Tags Posts tagged with "TFB"

TFB

par -

Issu d’Amen Bank et ancien DG de la BTK (Banque tuniso-koweitienne du groupe français BPCE), Houcine Mouelhi a depuis quelques semaine pris les commandes de la TFB (Tunisian Foreign Bank), une banque tunisienne de droit français. Mouelhi aura la tâche difficile de redresser une banque dont les résultats sont déficitaires depuis 2012. En 2015, selon ses bilans, elle a terminé l’exercice avec un résultat d’exploitation négatif de 1,250 Million d’euro et un résultat net déficitaire de 12,797 Millions d’euros. Dans les comptes 2016 de la Banque de l’Habitat, une des deux banques tunisiennes actionnaires avec la STB et la BCT, on retrouve cette remarque que «courant 2016 la TFB a réalisé un coup d’accordéon pour l’absorption des pertes cumulées ; la banque a constaté une perte couverte par des provisions pour un montant de 30,359 MDT».

A Tunis, où le ministère des Finances a donné mandat à la banque d’affaire parisienne Gimar & Cie, pour une privatisation partielle qui devrait voir sortir la BCT (Banque Centrale de Tunisie) du capital de la TFB, c’est désormais au ministre des Finances par intérim, Fadhel Abdelkefi, d’étudier le nouveau plan de recapitalisation de la banque parisienne de la Tunisie et qui devrait coûter, selon certaines sources non-confirmées, la somme de 35 Millions d’euros

par -

Après des années de bras de fer, la Banque centrale de Tunisie (BCT) va lâcher du lest face au gendarme boursier français. Selon nos informations rapportées par le site Africa intelligence, la Tunisian Foreign Bank (TFBank), établissement de droit français contrôlé par la BCT, la Société tunisienne de banque et la Banque de l’habitat (STB et BH – publiques) vont se plier aux exigences de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) de la Banque de France. TFBank va d’abord régler l’amende de 700 000 € dont elle avait écopé en 2012 pour des manquements en contrôle interne et en organisation comptable (MC nº1197). Pis encore, Mohamed Rekik, tenu pour coresponsable de ces errements, devra rendre son mandat d’administrateur. Or il est aussi – et surtout – vice-gouverneur et patron de facto de la BCT !

Dernière condition de l’ACPR pour que TFBank conserve sa licence bancaire : une recapitalisation d’au moins 35 millions €. Le ministre des Finances, Slim Chaker, approuve et estime qu’il faudra 100 millions € pour remettre l’établissement à flot. Il envisage donc d’en céder plus de 50% des parts à un partenaire stratégique.

par -
La commission d'assainissement et de restructuration des entreprises à participations publiques a donné son approbation pour l'ouverture du capital de Tunisian

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) déterre à nouveau la hache de guerre contre l’établissement Tunisian Foreign Bank (TFB), la banque tunisienne basée à Paris, selon le site Africa Intelligence

Le 1er mars 2013, l’ACPR avait infligé un blâme et une sanction pécuniaire de 700 000 euros pour des manquements portant sur son dispositif de contrôle interne ainsi que sur son organisation comptable.

La TFB avait formé un recours contre cette décision pour se désister ensuite. Un désistement dont le Conseil d’Etat avait pris acte dans une décision en date du 23 décembre 2014.

par -
La commission d'assainissement et de restructuration des entreprises à participations publiques a donné son approbation pour l'ouverture du capital de Tunisian

La commission d’assainissement et de restructuration des entreprises à participations publiques a donné son approbation pour l’ouverture du capital de Tunisian Foreign Bank (TFB) à un partenaire stratégique, à condition que la majorité de ce capital soit détenue par la partie tunisienne.

Un communiqué de la Primature indique que cette décision, qui permettra de renforcer les bases financières de la TFB et d’améliorer la gestion de ses ressources, a été adoptée vendredi lors de la réunion périodique de la commission, présidée par le chef du gouvernement provisoire Ali Larayedh.

La réunion a été consacrée à l’examen des opérations de restructuration des entreprises opérant dans les secteurs des finances, de l’industrie et du transport.

La commission a donné son approbation, aussi, à l’accompagnement par l’Etat et les intervenants publics de l’augmentation du capital de la Banque Tuniso-libyenne, et ce, vu son rôle dans l’impulsion de l’activité économique et la coopération financière entre les deux pays.

Par ailleurs, la commission a autorisé la création d’une société des services portuaires à Gabès, avec la contribution de Groupe Chimique Tunisien, et ce, dans le cadre d’un partenariat public-privé, dans le but d’améliorer davantage les services d’importation et d’exportation via le port de Gabès.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux