Tags Posts tagged with "Femen"

Femen

par -
0
Les trois Femen libérées dans la nuit

Les trois Femen libérées dans la nuit, à Tunis, après près d’un mois de détention pour une action seins nus, sont arrivées jeudi vers 11h30 (heure locale) à l’aéroport de Paris-Orly.

Elles ont quitté la prison pour femmes de la Manouba à bord d’un fourgon de police, peu avant minuit mercredi. Après un bref passage au ministère de l’Intérieur pour d’ultimes formalités, elles ont été conduites directement à l’aéroport international de Tunis-Carthage où elles ont passé la nuit avant de regagner l’Europe ce jeudi matin.

Elles ont été accueillies à Paris par la chef de file des Femen en France, Inna Shevchenko, et leur avocat Me Patrick Klugman. Elles se sont ensuite engouffrées dans un taxi sans faire de déclaration à la presse. L’une de leurs camarades, Sarah Constantin, a toutefois brièvement raconté aux journalistes leurs retrouvailles: «On les a accueillies, on les a prises dans nos bras. Elles ont l’air fatigué mais elles sont là, c’est l’essentiel !»

par -
0
La justice tunisienne a remis en liberté

La justice tunisienne a remis en liberté, un peu plus tard dans la nuit du mercredi 26 juin, les trois militantes du groupe Femen. Deux Françaises et une Allemande ont été condamnées à une peine de quatre mois de prison avec sursis pour avoir manifesté seins nus à Tunis, il y a un mois.

Après leur libération, elles ont été conduites au ministère de l’Intérieur pour d’ultimes formalités avant de se rendre directement à l’aéroport de Tunis-Carthage d’où elles ont été embarquées, ce matin, sur un vol à destination de l’Europe.

par -
0
La 8ème chambre correctionnelle de la cour  d’appel de Tunis a rendu

La 8ème chambre correctionnelle de la cour d’appel de Tunis a rendu, mercredi soir, son verdict dans l’affaire des 3 Femen. Elle les a condamnées à 4 mois et un jour de prison assortis de sursis.

Les 3 Femen (deux françaises et une allemande), doivent retrouver, ce soir même, la liberté, dès que le billet de levée d’écrou parviendra à la directrice de la prison pour femmes de la Manouba où elles sont incarcérées.

par -
0
 Trois Femen européennes

Trois Femen européennes, condamnées à quatre mois de prison pour une manifestation seins nus en Tunisie, ont exprimé des excuses et promis de ne pas recommencer, lors d’une audience de leur procès en appel mercredi à Tunis.

« Je regrette cet acte et je m’en excuse », a dit, citée par l’AFP, l’Allemande Josephine Markmann au juge Moez Ben Frej, qui lui faisait remarquer en français que « le droit musulman interdit de tels actes ».

« On ne pensait pas choquer les Tunisiens à ce point, il est hors de question pour nous de recommencer », a répondu à son tour la Française Pauline Hillier, drapée comme ses co-accusées et comme de coutume pour les femmes jugées en Tunisie, du safsari, le voile traditionnel blanc les recouvrant de la tête au pied.

Les avocats des associations islamiques ont demandé le report pour consulter le dossier, mais le juge leur a demandé de présenter immédiatement leurs arguments pour se constituer partie civile.

L’un d’eux, Me Seifeddine Makhouf, a demandé « un dinar symbolique pour le préjudice » et dénoncé « des pressions exceptionnelles sur le ministère public pour fixer une audience le plus rapidement possible ».

« Les associations avaient tout le loisir de consulter le dossier, il y a une stratégie de leur part pour que l’affaire ne soit jamais jugée », a protesté l’avocat français Patrick Klugman, soulignant que les Femen avaient déjà été détenues « trop longtemps ».

« Vous ne pouvez pas pervertir le message de Femen (…) Leurs seins sont à la vue du public mais il y a un message dessus vous ne pouvez l’ignorer. Arrêtez de regarder leur poitrine (…) écoutez les », a-t-il lancé s’adressant à la cour.

Et d’ajouter: « elles croyaient qu’elles ne risquaient rien dans un pays qui vient de se soulever pour la liberté ».

« Leur action seins nus ne traduit aucune débauche, aucune pornographie », a renchérit un autre avocat de la défense, Me Ivan Terel.

L’audience a été levée à 13H00 après deux heures de débats et le juge a annoncé que le verdict serait rendu dans la journée.

par -
0
Le procès en appel des trois Femen européennes

Le procès en appel des trois Femen européennes, condamnées à quatre mois de prison pour une manifestation seins nus à Tunis, a débuté mercredi, leur défense espérant éviter un nouveau report du procès ouvert le 21 juin.

L’audience a débuté un peu avant 11H00 devant la cour d’appel de Tunis en présence des accusées -deux Françaises et une Allemande-drapées du safsari.

Peu avant le début de l’audience, l’un de leurs avocats, Me Souhaib Bahri, a indiqué à l’AFP que la défense refuserait tout nouveau report et espérait une libération avant la fin de la semaine.

« Nous allons demander au juge de refuser tout report pour qu’il rende son jugement sur toute l’affaire, la demande de partie civile et le fond », a-t-il dit, affirmant attendre un jugement « dans les trois quatre jours ».

« On espère qu’elles seront libérées », a ajouté l’avocat des trois militantes condamnées le 12 juin en première instance.

Les Femen ont bénéficié d’une procédure accélérée en appel, mais le procès avait été reporté afin de permettre à des associations islamistes de faire appel de la décision du 12 juin de rejeter leur demande de se constituer partie civile.

Les trois jeunes femmes sont en détention depuis le 29 mai, jour de leur action seins nus à Tunis pour soutenir Amina Sboui, militante tunisienne de Femen emprisonnée depuis le 19 mai.

par -
0
Les 3 Femen

Les 3 Femen, deux françaises et une allemande, qui se sont dénudées la seins, devant le palais de justice de Tunis, ont comparu, ce mercredi matin, devant le tribunal cantonal.

Elles ont déclaré qu’elles sont venues en Tunisie uniquement pour soutenir leur congénère tunisienne Amina, affirmant que si elles étaient expulsées, elles ne remettraient plus les pieds en Tunisie, selon Attounsia.

Interrogées par le juge sur les raisons de leur choix du palais de justice pour exhiber leur anatomie, elles ont précisé que cette institution revêt une dimension symbolique et que le tribunal de première instance est le symbole de la justice en Tunisie.

par -
0
Le procès des FEMEN en Tunisie a été perturbé

Le procès des FEMEN en Tunisie a été perturbé, ce mercredi, par la présence d’associations islamistes, qui ont compris le port du safsari , généralement exigé pour les femmes en arrestation , comme une insulte à la culture de la Tunisie .

Les salafistes ont demandé le report de l’audience. Le juge a levé l’audience afin de pouvoir étudier cette option.

par -
0
Conformément à l'article 432-9 du code pénal français

Conformément à l’article 432-9 du code pénal français, , la Grande Mosquée de Paris a porté plainte contre Femen, pour manifestation non autorisée devant la grande mosquée de Paris. Trois d’entre elles dont Meriem, risquent une peine de 7500€ (15000 dinars) accompagnée de six mois de prison, indique FEMEN France.

La Femen tunisienne Meriam, accompagnée de deux autres activistes a brûlé, il y a quelques jours, le drapeau des salafistes djihadistes devant la Grande Mosquée de Paris.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Le Premier ministre algérien, Abdelamalek Sellal, a fait une grosse annonce lors du 27ème sommet Afrique-France, à Bamako, au Mali. Samedi 14 janvier 2017,...

SPORT