Gafsa : 26 entreprises en arrêt sont menacées de faillite à défaut...

Gafsa : 26 entreprises en arrêt sont menacées de faillite à défaut de fonds propres

par -

Ramzi Rouached, homme d’affaires et entrepreneur à Gafsa, est passé mercredi soir sur le plateau de Ness Nessma, pour mobiliser l’attention des médias sur les difficultés qui pèsent lourd sur des entreprises dans la région, et pour réclamer des mesures urgentes des pouvoirs publics.

« Incapables de rembourser leurs dettes, mais aussi sans aucun espoir de pouvoir s’en sortir financièrement, 26 entreprise font l’objet de saisie de leurs biens à titre conservatoire pour insolvabilité, en faveur des créanciers, en vertu des jugements rendus par la justice », s’alerte Ramzi Rouached.

Dans une économie qui fonctionne mal, les entreprises s’endettent pour se développer. Mais en cette situation, leurs charges d’emprunts ont fini par peser très lourd alors que leurs recettes ont diminué, poursuit l’invité.

26 entreprise, ajoute-t-il, sont prises en tenaille entre banques, CNSS et créanciers ont arrêté leurs activités suite à des décisions de justice, rien que pour cessation des paiements de loyer. Plus inquiétant encore, l’homme d’affaires a recensé 1 500 emplois détruits par ces difficultés d’entreprises.

La situation reste donc compliquée, alors que nous avons voulu nous lancer dans des discussions auprès des gouvernements et des syndicats, mais nous nous étions heurtés à beaucoup d’hésitation et des appréhensions flagrantes de la part de ces vis-à-vis.

« Ces 26 entreprises sont aujourd’hui sur des positions très périlleuses alors que l’économie qui est en crise, en a plus que jamais besoin », a expliqué l’entrepreneur Ramzi Rouached.

Le pays, a-t-il préconisé, doit mettre en place des procédures de redressement social, ou une mise sous tutelle économique afin d’apporter une aide financière à ces entreprises qui sont, d’ailleurs, financées par l’État à hauteur de 30 Millions de dinars, et qui ont besoin d’un fond de roulement immédiat de 4 Millions de dinars pour se remettre sur pied.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire