans la direction des affaires du monde, indique NBC, avant d’ajouter que les services de renseignement ont « un niveau élevé de certitude » sur la fiabilité de leurs indices.

Pour le moment on ne sait pas si l’équipe Trump, gros bénéficiaire de la probable manip russe, était au parfum. Les services de renseignement se refusent pour le moment à tout commentaire dans ce sens, en attendant la conclusion des investigations. Ce qu’on sait par contre c’est que quelques jours avant la sortie des premiers emails par WikiLeaks, un ancien conseiller de Trump, Roger Stone, avait balancé sur Twitter : « Mercredi, Hillary Clinton est finie #WikiLeaks ». Questionné sur cette phrase énigmatique, Stone a argué qu’il a eu vent du contenu de ces mails « en coulisses », par le canal du boss de WikiLeaks, Julian Assange, via « un ami en commun ». Il affirme, la main sur le coeur, que son tweet n’avait aucun lien avec les e-mails de Podesta, qu’il n’a jamais eu sous la main avant leur publication, dit-il.

Reste maintenant à déterminer si ces fuites ont été assez explosives pour impacter le cours de l’élection et peser sur les résultats. Là il est plus difficile d’établir des certitudes, pour l’instant. Ce qui est sûr par contre c’est que ces fameux courriels ne contenaient pas d’éléments très nocifs pour Mme Clinton, mais ils sont parvenus à instiller le poison du soupçon, suffisamment pour polluer la fin de sa campagne, donnant d’elle l’image d’une candidate obscure, peu . Désastreux pour un prétendant à la magistrature suprême.
Le statisticien Nate Silver est d’avis que l’irruption controversée du directeur du FBI, qui a déclenché l’enquête contre Clinton à quelques jours du vote, a été catastrophique pour la démocrate. Pour rappel le scrutin s’est joué dans un mouchoir de poche, moins de 100.000 voix au total dans les trois Etats clés (Pennsylvanie, Michigan et Wisconsin) ; d’après Silver, Mme Clinton aurait « à coup sûr gagné » sans ces deux épisodes malheureux des mails…

par -

La Navy américaine a annoncé, mercredi 23 novembre 2016,  que des pirates informatiques ont eu accès à des informations confidentielles concernant 134.386 membres de la marine américaine, rapporte Reuters.

Un ordinateur portable utilisé par un contractant de Hewlett Packard Enterprise Services travaillant pour la Navy a été piraté.

Hewlett Packard a informé la marine de cette faille le 27 octobre et les marins concernés seront contactés dans les prochaines semaines, précise-t-elle.

“La Navy prend cet incident très au sérieux – c’est une question de confiance pour nos marins”, a dit dans un communiqué le chef des opérations navales, le vice-amiral Robert Burke.

L’enquête en est encore à ses débuts, a-t-il précisé.

“A ce stage de l’enquête, il n’y a pas de signe qui suggère un détournement des informations compromises”, a précisé la marine.

par -
Le département d'Etat et la Maison-Blanche auraient été victimes d’un piratage par des cyberpirates russes

Le ministère de la Justice algérien a annoncé avoir enregistré de nombreuses tentatives de piratage de son système informatique du 15 octobre au 10 novembre. Parmi elles 36 680 à partir de l’Algérie et 1 055 194 à partir de l’étranger, rapporte l’agence « Tsa ».

D’après la même source, ces tentatives ont échoué, grâce aux techniques utilisées pour protéger ce système informatique du ministère.

par -

Zerodium, une entreprise qui propose des récompenses contre la démonstration de failles de sécurité dans de nombreux logiciels, offre dorénavant une somme record contre une prise de contrôle à distance discrète d’iOS 10, rapporte « l’Express Expansion », ce 1er octobre 2016.

L’entreprise américaine, spécialisée dans l’acquisition à prix d’or d’informations sur les failles de sécurité critiques dans un vaste panel de logiciels, propose depuis jeudi une prime record d’1,5 million de dollars pour quiconque arrivera à lui vendre la démonstration d’une prise de contrôle à distance d’un i Phone fonctionnant sous le système d’exploitation iOS 10, a relevé la même source.

par -
Deux sites gouvernementaux ont été piratés par un groupe de hackers. Il s’agit de l'ancien site du ministère de l’emploi et le nouveau site du ministère de la formation

Plusieurs «centaines de millions» de comptes Yahoo seraient contrôlés par des pirates informatiques. D’après le site Recode, repris ce jeudi 22 septembre 2016 par « le Figaro », l’entreprise américaine s’apprête à confirmer qu’elle a été victime, en 2012, d’un piratage «massif».

Il concernerait plus de 200 millions de comptes. Un fichier, vendu 1800 dollars au marché noir, contiendrait des identifiants, des mots de passe facilement déchiffrables et des informations personnelles telles que les adresses email alternatives et la date de naissance.

Ce type de piratage, même s’il date de 2012, peut laisser craindre d’importantes répercussions. Yahoo demeure l’un des sites les plus visités au monde, notamment grâce à son service de messagerie électronique, a précisé la même source.

par -

Le navigateur Opera a été la victime en cette fin août 2016 d’un piratage d’envergure « qui a été rapidement bloqué » : 1,7 million d’identifiants et de mots de passe ont été compromis, rapporte le site «  01net.com »

Sur les 350 millions d’utilisateurs du navigateur dans le monde, 1,7 million (soit 0,5%) avaient activé le service cloud Opera Sync qui permet de synchroniser toutes les données sauvegardées au sein du navigateur Web sur l’ensemble des plates-formes où il peut être utilisé (smartphones, tablettes, PC, etc).

D’après la même source, ce sont les données de ces personnes qui ont été compromises. Aussi Opera a-t-il décidé de lancer une grande campagne de réinitialisation des mots de passe, même s’il rappelle qu’ils étaient tous chiffrés avec des techniques de hash et de « salage », sans donner plus de détails.

par -

Apple a corrigé jeudi soir trois failles de sécurité qui permettaient de pirater et d’espionner n’importe quel iPhone à distance, rapporte le site de la chaîne de télévision «Europe1 »

La faille a été découverte par les sociétés spécialisées dans la sécurité Citizen Lab et Lookout. Alertée par Ahmed Mansoor, un activiste défenseur des droits de l’homme des Emirats arabes unis, Citizen Lab, une entité de l’université de Toronto spécialisée en cybersécurité, a commencé à enquêter sur un message suspect avec Lookout, a précisé la même source.

par -

Seize députés n’étaient pas présents, vendredi, à l’ouverture de la séance plénière de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), consacrée au vote de confiance au gouvernement Chahed a noté l’association Al Bawsala.
” La plénière consacrée au vote de confiance entérinant la composition de la nouvelle équipe gouvernementale a débuté, vendredi, à 9H45 avec la présence 178 députés sur un total de 217 “, précise l’association sur sa page ” Facebook “.
Le nombre de députés présents à la plénière est passé à 182 à 10h45 avant de baisser à 82, une heure plus tard. ” Trois absences sont justifiées “, indique l’association.
Al Bawsala publie régulièrement des statistiques sur le taux de présence des députés au sein de l’Assemblée des Représentants du Peuple.

par -

Telegram se targuait d’être une application indécodable, l’attaque massive qu’elle vient de subir en Iran a porté un sacré coup à cet argument marketing. Une très vieille faille au niveau de la vérification par SMS a permis à des hackers de s’emparer des données de 15 millions d’Iraniens qui échangeait à travers cette appli.

L’affaire est hautement explosive car ce piratage de masse met en danger des activistes, des journalistes et des responsables iraniens qui avaient pris l’habitude de s’exprimer librement dans cette plateforme, dans un pays où ça peut valoir de sérieux ennuis avec les autorités. Près de 20 millions d’Iraniens sont des férus de Telegram, et pour cause, Facebook et Twitter sont bannis dans la République islamique.

Les pirates auraient réussi à mettre la main sur les numéros de téléphone de près de 15 millions d’usagers de Telegram et pourraient avoir accès aux historiques des échanges ainsi que les nouveaux messages.

Telegram s’est fendu de ce communiqué : «Certaines personnes ont vérifié l’enregistrement de quelques numéros iraniens sur Telegram et ont été capables de confirmer cela pour 15 millions de comptes. Seules des données publiquement disponibles ont été collectées et cela n’a pas permis d’accéder aux comptes eux-mêmes». Il a ajouté en direction des utilisateurs : «Si vous avez des raisons de penser que votre support mobile intercepte vos codes SMS, utilisez la vérification en deux étapes pour protéger votre compte avec un mot de passe. En suivant cette procédure, il n’y a rien qu’un hacker puisse faire contre vous».
Trop tard, le mal est déjà fait…

par -

Décidément rien n’arrête la team de hackers OurMine. Cette fois c’est le PDG de Twitter en personne, Jack Dorsey, qui fait les frais des facéties des fameux pirates, après d’autres personnalités comme Sundar Pichaï, Mark Zuckerberg ou encore Dick Costolo.

En prenant le contrôle du compte du boss de Twitter, OurMine a démontré qu’il n’a plus rien à prouver dans ce domaine. Le discours des hackers reste le même : Ils le font pour la bonne cause, en essayant d’attirer l’attention des internautes sur le problème de la sécurité des services en ligne. En effet le groupe frappe toujours en passant par les failles des services tiers. Et pour Twitter l’affaire est très gênante dans la mesure où les pirates se sont emparés du compte de Jack Dorsey en s’engouffrant dans une brèche laissée par Vine, lequel est la propriété du petit oiseau bleu depuis 2012 !
D’après le journal The Guardian, qui a vendu la mèche, la faille a permis à OurMine de poster son fameux et terrifiant Tweet « Salut, c’est OurMine, nous testons votre sécurité ».

Des pirates “White-hat”… heureusement !

Pour le plus grand bonheur de toutes les célébrités qui se sont fait pirater, la OurMine Team est estampillée “White-hat”, c’est-à-dire qu’ils ne font pas un mauvais usage des données hackées et se limitent à une action de sensibilisation.

Silence radio du côté de Twitter, embarras oblige. Ils se sont empressés d’effacer les tweets balancés par la Team, comme si ce piratage n’avait jamais existé. De bonne guerre pour garder un minimum de crédibilité…

par -

Le site du ministère de la Santé publique a été piraté dimanche 19 juin 2016.

Selon Shems Fm, un message dénonçant la discrimination régionale en matière de santé, a été publié sur le site du ministère (http://www.santetunisie.rns.tn)
Les hackers ont écrit : “On est de retour… Quand est-ce que vous allez penser à l’infrastructure détériorée des hôpitaux ?”
“Les gens nécessiteux n’ont-ils pas droit à la santé? Pourquoi les habitants de la capitale et du sahel seulement, profitent de la santé publique?”

par -
Le groupe de cyber-pirates tunisiens

Le groupe de cyber-pirates tunisiens, Fallaga, a piraté le site du ministère du Tourisme dans la soirée du dimanche 18 mai 2014. Dans un message laissé sur le site en question, les pirates expliquent leur initiative par la visite de la ministre Amal Karboul au temple juif de la Ghriba à Djerba.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux