AccueilActualitésBCT/AFI: Une formation pour renforcer les réseaux d'agents pour les services financiers...

BCT/AFI: Une formation pour renforcer les réseaux d’agents pour les services financiers numériques

Une formation virtuelle visant à renforcer les réseaux d’agents pour les services financiers numériques a été coorganisée, du 28 au 30 juin 2021, par l’Alliance pour l’inclusion Financière (AFI) et la Banque Centrale de Tunisie, l’un des trois membres de Tunisie à l’AFI, a indiqué la BCT.

- Publicité-

Les agents de services financiers numériques sont essentiels pour permettre aux usagers les plus loin d’accéder aux paiements et aux services financiers en leurs offrant des services de cash-in and cash-out et bien d’autres. Leur rôle a gagné en importance, pendant la pandémie de COVID-19, lorsqu’ils sont devenus les premières lignes financières des services critiques, y compris les cash-out d’urgence. Cette formation a porté sur le cadre de la politique régionale de l’AFI, qui a été développée dans l’objectif de faciliter la mise en œuvre d’une politique d’inclusion financière dans un pays, à travers le réseau en Afrique et au-delà.

Elle a permis également, d’évoquer le rôle des agents dans la réponse et la reprise après une crise, la protection des consommateurs, les tendances émergentes et les innovations technologiques. 

L’objectif est de permettre à ces agents, de contribuer efficacement au renforcement des politiques qui soutiennent la croissance durable des réseaux d’agents, pour promouvoir les réseaux d’agents diversifiés en termes de genre, en tant que facilitateur pour l’accès des femmes aux services financiers formels.

«L’existence d’un large réseau d’agents, qui rapproche les services financiers des consommateurs, est un élément préalable crucial pour construire un écosystème financier efficace et inclusif, car le réseau d’agents est la porte par laquelle les fonds intègrent la boucle numérique», a déclaré le gouverneur de la BCT, Marouane Abassi.

«A la Banque Centrale, nous croyons en l’importance de promouvoir l’innovation dans le secteur financier pour parvenir à l’inclusion financière et c’est dans ce cadre que nous avons conçu toute une stratégie pour agir en tant que facilitateur pour les startups, y compris la sandbox réglementaire et le BCT Lab, dédiés aux fintechs pour expérimenter de nouvelles solutions », a-t-il ajouté.

Le directeur exécutif de l’AFI, Alfred Hannig a de son côté, déclaré que «la pandémie a accéléré davantage le changement numérique, ainsi il est impératif d’examiner de plus près le rôle de ces agents dans la perspective de cette transformation des services financiers ».

« Le bon fonctionnement des réseaux d’agents est essentiel à la croissance et aux performances globales des écosystèmes de services financiers numériques et à l’avancement de l’inclusion financière, en particulier pour les femmes ».

«Pour la plupart des femmes, en particulier celles qui résident dans les zones rurales, leur expérience directe avec les services financiers numériques se fait généralement via un agent physique. Les réseaux d’agents dotés de capacités numériques ont un potentiel pour stimuler le recours des femmes aux services financiers numériques et leur conférer une plus grande autonomisation économique » a-t-il expliqué.

Les intervenants qui représentent le réseau diversifié de l’AFI, étaient de banques centrales de l’Égypte, Ghana, Kenya, Tanzanie, Tunisie, Ouganda et Zimbabwe ainsi que des partenaires externes, tels que lnTouch, MicroSave et le Fonds d’investissement des Nations Unies

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles