AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelLa régularisation de la situation des migrants tunisiens ne concerne pas ceux...

La régularisation de la situation des migrants tunisiens ne concerne pas ceux qui arrivent actuellement en Italie

« La régularisation de la situation des tunisiens en Italie concerne, uniquement, ceux qui sont arrivés dans le pays durant la période passée », a affirmé la ministre italienne de l’Intérieur, Luciana Lamorgese.

La régularisation annoncée récemment par les autorités italiennes, ne sera pas applicable aux migrants qui affluent actuellement en Italie, a-t-elle précisé dans une séquence vidéo publiée sur le site de la présidence de la République à l’issue de son entretien, hier lundi, avec le président Kaïs Saïed.

Lamorgese a indiqué avoir évoqué avec le président Saïed la question « de l’afflux croissant des migrants irréguliers qui arrivent en Italie à partir de la Tunisie » et trouvé auprès du président de la République une attitude de « compréhension » de la question.

D’autre part, une séance de travail s’est tenue, lundi, au siège du ministère de l’intérieur, entre le ministre de l’intérieur Hichem Mechichi et son homologue italienne, Luciana Lamorgese.
Cette rencontre a permis de passer en revue les moyens de renforcer la coordination entre les deux départements de l’intérieur dans la lutte contre la migration irrégulière ainsi que les mécanismes de lutte contre les réseaux criminels impliqués dans des affaires de traite des personnes, indique un communiqué du département de l’intérieur.

Selon les derniers chiffres du Forum Tunisien pour les Droits économiques et sociaux (FTDES), basés sur les communiqués du ministère de l’intérieur et sur les statistiques du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, 236 tentatives de migration irrégulière ont été déjouées au premier semestre de l’année 2020, dont 119 au mois de juin.
Quelques 3977 migrants ont tenté de franchir illégalement les frontières vers les côtes européennes au 1er semestre de 2020. Plus de la moitié de ces migrants (57,84%) sont tunisiens contre 42,16% de nationalités étrangères.

En revanche, 1564 migrants sont parvenus à atteindre les côtes italiennes au premier semestre de l’année en cours contre 596 durant toute l’année de 2019 et 3023 en 2018.
Depuis le mois de janvier jusqu’au 15 avril dernier, 56 vols de rapatriement forcé ont été recensés.

En 2019, le rapatriement forcé d’Italie a concerné 1739 Tunisiens contre 2127 en 2018.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,020SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -