AccueilEnvironnementUn enfant sur sept affecté par la pollution, dit l'Unicef

Un enfant sur sept affecté par la pollution, dit l’Unicef

Une étude publiée ce lundi 31 octobre par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) pointe du doigt les implications de notre mode de vie sur la santé des petits. D’après cette enquête, près d’un enfant sur sept dans le monde est directement exposé à de très hauts niveaux de pollution pouvant impacter sa croissance.

- Publicité-

L’organisation onusienne sort cette étude à quelques jours de la COP22 de Marrakech, au Maroc, et interpelle les leaders de la planète. L’Unicef leur demande de presser le pas pour réduire significativement l’utilisation des énergies fossiles, la seule façon de stopper le dérèglement climatique et de changer dans le bon sens les conditions de vie de la population mondiale.

D’après l’Unicef, 300 millions d’enfants résident dans des endroits où la pollution atmosphérique monte à au moins 6 fois le niveau recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans ce total, 220 millions vivent en Asie du Sud.

Le directeur général de l’Unicef, Anthony Lake, a déclaré que la pollution de l’air est l’un des « principaux facteurs expliquant la mort de près de 600.000 enfants de moins de cinq ans chaque année ».
« Non seulement les particules polluantes ont un effet sur le développement des poumons, mais elles sont susceptibles de traverser la barrière hémato-encéphalique et de perturber de manière définitive le développement de leur cerveau », a-t-il affirmé dans un communiqué.

Nicholas Rees, spécialiste du climat et de l’analyse économique pour l’Unicef, abonde dans le même sens : « Les plus pénalisés par la pollution de l’air sont les enfants pauvres ».

D’après l’OMS, la pollution atmosphérique est directement responsable du décès de 3,7 millions d’individus dans le monde en 2012 dont 127.000 enfants âgés de moins de cinq ans. Dans le tableau des sources de pollution, on recense les usines, les centrales électriques et voitures tournant avec des énergies fossiles, la poussière et l’incinération de déchets.

Par contre ce qu’on sait moins, ce sont les dégâts de la pollution de l’air intérieur, à cause du chauffage au charbon et des cuisinières à bois. Ce fléau est plus dévastateur puisqu’on lui attribue la mort de 4,3 millions de personnes, dont 531.000 enfants de moins de cinq ans, en 2012, indique l’OMS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,855SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles