AccueilLa UNELa Tunisie serait-elle au bord de l’abîme ?

La Tunisie serait-elle au bord de l’abîme ?

« La course vers l’abîme se confirme d’une année à une autre. Le budget alloué à l’investissement a beaucoup reculé. On continue, par contre, de s’endetter auprès des bailleurs de fonds étrangers, pour consommer et non plus pour investir. C’est catastrophique ». Ce constat est fait par Lamine Zgolli, au nom du « Parti du Travail ».

- Publicité-

Dans une déclaration à Africanmanager, Lamine Zgolli a mis l’accent sur l’obligation de dévoiler la vérité au peuple tunisien, au commencement de cette nouvelle étape avec un engagement clair d’achever le processus gouvernemental.

D’après le Parti du Travail, cette démarche est stratégique dans cette conjoncture où l’ANC a entamé l’examen du projet de loi de finances de 2014.

Le projet en question continue de faire polémique. Lamine Zgolli a, dans ce contexte, émis des réserves et a appelé le nouveau gouvernement à entrer dans une nouvelle étape politique pour sauver le pays. « La réalité est là. Il y a de grandes défaillances. La loi des finances de 2014 et celle complémentaire pour l’exercice 2013 administrent la preuve de la tendance haussière des ressources allouées à la gestion contre une baisse considérable du budget consacré à l’investissement», a affirmé Lamine Zoglli avertissant que « le pays est au bord de l’abîme parce qu’il ne produit plus».

S’agissant de la loi des finances complémentaire 2013, récemment adoptée, Zoglli a affirmé sur sa page facebook, que tous les articles ont été modifiés, ce qui renvoie à une grande erreur lors de l’élaboration de cette loi. « Le recours à une loi des finances complémentaire est légitime dans la mesure où on modifie certaines clauses. Mais, si on procède au changement de toutes les dispositions, ceci est inacceptable », a-t-il martelé estimant que « les répercussions seraient sans doute néfastes et la crise serait encore plus grave. Il serait donc, difficile de réaliser les objectifs de la révolution ».

Le parti du Travail voit donc dans cette loi l’existence de plusieurs dispositions qui sont de nature à détériorer le pouvoir d’achat parallèlement à une augmentation vertigineuse des prix.

Des prévisions qui interviennent au moment où le gouvernement met l’accent sur les mesures stipulées par cette loi visant essentiellement à consolider les recettes fiscales de l’Etat, à réduire les charges de compensation des hydrocarbures et à mobiliser des ressources additionnelles au profit de la Caisse générale de compensation (CGC).

En dépit de l’optimisme des décideurs, cette loi est rejetée par la majorité des partis politiques, associations et économistes. C’est la raison pour laquelle certains partis politiques ont convenu de l’ajournement de l’examen du projet de loi pour plus de concertations et afin de permettre à Mehdi Jomâa d’y apporter les retouches qu’il jugera nécessaires.

« Le futur chef du gouvernement Mehdi Jomaa leur a fait la promesse de revoir la loi de finances 2014 » a dit le député Mahmoud Baroudi notant que cette loi doit être votée dans l’intérêt du pays.

L’adoption de cette loi permettra à la Tunisie de disposer du reste des tranches de crédits

De son côté, l’économiste Hachemi Alaya a plaidé pour l’adoption de la loi des finances 2014, avant le 31 décembre 2013, ce qui permettra à la Tunisie de disposer, au mois de janvier prochain, du reste des tranches de crédits du Fonds monétaire international (FMI) et des autres bailleurs de fonds, à l’instar de la Banque mondiale, BEI, BAD.

Dans une déclaration à Express Fm, il a considéré que le futur Gouvernement, au cas où ce scénario serait retenu, pourra adopter une loi de finances complémentaire et l’adapter à ses nouvelles orientations.

Dans le cas contraire, Hachemi Alaya a appelé le futur chef du Gouvernement à faire une déclaration dans laquelle il s’engagera à poursuivre les réformes prévues dans le cadre du crédit Stand By, essentiellement en ce qui concerne la réduction du déficit budgétaire et des dépenses publiques.

Wiem Thebti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,567SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles