BCE ne lâche pas l’affaire Belaïd-Brahmi

BCE ne lâche pas l’affaire Belaïd-Brahmi

par -

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a présidé vendredi la réunion du Conseil de sécurité nationale.
Le dossier des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi était à l’ordre du jour de la réunion, qui a planché également sur la crise de l’enseignement supérieur ainsi que sur les résultats des travaux des trois commissions permanentes issues du Conseil.
Ces Commissions portent sur les affaires de défense, les affaires étrangères et la sécurité médico-sanitaire, selon un communiqué de la présidence de la République.
La réunion a également permis de faire le bilan de la situation sécuritaire au triple plan national, régional et international.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire