AccueilSportFoot-Mondial : Les Australiens disent « savoir ce qui les attend » contre la Tunisie

Foot-Mondial : Les Australiens disent « savoir ce qui les attend » contre la Tunisie

Demain, le choc de la Coupe du monde entre l’Australie et la Tunisie est plus qu’un simple match. La passion  des Tunisiens our le football est sur le point de se manifester dans un chaudron de supporters déchaînés et de onze joueurs prêts à tout pour réussir, prévoit le quotidien australien « The Advertiser ».

« Ils sont agressifs, ils auront 40 000 supporters derrière eux et ce sera une expérience vraiment incroyable pour tout le monde », a déclaré le coach australien Arnold aux journalistes à Doha.

« Nous devons être prêts pour cette guerre ». « Combattre le feu par le feu, surtout dès le début, et puis quand nous sommes en haut, éteindre le feu », a-t-il ajouté.

Le temps a été l’ennemi des Socceroos après le match contre la France, qui s’est terminé à minuit mardi. Cela signifie que le mercredi était un jour sans, le jeudi comprenait la récupération pendant la journée et une séance tactique en soirée, et le vendredi est consacré à la préparation finale.

Tout le monde est disponible pour la sélection, y compris Ajdin Hrustic, qui s’est fortement entraîné et est évalué à 95% par Arnold, révèle le journal.

« Les 5% restants n’ont pas d’importance », a déclaré l’entraîneur des Socceroos. « [Hrustic] peut commencer. Nous verrons comment il est… et nous nous assurerons qu’il est prêt à partir. »

Arnold n’a rien dévoilé d’autre en termes de changements de personnel par rapport au match contre la France, ni de changement de forme pour rencontrer les Tunisiens, qui ont joué un système compact à cinq à l’arrière lors du match nul 0-0 contre le Danemark qu’ils ont eu la malchance de ne pas gagner.

« Ils n’ont joué ce système contre le Danemark qu’une seule fois », a déclaré Arnold. « Ils ont abordé ce premier match contre le Danemark de manière plus défensive avec un cinq à l’arrière, mais je m’attends à ce qu’elles jouent un 4-3-3 ».

Le milieu de terrain tunisien Ellyes Skhiri s’annonce comme l’homme à abattre. Ce technicien surdoué opère en position de milieu de terrain profond et donne le tempo aux Tunisiens, s’assurant que leur jeu n’est pas seulement chaotique.

« Il dirige le jeu. Nous l’avons identifié et nous trouverons une solution », a déclaré Arnold.

Lorsqu’on lui demande si un joueur comme le combatif milieu de terrain Cam Devlin pourrait entrer dans les calculs comme moyen de neutraliser le milieu de terrain tunisien, Arnold grimace et confirme qu’il est en bonne forme.

Tout le monde est en lice.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,016SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -