Les impayés de l’OACA, l’OMMP et la CTN dépassent le 1 milliard...

Les impayés de l’OACA, l’OMMP et la CTN dépassent le 1 milliard de dinars

par -

Les impayés de l’Office de l’Aviation Civile et des Aéroports (OACA), la Compagnie Tunisienne de Navigation (CTN) et l’Office de la Marine Marchande et des Ports (OMMP) dépassent les 1 milliard dinars , ce qui nécessite l’intervention de la présidence du gouvernement, a déclaré Le président du Haut comité du contrôle administratif et financier (HCCAF) Kamel Ayadi.
Ces impayés figurent parmi les défaillances enregistrées dans le domaine du transport aérien, a-t-il ajouté, dans une déclaration aux médias, en marge d’une réunion, tenue lundi, à huis clos, entre le ministère et le HCCAF, notant que concernant le retard dans la livraison des bagages des passagers, que l’OACA a reconnu sa responsabilité vis-à-vis de 4% des cas seulement, ce qui nécessite l’intervention du ministère du transport pour résoudre ce problème.
Quant aux pertes de la Société Nationale de Transport Interurbain (SNTRI), elles ont atteint 4 fois son capital et en dépit de la présentation par la société d’un programme de restructuration en 2014 puis son actualisation en 2018, ce programme attend toujours d’être soumis à un conseil ministériel.
De son coté, le ministre du transport, Hichem Ben Ahmed, a souligné que la cour des comptes et des structures de contrôle général de la présidence du gouvernement et des domaines de l’Etat ont recensé 500 infractions, au niveau des différentes structures et entreprises du secteur dont 318 ont été réglées et 182 sont en cours d’examen.
Le ministère étudie la restructuration de plusieurs entreprises du secteur en 2019, a-t-il dit, précisant que la restructuration n’est pas limitée à l’injection de fonds mais concernemtn également plusieurs aspects, notamment commercial et social.
Le département compte en outre acquérir 110 wagons afin de renforcer le transport ferroviaire pour améliorer la qualité du transport public notant le marché portant sur l’acquisition de 1108 bus, n’a permis d’acquerir que 500 unités alors des problèmes juridiques ont entravé l’achat des autres bus.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire