Tags Posts tagged with "trafic"

trafic

par -

Selon les indicateurs du mois de Juin 2017 de Tunisair, le trafic, toutes activités confondues, est passé de 200.217 à 252.356 passagers. Le trafic régulier a augmenté de 11.9 %, passant de 186.944 à 209.104 passagers et le trafic supplémentaire a augmenté de 699 à 1.134 passagers. Quant à l’activité charter, elle a enregistré une croissance remarquable de 12.574 à 42.118 passagers et ce grâce à la reprise du trafic touristique. Le coefficient de remplissage des avions de Tunisair était aussi  en progression de 4.5 points pour atteindre 65% en Juin 2017.

Sur le plan des principaux marchés de Tunisair, selon le découpage géographique et en matière de trafic régulier, on remarque que les pays européens, cumulant une part de trafic passagers de 73.9 %, ont enregistré une augmentation de 12.7 %. Les pays africains, cumulant une part de trafic passagers de 12.8 %, ont enregistré une amélioration de 9.5%. De leur côté, les pays du Moyen Orient, dont la part de trafic passagers est de 11.8 %, ont enregistré une progression de 3.4%. L’Amérique du Nord (Montréal) n’arrive toujours pas à décoller et n’a donc enregistré qu’un trafic de 3.154 passagers durant le mois de Juin 2017.

par -

Le trafic passagers du mois de Mai 2017 fait état d’un accroissement de 10.7 % et ce, par rapport à la même période en 2016.

Les principaux indicateurs du mois de Mai 2017 sont comme suit:

1-  Le trafic, toutes activités confondues, est passé de 253.513 à 280.529 passagers :

-Le trafic régulier a augmenté de 8.1 %, passant de 240.877 à 260.446 passagers,

– Le trafic supplémentaire a augmenté de 324 à 1.921 passagers,

– Quant à l’activité charter, elle a enregistré une croissance remarquable de 12.312 à 18.162 passagers et ce grâce à la reprise du trafic touristique.

2- Le coefficient de remplissage est en amélioration, passant de 71.8 % en Mai 2016 à 72.7 % en Mai 2017

     3-               Sur le plan des principaux marchés de Tunisair, selon le découpage géographique et en matière de trafic régulier, il convient de signaler ce qui suit :

– Les pays Européens, cumulant une part de trafic passagers de 72.0%, ont enregistré une augmentation de 9,8 %,

– Les pays Africains, cumulant une part de trafic passagers de 14.8 %, ont enregistré une amélioration de 6.2%,

– Les pays du Moyen-Orient, dont la part de trafic passagers est de 12.5 %, ont enregistré une baisse de 4.1%.

– L’Amérique du Nord (Montréal) a enregistré un trafic passager de 2.032 passagers durant le mois de Mai 2017.

par -

Les services de la sûreté d’Alger ont démantelé récemment un réseau international de trafic de voitures, rapporte APS.

Entamée depuis près d’une année dans le cadre de la lutte contre le crime transfrontalier, l’enquête a permis aux services de sécurité de démanteler un réseau criminel qui activait dans 21 wilayas à travers le territoire national dont Alger ainsi qu’en Europe, au Moyen Orient et en Afrique et  d’arrêter 112 suspects dont 3 femmes, des émigrés, des étrangers et des citoyens algériens, dont des fonctionnaires d’institutions administratives, détaille la même source.

par -

«Au cours du premier trimestre de cette année, et par rapport à la même période de l’année dernière, les arrivées ont augmenté de 34,2% et les recettes – calculées en dinars – n’ont progressé que de 5,1%; sachant que le dinar a été déprécié par rapport à l’Euro. En 2016, et par rapport à 2015, les recettes ont baissé de 3,8% en dinar et de 11,8% en euro; alors que les arrivées aux frontières ont progressé de 6,8% et les nuitées de 10,5%. La recette par visiteur a chuté de 10,2% en dinar et 18,2% en euro. Cette inadéquation entre les arrivées et les nuitées d’une part et les recettes en devises d’autre part ne peut s’expliquer que par le fait que les paiements ne passent plus par les canaux officiels et légaux des banques et de la BCT ». C’est ce que rapporte le magazine spécialisé «Tourisme-Info» dans l’éditorial de sa récente livraison.

La même source se demande «comment expliquer que des étrangers paient, par des billets de dinars, des factures d’hôtels, des honoraires de médecins et de cliniques, des loyers de maisons, sans avoir changé de l’argent auprès d’un intermédiaire agréé ». Et de répondre que «c’est secret de polichinelle! Tout le monde le sait et est au courant de ces pratiques illégales, des rues où elles sont pratiquées, des lieux des “bureaux de change”, qu’1€uro y est changé contre 3 dinars. Il y a même plus que cela, mais on s’en tient là ».

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué rendu public, ce jeudi 23 février 2017, qu’un réseau spécialisé dans le trafic de pièces archéologiques a été démantelé à Sousse, résultant ainsi l’arrestation de 4 individus.

Ces personnes ont été appréhendées alors qu’elles étaient à bord d’un véhicule portant une immatriculation étrangère où un sac contenant 663 pièces de monnaie anciennes a été trouvé.  5000 euros ont été également saisis chez le conducteur du véhicule, indique la même source.

Le groupe avait l’intention de vendre les pièces. Une enquête a été ouverte sur l’affaire.

par -

Le trafic d’êtres humains prend des formes multiples comme la prostitution, les services forcés, l’esclavage, la servitude ou la mendicité, le prélèvement total ou partiel d’organes.

Des activistes de la société civile et des avocats ont, à maintes reprises, appelé à criminaliser la traite des êtres humains en Tunisie, estimant qu’il s’agit d’un défi que les sociétés contemporaines doivent relever. Ils font remarquer que la Tunisie est un pays de transit plus qu’un pays où la traite des individus est pratiquée.

Cette affaire, selon eux, est un sujet d’actualité d’une grande importance puisqu’il est lié à la question des droits de l’Homme et sa dignité.

Pour faire face à ce fléau, une instance de lutte contre la traite des personnes a été récemment créée en Tunisie afin de lutter contre les trafiquants de migrants dans un pays considéré comme une terre de transit sur le chemin de l’Europe.

Cette instance proscrit toute forme d’exploitation, notamment des femmes et des enfants, c’est-à-dire “le recrutement, le transport, le transfert, le détournement, l’hébergement ou l’accueil par le recours ou la menace de recours à la force”, entre autres.

L’Instance permettra notamment de cibler “les réseaux cherchant à exploiter des enfants, des femmes et tous ceux qui sont dans une situation de fragilité, comme les migrants.

111 cas de traite des êtres humains recensés

Selon des données dévoilées par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), environ 111 cas de traite des êtres humains ont été enregistré en Tunisie depuis 2012.

L’organisation a identifié et aidé ces victimes. La majorité d’entre elles sont originaires d’Afrique subsaharienne : 94 venaient de la Côte d’Ivoire.

Elles ont été utilisées comme des domestiques, avec des contrats de travail factices. Dès qu’elles sont arrivées en Tunisie, leurs passeports ont été confisqués et elles se sont aperçues qu’elles avaient des dettes à payer.

Ce sont des réseaux de crimes organisés qui attirent ces victimes en Tunisie en leur faisant miroiter des conditions de travail exceptionnelles et elles ne s’aperçoivent de l’arnaque que trop tard. En outre, deux victimes tunisiennes ont été identifiées : elles ont été utilisées dans des réseaux de prostitution à l’international.

Force est de constater que la lutte contre la traite des êtres humains figure en bonne place à l’agenda international. Cependant, en raison de sa complexité et malgré son impact dans les pays en développement et industrialisés, le problème est encore souvent mal compris et sous-estimé tant par la société civile que par tous ceux qui y sont confrontés d’une manière ou d’une autre.

par -

La valeur des produits saisis par les services de la douane, jusqu’à fin 2016, s’élève à environ 500 millions de dinars (MD), dont des produits d’une valeur de 20 MD ont été déjà vendus, a fait savoir le directeur général de la Douane, Adel Ben Hassan.
Il a précisé, lors d’une séance d’audition, tenue ce lundi 23 janvier, à l’initiative de la commission de la sécurité et défense de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), que ces produits ont été saisis suite à de grandes opérations, menées par la garde douanière et les services des enquêtes douanières.
Le responsable a indiqué, par ailleurs, que dans le cadre des efforts déployés en vue de lutter contre la corruption, 101 agents ont comparu devant le conseil de discipline de la Douane, alors que 29 douaniers ont été licenciés, en raison de négligence dans leur travail, d’actions de chantage, pour avoir accepté des cadeaux ou encore pour indiscipline et mauvais comportement.
Evoquant le plan de modernisation de la douane (2016-2020), le DG de la Douane a indiqué qu’il portera sur la numérisation et la simplification des procédures, l’aménagement de locaux dignes, la garantie des équipements nécessaires, et le lancement de programmes de formation indispensables.
Les députés ont souligné, à cette occasion, l’impératif de simplifier les procédures douanières, d’améliorer les conditions de travail des agents de la douane, au niveau des postes frontaliers et d’améliorer les moyens de lutte contre la contrebande.
Un certain nombre de députés ont appelé, en outre, à la révision des autorisations d’importation et d’exportation.

Symptômes d’un pays qui va mal

Ces saisies record, avec tous ces agents de la douane mouillés, sont aussi les symptômes d’un pays où il y a un débridement à beaucoup de niveaux. Réprimez la contrebande, il en restera toujours quelque chose. Le problème de la contrebande est devenu tellement endémique que quels que soient les moyens mis en place pour la contrecarrer et serrer les mailles du filet, il y a toujours un gros paquet qui passe entre les gouttes. C’est aussi cela les retombées de la déstructuration des services de l’Etat qui a suivi le départ brutal de Ben Ali et surtout le profond changement des mentalités depuis, notamment dans les zones frontalières, où l’imputé est devenue reine à certains endroits. C’est un combat de tous les jours pour l’Etat, et il n’est pas gagné, loin de là…

par -

Une nouvelle ligne maritime reliant le port de Sfax à celui de la zone touristique Sidi Fredj (kerkennah) sera prochainement opérationnelle.

Pour y parvenir, les parties concernées dont notamment les ministères du Transport, de l’Agriculture, de l’Équipement et celui du Tourisme ont entamé l’élaboration d’un dossier technique à propos de cette question, rapporte le quotidien « Assabah » dans son édition de ce mardi 10 janvier 2017.
Toujours selon la même source, cette nouvelle liaison permettra de faciliter le trafic tout en réduisant la durée de la traversée entre les deux ports.

Il s’agit aussi de résoudre la crise de la société pétrolière Petrofac dont les activités avaient été suspendues pour plusieurs fois suite au blocage du bac au port de Sidi Youssef.

par -

La société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) a annoncé, dans un communiqué publié ce lundi, que le trafic des trains sur la ligne Tunis-Kalaa Khasba (dans les deux directions) connaîtra un éventuel retard, en raison des fortes quantités de pluies enregistrées et de la hausse du niveau des eaux sur la voie ferrée.

La reprise normale du trafic des trains dépendra ainsi de l’amélioration de la situation météorologique durant la journée de ce lundi, explique le communiqué.

par -
L’ambassadeur jordanien en Libye Faouez Aitan  a été kidnappé

Le ministère de l’Intérieur a indiqué dans un communiqué qu’un citoyen avait alerté les unités sécuritaires pour assurer qu’un individu l’avait prévenu qu’il retient son frère et qu’il a menacé de le tuer s’il ne paye pas une rançon de 20 mille dinars.

Un guet-apens bien orchestré a, alors, été tendu, et les forces de l’ordre ont réussi à trouver et à libérer la personne enlevée, qui se trouvait dans une maison située dans la région d’Ezzahrouni, indique le même communiqué.

Après consultation du ministère public, les ravisseurs ainsi que la personne kidnappée ont été placés en garde à vue pour la suite de l’enquête.

par -

La brigade de la police judiciaire à Manouba a réussi, en début de semaine, à démanteler un réseau de trafic et consommation de drogues dont de la cocaïne.
Trois membres du réseau ont été pris dans un guet-apens tendu par la police, suite à des informations parvenues autour d’un jeune de la cité Amal qui vend du cannabis et de la cocaïne à travers un intermédiaire, a affirmé une source sécuritaire à la correspondante de l’Agence TAP.
Le revendeur, l’intermédiaire et un consommateur (cadre bancaire) ont été arrêtés. Un quatrième membre, qui s’est avéré le fournisseur du réseau, a pris la fuite, a précisé la même source.
Un avis de recherche a été lancé par la police contre le quatrième membre qui est originaire du Kram (Tunis). Les personnes appréhendées ont été transférées au tribunal de première instance de Manouba, a ajouté la même source.

par -
Le ministre camerounais des Marchés publics

Le trafic a repris à l’autoroute Msaken-Sfax au niveau de la région Borjne dans la délégation de Msaken à Sousset ce après que les habitants ont mis un terme à leur sit-in, rapporte la TAP.

Un accord a été trouvé sur une rencontre entre une délégation représentant la ville et des responsables du ministère des affaires locales et de l’environnement.

Les habitants de la région réclament la mise en place d’une municipalité qui gère les affaires des trois villes de Borjine, Beni Rabia’a et Ferada.

par -

Le trafic passagers des 9 premiers mois de 2016 fait état d’un accroissement de 8,4 %, confirmant une reprise, déjà amorcée depuis le premier trimestre et ce, par rapport à la même période de 2015.
Voici, par ailleurs, les principaux indicateurs des 9 premiers mois de cette année :

– Le trafic, toutes activités confondues, est passé de 2.141.310 à 2.321.241 passagers,

– Le trafic régulier a augmenté de 9,5 %, passant de 1.969.214  à 2.155.250 passagers,

– Le trafic supplémentaire a augmenté de 25,4 % passant de 34.029 à 42.682 passagers,

– Quant à l’activité charter et compte tenu de la chute du trafic touristique, elle a enregistré une régression de 15.9% passant de 126.276 à 106.199 passagers.

–  L’activité Hajj a augmenté de 45,1 % passant de 11.791 à 17.110 passagers,
–  Le coefficient de remplissage s’est aussi amélioré en passant de 68,3 % en 2015 à 70,1% en 2016 soit un gain de 1.9 points

Sur le plan des principaux marchés de Tunisair, selon le découpage géographique et en matière de trafic régulier, il convient de signaler ce qui suit :

– Les pays européens accaparant une part de 74,4% ont vu leur trafic augmenter de 6,5%,

– Les pays africains cumulant une part de 14,2%, ont enregistré une augmentation de 22,9%,

– Pour le reste des pays (Arabie Saoudite, Turquie, Liban et Egypte) et dont la part est de 10,9%, l’augmentation était de 8,5%.

par -

Hassen Miadi, directeur chargé de l’information au sein de la Société Nationale des Chemins de Fer Tunisiens (SNCFT) a déclaré, ce vendredi 30 septembre, que les trains des différentes lignes ont repris leurs activités, à l’exception de la ligne reliant El Kalâa Sghira à Sousse, en attendant la chute du niveau de l’eau après les pluies qui se sont abattues la veille, rapporte Mosaïque fm.

par -

Le tribunal de première instance de Nabeul a décidé de reporter l’affaire du belge propriétaire du conteneur d’armes au 13 octobre prochain, rapporte la radio Cap FM.

On rappelle que le 9 février 2016, un homme d’affaires belge a été arrêté, après la découverte d’armes dont un mitrailleur sophistiqué, de pistolets et d’une importante quantité de cartouches, dans un conteneur dont il était le destinataire.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué publié, ce lundi 19 septembre 2016, que les unités sécuritaires ont arrêté cinq individus dans la délégation de Medjez el-Bab, du gouvernorat de Béja.

Ils étaient entrain de creuser des fossés à la recherche de pièces archéologiques. Ils étaient également en possession d’équipements leur permettant de retrouver des trésors enfouis, a relevé le MI.

par -
Le métro de la ligne 2 desservant la région d’Ariana a dû s’arrêter à

La Société des Transports de Tunis (TRANSTU) a annoncé dans un communiqué la reprise du trafic du métro n°2 sur toute la ligne à partir de ce mardi 31 mai 2016 et ce, après le parachèvement des travaux du renouvellement de l’infrastructure.

La Transtu a par ailleurs annoncé la mise en place des mesures nécessaires pour garantir le respect des horaires des voyages sur toutes les lignes ferroviaires.

En ce qui concerne la ligne TGM (Tunis- La Goulette –La Marsa), la TRANSTU a décidé d’améliorer la fréquence des trains à 24 minutes contre 30 minutes, en vigueur depuis le début des travaux sur la ligne précitée.

par -

Le secrétaire général de l’union régional du travail de Ben Guerdane a affirmé samedi au quotidien Al-Maghreb que le trafic a repris son cours normal au point de passage frontalier tuniso-libyen de Ras Jdir, en attendant, précise-t-il, le passage des marchandises entre la Libye et la Tunisie.

Il est à rappeler qu’une grève générale a paralysé mercredi la ville de Ben Guerdane en protestation contre la fermeture de Ras Jdir depuis le 27 avril.

par -

Sabeur Ben Ammar, avocat  à la cour de cassation de Tunis et président de l’association tunisienne pour le soutien des victimes des erreurs médicales  a déclaré, ce lundi 4 avril 2016, à Africanmanager que  « selon une étude internationale récemment publiée par les Nations-Unies, la Tunisie figure parmi les pays les plus actifs dans le domaine du trafic et la commercialisation d’organes humains  volés et vendus sur les marchés noirs en Tunisie. Des riches tunisiens avaient bénéficié de ce trafic et des réseaux spécialisés dans cette affaire ont utilisé le Net pour ce trafic et pour échapper à toute poursuite sécuritaire ou judiciaire, a-t-il  affirmé.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux