En réponse à la vague de grèves, Aérolia pense quitter la Tunisie

En réponse à la vague de grèves, Aérolia pense quitter la Tunisie

par -
Après la série de grèves et de mouvements sociaux enregistrés depuis lundi dernier et qui se poursuivent à ce jour

Après la série de grèves et de mouvements sociaux enregistrés depuis lundi dernier et qui se poursuivent à ce jour, Aérolia, l’entreprise spécialisée dans la fabrication des composantes aéronautiques qui emploient près de 850 personnes, évoque la possibilité de réduire sa capacité de production ou de quitter totalement la Tunisie.

Dans une déclaration à Assabah news, Mohamed Ali Zouaoui, directeur régional de l’Utica de Ben Arous, a précisé que les investisseurs français de la société Aérolia ont envoyé déjà à l’Utica une requête visant à imposer à ses employés cinq jours de lock-out suite à la montée des grèves et les mouvements des employés, soulignant que le lock-out peut s’étaler sur un mois.

Il n’a pas caché, en outre, l’intention de la société de quitter la Tunisie et alors que les responsables de la société sont en train de réfléchir pour prendre la bonne décision qui pourrait également porter sur la réduction de la production.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire