Centres de santé de base : L’étude accablante du Réseau Mourakiboun

Centres de santé de base : L’étude accablante du Réseau Mourakiboun

par -

La situation dans les centres de santé de base (dispensaires) est au-dessus de la moyenne selon une étude réalisée par le Réseau Mourakiboun qui a relevé une certaine disparité entre les gouvernorats et à l’intérieur d’une même région.
Réalisée en janvier 2017, l’étude a relevé un grand nombre d’insuffisances dans certaines régions. Mourakiboun a appelé l’Etat à investir davantage dans l’infrastructure et à garantir une répartition équitable entre les régions en termes d’équipements et de personnel médical.

Les résultats de cette étude ont été présentés lors d’une rencontre scientifique tenue, mercredi à Tunis, sur le thème « Les centres de santé de base/janvier 2017 » en présence d’experts tunisiens et étrangers dans le domaine de la santé ainsi que de représentants de la société civile.
L’étude effectuée par 1074 observateurs a porté sur 2060 dispensaires sur un total de 2104 centres répartis sur l’ensemble de la Tunisie. Les résultats de cette étude sont disponibles sur le site officiel de Mourakiboun.

Le coordinateur de l’association, Rafik Halwani, a déclaré à la presse que cette étude s’inscrit dans le cadre de l’action visant à promouvoir les prestations de santé et de la conjugaison des efforts entre l’Etat et la société civile.
L’étude a démontré que les médicaments prescrits ne sont disponibles que dans 62% seulement des dispensaires. 9% des dispensaires ne disposent d’aucun médicament.
Selon la même étude, l’état des routes menant aux dispensaires est généralement, défectueux, (53%), l’environnement extérieur est pollué et non sécurisé (52%) et l’état des bâtiments satisfaisant dans 59% des cas et médiocre dans 9% des centres qui ne disposent même pas d’eau potable.
64% des centres de santé de base sont situés en milieu rural et 36% en milieu urbain.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire