AccueilMondeFace à la guerre en Ukraine, la BCE opte pour la flexibilité...

Face à la guerre en Ukraine, la BCE opte pour la flexibilité maximum

La Banque centrale européenne a décidé jeudi d’accélérer le retrait progressif de ses rachats de dette tout en se laissant le temps d’agir sur les taux, alors que l’invasion de l’Ukraine par la Russie assombrit les perspectives économiques en zone euro.

L’invasion russe a marqué un « tournant pour l’Europe », a déclaré la présidente de la BCE, Christine Lagarde, à l’issue de la première réunion du Conseil des gouverneurs depuis le début du conflit.

La guerre et les sanctions prises contre Moscou auront « un impact important sur l’activité économique et l’inflation, par la hausse des prix de l’énergie et des matières premières, la perturbation du commerce international et la confiance », a prévenu Mme Lagarde, une broche aux couleurs de l’Ukraine épinglée à sa veste.

Face à ces signaux d’alarme, « la BCE aurait pu différer toute décision de normalisation » de sa politique monétaire accommodante, mais « elle n’a pas fait ce choix », note Bruno Cavalier, économiste chez Oddo.

La BCE a en effet surpris les observateurs en annonçant qu’elle allait accélérer la réduction progressive de son programme d’achat d’obligations le plus ancien, signe que sa crainte principale est bien l’inflation galopante.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,001SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -