34 C
Tunisie
vendredi 25 septembre 2020
Accueil Actualités Le CP appelle le chef de l'Etat à lancer "un dialogue de...

Le CP appelle le chef de l’Etat à lancer « un dialogue de sauvetage »

Le secrétaire général du Courant populaire, Zouhaier Hamdi, a appelé le Président de la République, Kais Saied, à lancer un dialogue élargi entre les différents acteurs politiques et sociaux afin de surmonter le blocage total du pays, réformer le système politique et amender la loi électorale.


Lors d’une conférence de presse, jeudi, au siège du parti à Tunis, consacrée à la présentation d' »une initiative politique de sauvetage », Hamdi a estimé que « le président de la République a une légitimité et a toutes les cartes en main pour appliquer sa politique après l’échec de tous les processus au sein du parlement ».

Il a demandé à Kais Saied de se prévaloir de ses prérogatives constitutionnelles pour organiser un dialogue pendant une année dans l’optique « d’unifier le pouvoir exécutif et réaliser le changement ».

Il est nécessaire, selon Hamdi, d’organiser des élections législatives anticipées à l’issue de ce dialogue pour instaurer les réformes fondamentales et les alternatives requises.
L’initiative du Courant populaire, a-t-il expliqué, intervient dans un contexte politique, économique et social catastrophique, sans précédent, marqué par des changements continus des gouvernements, une baisse du taux de croissance, une hausse de l’endettement et la détérioration de la valeur du dinar tunisien.

« Il est impératif de former un gouvernement restreint sur la base d’un programme national souverain sous forme de pôles ministériels, loin des calculs et intérêts partisans », a-t-il souligné.
Selon lui, il est nécessaire d’annuler la loi n°2016-35 du 25 avril 2016, portant fixation du statut de la Banque centrale de Tunisie (BCT), particulièrement l’article 25 en vertu duquel la banque centrale ne peut octroyer à la trésorerie générale de l’Etat des facilités sous forme de découverts ou de crédits.
Il a, sur un autre plan, appelé à accélérer la mise en place du restant des instances constitutionnelles, dont en premier lieu la Cour constitutionnelle.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,638FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,305SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles