Tags Posts tagged with "dinar, tunisien,"

dinar, tunisien,

par -

La balance commerciale alimentaire a enregistré, au cours des deux premiers mois de 2017, un déficit de 295,2 millions de dinars (ce qui représente 11,7%, du déficit de la balance commerciale), contre 102,6 MD, au cours de la même période de 2016.
En janvier et février 2017, le taux de couverture des exportations par les importations a, ainsi, régressé à 63% contre 80,6% en 2016. Cette situation résulte d’une importante augmentation de la valeur des importations alimentaires de 51% et notamment les produits de base, alors que les exportations n’ont progressé que de 18,1%.
La valeur des importations alimentaires au cours des deux premiers mois de 2017 a atteint l’équivalent de 798,1 MD. Leur forte augmentation est expliquée par l’évolution du rythme des achats de la plupart des produits alimentaires de base durant cette période et la hausse de leurs cours mondiaux, au moment ou le taux de change du dinar tunisien se dégrade par rapport aux devises internationales.

Parmi ces produits figurent, le blé tendre (99 MD contre 22MD), l’orge (+31%), les huiles végétales (+104%), le sucre (152,5 MD contre 15,6 MD). Il s’agit aussi, de l’évolution du rythme d’autres produits alimentaires classés « hors produits de base », tels que les bananes (+64%), les préparations alimentaires (23 MD contre 7MD) et les conserves de poissons (8,6MD contre 2MD).

Au rayon des produits alimentaires dont la valeur des importations a connu une baisse, figurent les pommes de terre (-22%) et les viandes (-50%).
Le ministère de l’agriculture a indiqué, par ailleurs, que la valeur des importations alimentaires au cours des premiers mois de 2017, a représenté 11,2% du total des importations du pays contre 9,2% au cours de la même période de 2016.
S’agissant des exportations, la Tunisie a principalement, exporté les dattes dont les recettes ont enregistré une hausse de 76%, à 128 MD grâce à l’amélioration des quantités exportées de 34% et des prix de 32%, ainsi que les préparations de légumes et de fruits (+ 26%), des produits de la mer (+10%) et dans une moindre mesure des agrumes (+1%).
A contrario, les exportations d’huile d’olive ont baissé de 18% en valeur à 143 MD et de 35 % pour ce qui est de la quantité à 16,4 mille tonnes.
Les ventes nationales de légumes frais et de conserves ont régressé respectivement de 2% et de 24%.
A relever que la valeur des exportations alimentaires au cours des deux premiers de 2017 a représenté 10,8% des exportations totales de biens contre 9,6% au cours de la même période de 2016.

par -
Le ministre des Finances et de l’Economie

Hakim Ben Hammouda, ancien ministre des Finances, a déclaré, ce vendredi sur Express fm, que l’augmentation du taux d’intérêt directeur de la Fed américaine entraînera la hausse du taux de change du dollar par rapport au dinar tunisien. Il a ajouté que cette décision aura également pour conséquence une augmentation du taux d’endettement de la Tunisie et la hausse du prix d’achat du pétrole. Et d’affirmer que le gouvernement de Youssef Chahed fera face à deux défis principaux en 2017 : Le déficit budgétaire à moins de 5% et un taux de croissance d’au moins 2%.

par -

L’expert en économie et président de l’observatoire Tunisia-Progress, Mohamed Jarraya, a déclaré que la Tunisie a dépassé le stade de la chute libre du dinar.

Dans une interview accordée, ce mercredi 16 novembre 2016, au journal « La Presse », il a précisé que le scénario égyptien ne risque pas de se reproduire en Tunisie, car le tissu économique local est différent et le soutien européen à l’économie l’est aussi…

Il a ajouté que l’Égypte était victime de la politique du dollar et des enjeux géopolitiques dans la région, avec un déficit d’exploitation plus important que la Tunisie.

par -

Interrogé par le journal français «La Tribune », sur l’état de la monnaie tunisienne et sur une possible décision tunisienne de dévaluer le Dinar, le ministre tunisien du Développement économique, Fadhel Abdelkefi, a précisé que «Non, jamais de la vie ! Nous avons connu une dévaluation compétitive implicite, pas une dévaluation administrative. Mais la Banque centrale cote correctement le dinar. Nous ne sommes pas dans une logique de maintenir artificiellement le dinar fort. Une certaine dévaluation, qui a été glissante sur cinq ans, a rendu la Tunisie encore plus compétitive».

Au début de l’interview, Abdelkefi a en quelque sorte brossé ce qui pourrait être le bilan des 2 premiers mois du gouvernement Chahed, Youssef dont il a dit qu’il est pragmatique. «On nous demande beaucoup, mais en deux mois on a déjà fait redémarrer le phosphate, qui était en panne depuis quatre ans et demi. Nous avons réglé l’important problème de Petrofac : désormais, il n’y a plus aucun bateau en rade au large de Rades (le port principal de Tunis qui assure 80 % du commerce étranger, ndlr), situation inédite depuis 2010. Nous nous sommes aussi attaqués à la contrebande, avec une brigade spécialisée, et nous avons à notre actif plusieurs descentes dans des dépôts de contrebande que nous avons saisis et montrés à la télévision pour faire passer le message qu’il est grand temps d’appliquer les lois ! »

par -

Le marché de change était marqué par l’animation du compartiment interbancaire, dans ce contexte le dinar tunisien a régressé face au dollar américain, atteignant son plus haut niveau depuis deux mois à 2.2250 dt. Par ailleurs, il s’est stabilisé face à l’euro à 2.4680, indique notre confrère, Tustex.

Sur le marché de change international, l’euro a baissé face au dollar, sans actualité dominante mais dans le sillage d’un renforcement persistant du dollar sur fond de spéculation sur un rapide resserrement monétaire aux Etats-Unis. La devise européenne s’est échangée à 1,1056 contre 1,1137 dollar lundi.

par -
Zied Lakhdhar

Le député du Front Populaire Mongi Rahoui a appelé, aujourd’hui, au limogeage du gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Chedly Ayari.

Dans son intervention, lors d’une plénière consacrée à l’examen du projet de loi relatif au prêt accordé à la Tunisie par la Banque africaine de développement (BAD) d’une valeur de 645 millions de dinars(MD), le député en question a soutenu que Chedly Ayari doit assumer sa responsabilité dans la dépréciation du dinar tunisien.

Il a ajouté que dès l’adoption de l’autonomie administrative et financière de la BCT, le gouverneur a augmenté son salaire, rapporte Shems fm.

par -

Tentant d’analyser les causes de la détérioration des termes de changes et la débandade du dinar tunisien par rapport au reste des devises étrangères, une note de la BCT (Banque Centrale de Tunisie) signale que «le niveau élevé du déficit des sociétés résidentes (environ 8,9 Milliards de dinars) a exercé une forte pression sur le marché des changes et a contribué à la dépréciation du Dinar tunisien vis-à-vis des principales devises». La même note de la BCT a mis en évidence l’effet change négatif sur les échanges commerciaux des résidents estimé à 5,6% de la valeur du déficit commercial de ces sociétés suite à la dépréciation du Dinar tunisien vis-à-vis des principales devises (2016S1/ 2015S1)». Et l’Institut d’émission de recommander qu’il est «urgent d’élaborer un plan d’action pour maitriser le niveau élevé de déficit commercial qui a coïncidé avec une conjoncture marquée par les difficultés de financement. Ces actions doivent viser en priorité à booster les exportations et à maitriser les importations, notamment celles des biens de consommation qui ne sont pas de première nécessité».

par -
Le porte-parole du parti de l'Union patriotique libre (UPL) qui a été proposé pour le poste de ministre du Tourisme

Le ministre du Commerce, Mohsen Hassan, a indiqué lors de son passage aujourd’hui, lundi 20 juin 2016, sur Express Fm, que le déficit commercial, qui a atteint les 9,5 % au mois de mai dernier, explique la dégringolade du dinar tunisien.

Il a en outre affirmé que les recettes générées par le tourisme demeurent faibles pour l’année 2016 et qu’elles ont régressé de 42%.

Mohsen Hassan a par ailleurs ajouté que les exportations d’huile d’olive se sont rétrécies de 760 millions de dinars durant l’année 2016 par rapport à l’année 2015.

par -

La tension sur le marché de change tunisien s’apaise progressivement avec l’apparition de nouveaux cours d’équilibre pour l’euro face au dinar tunisien à 2.4300 dt et pour le dollar américain qui s’échange au terme de la séance du jeudi 16 juin 2016, à 2.1700 dt contre 2.1630 dt la veille, rapporte notre confrère, Tustex.com

Sur le marché de change international, l’euro s’est stabilisé face au dollar, à 1,1256 dollar contre 1,1263 dollar mercredi.

par -

Le dinar tunisien a clôturé la semaine par un effondrement face au dollar américain, qui a atteint 2.1650 dt, dans un marché dominé par une forte demande émanant des gros opérateurs publics en règlement de leurs factures énergétiques. Par ailleurs, l’euro s’est échangé à 2.4350 dt, rapporte Tustex.com

Il est à préciser que le dinar tunisien s’est déprécié à un rythme plus accéléré cette semaine, soit 2.40% face à l’euro, contre 1.98% une semaine auparavant et de 0.48% face au dollar américain.

Par ailleurs, depuis le début de l’année, le dinar tunisien a perdu près de 9.88% de sa valeur face à l’euro et 5.30% face au dollar américain et 10.9% depuis un an.

par -
Le dinar continue de reculer à vive allure vis-à-vis de la devise européenne et vient effleurer ses plus bas niveaux historiques

Le dinar continue de reculer à vive allure vis-à-vis de la devise européenne et vient effleurer ses plus bas niveaux historiques non loin de 2,3 DT pour un euro, rapporte le site d’informations financières, Ilboursa.

Un mouvement qui n’a eu de cesse de s’amplifier depuis plusieurs semaines et qui a fait perdre à la monnaie tunisienne 3,36% de sa valeur face à la monnaie unique sur un mois, rappelle la même source.

Cette baisse est expliquée principalement par l’aggravation du déficit de la balance des paiements extérieurs ainsi que par le déséquilibre entre l’offre et la demande de liquidité en devises.

Ce matin 1 euro vaut 2,2904 dinars et 1 dollar en vaut 1,6849.

par -
Selon Express FM

Selon Express FM, le dinar tunisien ne cesse de perdre du terrain face à toutes les devises, et ce, en raison du déséquilibre entre l’offre et la demande de liquidité sur le marché de change tunisien.

La paire EUR/TND se traite aux alentours de 2,1860. Voici les taux de change en début de journée du lundi 02 septembre 2013:

USD TND 1,6543

GBP TND 2,5724

JPY TND 16,6564

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux