AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelLe transport public irrégulier en grève le jeudi 5 mai

Le transport public irrégulier en grève le jeudi 5 mai

Toutes les composantes du secteur du transport public irrégulier observeront une grève le jeudi 5 mai 2022, en protestation contre les difficultés économiques et sociales sans précédent que rencontrent les professionnels de ce secteur, a annoncé mardi le Groupement professionnel du transport sur décision de son bureau exécutif réuni le 24 avril courant.

Le groupement, relevant de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT) a appelé tous les professionnels du secteur à unir leurs rangs pour défendre leurs droits et lutter contre la marginalisation de leurs activités.

Il a précisé qu’aucune suite n’a été donnée par l’autorité de tutelle problèmes et revendications du secteur déjà publié dans un communiqué précédent.

Le 19 avril 2022, le Groupement professionnel du transport, avait fortement dénoncé la montée excessive des prix des véhicules, des pièces de rechanges, des frais de réparation et de maintenance ainsi que les augmentations successives des prix des carburants.

Le groupement a aussi critiqué l’augmentation des intérêts appliqués au financement des véhicules qui a anéanti l’avantage fiscal accordé aux professionnels du secteur et alourdi leur fardeau en raison de l’inflation des prix et des pénalités de retard exorbitantes.

Le groupement a, par ailleurs, déploré que face à toutes ces augmentations, le tarif du transport public non régulier des personnes est resté inchangé, mettant les professionnels du secteur dans l’incapacité de payer les mensualités de leurs crédits automobiles et les frais de la maintenance et de l’assurance.

Il a, ainsi, exprimé son mécontentement quant au laisser aller de l’autorité de tutelle face à la situation du secteur et la colère des professionnels face aux augmentations successives des prix des voitures, des pièces de rechange, des frais d’assurance et des carburants, sans aucune considération de leurs revenus.

Le groupement a exhorté l’autorité de tutelle à intervenir d’urgence pour réviser les prix des voitures et des pièces de rechange pour les adapter aux moyens des professionnels et à exonérer ces derniers des impôts totalement afin qu’ils puissent renouveler le parc et assurer des services de qualité.

Il a, par ailleurs, revendiqué la révision des tarifs du taxi individuel, touristique et collectif ainsi que les tarifs du transport rural et des voitures de louage en fonction des augmentations des carburants et l’approbation immédiate du tarif des applications de transport intelligent.

Le groupement a, en outre, plaidé pour un modèle de développement basé sur la création de richesse et pour l’exonération fiscale des prix des carburants au profit des professionnels du secteur via des cartes de ravitaillement, appelant à prévoir d’urgence une séance de travail avec le ministre du transport pour examiner la situation et trouver les solutions adéquates.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,004SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -