Tags Posts tagged with "Noomen Fehri"

Noomen Fehri

par -

«Je pars pour qq jours de camping avec ma fille, le sens du devoir accompli , le coeur leger et la conscience tranquille …. A bientot dans qq jours ». C’est ainsi et dans ce language sms et avec manifestement le sens du devoir accompli que l’ancien ministre des TIC, Noomen Fehri, annonce sa «retraite temporaire » à ses fans. On ne sait pas encore où l’ancien ministre d’Afek Tounes atterrira

par -
Imed Daimi

Le député et vice-président du mouvement Tunisie volonté, Imed Daimi, a appelé le ministre des Technologies de l’information et de la communication et de l’Economie numérique, Noômen Fehri, à présenter sa démission.
L’appel du député est intervenu lors de la séance plénière qui se tient actuellement à l’ARP. Daimi n’a pas manqué d’exprimer ses inquiétudes par rapport à la précision du ministre en ce qui concerne l’opération de rachat de l’opérateur téléphonique maltais Go par Tunisie Télécom.
Le député qualifie cette opération de suspecte et risque, selon lui, de porter atteinte à l’économie tunisienne. Des propos qui ont été par la suite balayés par Noômen Fehri, qui a défendu énergiquement cette action servant l’intérêt national, d’après lui.

par -

Noômen Fehri, ministre des Technologies de l’information et de la communication et de l’Economie numérique, a déclaré lors de son audition à l’ARP ce mercredi 27 juillet que l’investissement sur le continent africain n’est pas porteur en l’état pour les entreprises publiques tunisiennes. La raison : Les règles qui régissent les marchés de l’Afrique ne sont pas lisibles.

Faut-il en déduire que les autorités tunisiennes vont, comme cela s’est fait durant des décennies, temporiser, croiser les bras et regarder les investisseurs des autres pays (France, Turquie, Chine, Maroc et même Iran) prospérer en Afrique ? Par ailleurs le ministre ne nous a rien dit sur ce que fait la Tunisie pour aider à résoudre ce problème de clarté et d’efficience des législations africaines. Et puis c’est pas le désert à ce niveau, il y a des choses qui se font, comme les initiatives de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), qui a vu le jour à Port-Louis le 17 octobre 1993. Que font les autorités tunisiennes dans ce sens ? Quelle est leur vision pour un marché africain harmonisé, cohérent, structuré ? On aimerait bien le savoir…

par -

Noômen Fehri, ministre des Technologies de l’information et de la communication et de l’Economie numérique, a assuré qu’il n’y a aucun problème en termes de procédures en ce qui concerne l’opération de rachat de l’opérateur téléphonique maltais GO par Tunisie Télécom
Lors d’une séance plénière qui se tient actuellement au sein de l’ARP, le ministre a précisé qu’une fois les études élaborées par un groupe des compétences tunisiennes, l’opération a été transmise à la Commission d’assainissement et de restructuration des entreprises publiques (Carep), puis à la Commission Supérieure des Marchés (CSM), laquelle a donné son feu vert pour le rachat de l’opérateur maltais.

Noômen Fehri a par ailleurs déclaré que cette opération a couté 200 millions de dinars dont 10% ont été prélevés dans les bénéfices de l’opérateur national. Ce montant sera remboursé sur une période de cinq ans, a encore ajouté le responsable. « L’investissement est en euro et cette opération ne comporte aucun risque pour la Tunisie », a dit le responsable.

Il est à noter que les précisions du ministre viennent à la suite des questions posées par le député Imed Daimi sur l’importance de cette opération, jugée suspecte, sur les procédures tout au long de cette affaire.
D’autre part, le ministre a fait savoir que l’opération de rachat de GO par TT fait partie d’un plan de restructuration de l’opérateur historique.

par -

Dans une déclaration accordée ce vendredi 29 avril 2016 à Africanmanager, le ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, Noomen Fehri; a indiqué que « l’école numérique est le meilleur moyen pour assurer l’égalité des chances ».

Le ministre a dans ce cadre précisé que l’école numérique est un vrai projet de transformation de l’institution éducative. « La transition numérique ne signifie pas la connectivité ou l’octroi des tablettes, mais plutôt l’amélioration des contenus et la formation d’environ 150 mille instituteurs », a-t-il dit.

Pour Noomen Fehri, il s’agit d’une démarche stratégique dans la mesure où le monde est en train de changer à une grande vitesse, impulsée par la transition numérique. « Il faut se focaliser davantage sur ce créneau porteur, considéré comme un tsunami adéquat pour nos jeunes », a-t-il estimé.

par -

Dans une déclaration accordée ce mardi à Africanmanager, le ministre des Technologies et de la communication Noomen Fehri a indiqué que 7500 postes d’emploi ont été créés dans le domaine des technologies et ce, depuis sa nomination à la tête de ce departement.

Il a dans ce cadre précisé que 4500 postes d’emploi ont été  créés dans le cadre du projet Smart Tunisia alors que les 3000 restants l’ont été à travers des start-up.

Le  ministre a par ailleurs rappelé que l’objectif recherché est de créer 100 mille postes d’emploi au cours des  cinq prochaines années.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT