913 MDT de la Banque Mondiale, pour les Startup et les PME

913 MDT de la Banque Mondiale, pour les Startup et les PME

par -

Trois accords de crédits d’un montant total de 913,95 Millions de Dinars (MDT) ont été signés, jeudi, au siège du ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, entre la Tunisie et la Banque Mondiale (BM).

Le premier accord d’un montant de 66,9 millions d’euros (208 Millions de Dinars), vise le renforcement des startups et des PME innovantes et sera remboursé sur 35 ans, dont 7 ans de grâce. La deuxième convention d’un montant de 151 millions de dollars (427,71 MDT), est destinée à l’appui du projet de transport de l’électricité produite à partir des énergies renouvelables. Il sera remboursé sur 35 ans, dont 5 ans de grâce.

Le troisième accord qui concerne un prêt de 89,2 millions d’euros (278,240 MDT), sera consacré au renforcement du projet de transition numérique des services administratifs accordés aux citoyens et sera remboursé sur 35 ans dont 5 ans de grâce.

Le représentant résident de la BM, Tony Verheijen a souligné que l’accord de prêt, signé avec le ministère de l’industrie et des PMEs et la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG) permettra de renforcer les capacités des réseaux en matière d’énergies renouvelables qui seront produits dans le cadre de Partenariat Public Privé (PPP).

Il s’agit, également, de la signature de deux crédits avec le ministère des Technologies de l’information et de l’Economie numérique visant à établir un système de financement ciblant les startups à travers la Caisse des dépôts et des Consignations (CDC)et le renforcement de l’utilisation des nouvelles technologies dans les services publics, notamment, dans l’éducation et les systèmes de protection sociale.

Interrogé sur le programme de coopération entre la Tunisie et la BM pour cette année, Verheijen a fait savoir que plusieurs projets sont en cours de discussion, citant le projet de renforcement des capacités de production des 126 oasis tunisiennes.

L’objectif, a-t-il ajouté, est de donner un nouveau souffle à ces oasis délaissés depuis des décennies et favoriser la production de produits à haute valeur ajoutée.

La BM travaille, également, avec la BEI (Banque européenne d’investissement) sur le projet des corridors économiques Kasserine/Sidi Bouzid/Sfax. L’objectif du projet est d’investir dans les pistes rurales, le développement rural et l’agriculture dans ces régions. La BM travaille, également, sur le projet d’appui à l’ONAS (Office National de l’Assainissement) qui cible le renforcement et la mise à niveau des réseaux de cette structure à travers des solutions PPP, a-t-il encore dit.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire