AccueilLa UNEBientôt, ouverture de négociations pour l'augmentation des salaires!

Bientôt, ouverture de négociations pour l’augmentation des salaires!

La présidence du gouvernement s’est engagée, lors de sa rencontre avec une délégation de l’UGTT,  à mettre en œuvre les accords signés avec les précédents gouvernements. C’est le  responsable de l’information au sein de l’Organisation ouvrière, Ghassan Ksibi, qui l’affirme.

- Publicité-

Dans une déclaration à Africanmanager ar,  il a ajouté qu’il a été convenu de régler le dossier des ouvriers des chantiers  et d’activer de nombreux accords conclus au titre de la fonction publique, tandis que d’autres secteurs attendent que les  textes d’application soient publiés au Journal officiel pour devoir être activés.

Il a  également indiqué que les deux parties sont tombées d’accord pour ouvrir un nouveau round  de négociations portant sur les augmentations salariales dans le secteur public et  la fonction publique, notant dans ce contexte que des réunions de dialogue se tiendront ultérieurement pour examiner les moyens de mettre en œuvre ce dont il a été convenu.

Il est également prévu qu’une séance tripartite se tiendra, réunissant une délégation gouvernementale avec une délégation du Syndicat et de la fédération générale de l’électricité et du gaz pour examiner le dossier des énergies renouvelables.

Ksibi a confirmé que la réunion entre les délégations, gouvernementale et syndicale, a , en outre, abordé la situation des entreprises publiques, dont la réforme nécessite un plan urgent .

Un « signe positif »

D’un autre côté, l’attaché de presse a estimé que l’engagement du chef du gouvernement,  Najla Bouden d’activer les accords précédents est un « signe positif », d’autant plus qu’elle a fait savoir que « la centrale syndicale est un partenaire clé et efficace dans tous les projets proposés par le gouvernement et les réformes nécessaires qu’il adoptera »

Il est à noter que le gouvernement a estimé que la première rencontre avec le Syndicat était positive et une occasion de se mettre d’accord sur une méthodologie de travail  entre le gouvernement et l’organisation syndicale dans le cadre de commissions paritaires.

Il a été souligné que la situation du pays aujourd’hui est délicate et nécessite des efforts fédérateurs, une action commune et des réunions autour de la table de dialogue. Au demeurant, a été saluée la volonté de l’Union générale tunisienne du travail de travailler de concert avec le gouvernement, d’ouvrir les dossiers urgents et de lancer les nécessaires et  urgentes réformes.

La réunion a traité de nombreux dossiers, notamment le dossier des ouvriers des chantiers, la réforme des entreprises publiques, les circuits de distribution, l’instauration de la justice fiscale, la réforme de l’éducation et la réforme du système environnemental, selon le texte du communiqué de la présidence du Gouvernement.

Dans le cadre de la continuité de l’Etat

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Tabboubi, lui-même, est monté au créneau pour confirmer que la cheffe du gouvernement l’a rassuré quant à la mise en œuvre des accords précédemment conclus entre le gouvernement en l’UGTT, dans le cadre de la continuité de l’Etat.

Il a ajouté qu’entre autres accords, Bouden lui a assuré qu’elle allait régulariser la situation d’une première tranche de 6000 ouvriers des chantiers, avant le 15 décembre prochain.

2 Commentaires

  1. Qui peut nous expliquer comment un gouvernement qui trouve des difficultés à payer les salaires des fonctionnaires (cas de la SNCFT), peut-il se permettre le luxe de négocier des augmentations de salaires, et même de titulariser des gens qui ne travaillent pas (ouvriers de chantiers)?

  2. Wallahi, je ne comprends plus rien de ces responsables ignorants, inconscients et irresponsables, on parle d’augmentation de salaires et el même temps on parle d’engager les réformes mais de quelles réformes ? alors que les caisses son vides. Cette situation est grave et le Pérsident est le seul responsable sur le massacre de l’économie tunisienne si on augmente les salaires. Bien que je sois concerné, je ne suis pas d’accord sur cette approche sachant que l’augmentation de salaire sous forme de prime ne sera accordée que pour les fonctionnaires dont la productivité est prouvée. Cela veute dire aussi que la planche à billet va tournée et on va assister à la situation du Liban.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,919SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles