AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelFTDES: Soupçons de corruption dans deux projets à Kasserine et Redayef

FTDES: Soupçons de corruption dans deux projets à Kasserine et Redayef

Un audit citoyen réalisé par le Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux a révélé des soupçons de corruption et des défaillances techniques et administratives dans le projet de protection de la ville de Redayef contre les inondations et le projet de réalisation d’un service des urgences à l’hôpital régional de Kasserine.
Présentant les résultats de cet audit lors d’un point de presse tenu jeudi à Tunis, Moutaa Amine el-Waer, coordinateur national du projet  » la participation de la société civile au développement régional  » réalisé par le FTDES en collaboration avec plusieurs associations locales, a indiqué que les résultats ont démontré des « défaillances techniques et administratives », « un non respect des délais » ainsi que des « suspicions de corruption et gaspillage de l’argent public ».
El-Waer a signalé que la société civile a appelé à l’ouverture d’une enquête pour identifier clairement les responsabilités de chaque partie et recourra par la suite à la justice et à l’instance nationale de lutte contre la corruption, si besoin est.
Pour sa part, Amen Allah Missaoui, membre du FTDES à Kasserine, a rappelé que le projet de création du service des urgences à l’hôpital régional de Kasserine a été programmé en 2012 et un budget de 11 millions de dinars lui a été alloué en 2015, sauf que les travaux n’ont pas encore démarré.
L’intervenant a déploré « la perte de plusieurs vies humaines à Kasserine en raison des conditions lamentables à l’hôpital régional », entre manque de moyens, vétusté des équipements et insalubrité des lieux.
Il a en outre, appelé à la nécessité d’impliquer les acteurs de la société civile dans la réalisation des projets locaux de développement et à l’importance de respecter les délais.
De son côté, Rabeh Ahmadi, membre du FTDES à Redayef a indiqué que le projet de protection de la ville de Redayef contre les inondations a été programmé en 2012 et un budget de 15 millions de dinars lui a été réservé en 2014.
 » Les travaux de réalisation de ce projet ont atteint 90% selon la commission du ministère de l’équipement sauf que les inondations survenues dans la ville en mai 2016 ont montré qu’il n’a pas été élaboré d’une manière étudiée et conforme aux normes « , a-t-il dit.
Ahmadi a, en outre, signalé qu’un rapport réalisé par un expert auprès des tribunaux a révélé d’importantes défaillances dans ce projet.
Dans ce contexte, Massoud Romdhani, membre du FTDES a souligné le rôle essentiel qui incombe à la société civile dans le suivi de la réalisation des projets régionaux.
 » Le contrôle et le suivi des projets doit être garanti à tous les niveaux et même après leur finalisation « , a-t-il prévenu, estimant que la dissimulation de toute vérité est une forme de corruption.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,999SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -