AccueilChiffreLa formation d’un gouvernement d’union nationale suffit-elle à dépasser la crise...

La formation d’un gouvernement d’union nationale suffit-elle à dépasser la crise politique ?

Depuis l’assassinat de l’opposant Mohamed Brahmi et le drame de Chaambi, la Tunisie est plongée dans une crise politique sans précédent, pour laquelle on ne voit pas, du reste, une issue proche. Pour tenter de trouver une solution adéquate, les tractations ne s’en poursuivent pas moins entre les différents partis politiques.

- Publicité-

Encore des divergences

Le salut, selon une grande majorité de l’opposition, passe par un gouvernement de salut national dirigé par une personnalité indépendante, qui sera chargée d’expédier les affaires courantes du pays dans un délai qui ne devrait pas dépasser les 6 mois.

Pour la Troïka au pouvoir, Ettakatol en particulier, la sortie de l’ornière reste tributaire d’un gouvernement d’union nationale, approuvé par les différents partis politiques. D’après Khalil Zaouia, dirigeant à ce parti et ministre des Affaires sociales, ledit gouvernement, pour cause de contexte particulier, sera chargé d’assurer la sécurité et assainir le climat politique déjà tendu. Le but est aussi de réussir à réaliser les échéances électorales tout en améliorant la situation économique actuelle.

Le soutien du Parti républicain

Mouldi Fahem, membre du bureau politique du Parti Républicain, estime que, malgré les différentes appellations, la Tunisie dans pareille situation, doit être dirigée par un gouvernement approuvé par les différents partis politiques afin d’expédier les affaires courantes du pays, jusqu’à la tenue d’élections présidentielles et parlementaires dans 6 mois.

« Après le discours qui rappelle celui de Ben Ali à la veille de la chute de son régime, la Troïka au pouvoir doit assumer sa responsabilité et rassurer les citoyens qui sont encore sous le choc des incidents assez violents », a martelé Mouldi Fahem avant d’ajouter que « dans ce climat tendu marqué par les attentats terroristes et les assassinats politiques , l’unité nationale demeure utile pour transcender cette phase critique dont les retombées seront sans doute énormes ».

Ettakatol veut garder sont statut

Dans une lecture critique, Mongi Rahwi, du parti des patriotes démocrates (Watad), affirme que l’initiative d’Ettakatol à travers la formation d’un gouvernement d’unité nationale prouve l’intérêt de ce parti à se maintenir au pouvoir.

Dans une déclaration à Africanmanager, il n’a pas manqué de rejeter cette proposition stipulant la mise en place un gouvernement restreint des compétences nationales. « Nous ne voulons pas un mélange entre les partis politiques dont l’ensemble des acteurs reste dans le même carré. Il est temps d’agir, puisque le pays a besoin d’un programme de sauvetage pour mettre fin au spectre du terrorisme et trouver des solutions aux dangers économiques » a-t-il dit.

Ceci nécessite d’après lui la dissolution du gouvernement d’Ali Laarayedh et le départ de la Troïka au pouvoir pour que le pays ne paye pas une facture assez chère.

L’unité nationale ne doit pas être basée sur l’appartenance politique

Pour Kamel Jendoubi, ancien président de l’instance supérieure indépendante pour les premières élections, la proposition d’Ettakatol est certes positive, mais l’important aujourd’hui est la mise en place d’un plan adéquat pour sauver le pays en proie à des drames tragiques. Chose qui reflète sans doute l’échec des partis dirigeants. « Plusieurs interrogations se posent aujourd’hui sur la capacité de ces responsables à diriger le pays », a dit Jendoubi signalant que le souci majeur est « de rassurer les Tunisiens tout en rétablissant la confiance, déjà perdue ».

En effet, la sensibilisation des citoyens est un pas important pour sortir de l’ornière. Ceci nécessite, selon lui, le retour au b.a.- ba du travail politique . « Chaque unité si elle n’est pas fondée sur une stratégie et une identification de la situation, sera vouée à l’échec au bénéfice d’autres partis».

W.T

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,457SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles