AccueilLa UNELes restrictions à l'importation en Tunisie vouées à entraver le commerce avec...

Les restrictions à l’importation en Tunisie vouées à entraver le commerce avec l’UE!

L’inquiétude ne désenfle pas chez  les observateurs économiques européens et tunisiens  au sujet  des nouvelles mesures techniques et douanières frappant les  importations de la Tunisie, notamment celles dont ont besoin les industries et le commerce du pays.

Une lettre attribuée au  directeur par intérim de l’Union européenne, Léon Delvaux, adressée  aux ministères tunisiens  du Commerce et de l’Industrie, exprime de « vives inquiétudes quant aux nouvelles réglementations compliquées sur les importations » qui, selon la Commission européenne du commerce, « pourraient restreindre les importations en provenance de l’UE ».

Al-Monitor a contacté la Commission européenne pour le commerce, dont le porte-parole, tout en « se gardant de commenter les fuites », a confirmé que « nous sommes préoccupés par certaines mesures adoptées par la Tunisie qui pourraient potentiellement restreindre les importations de l’UE ». « Nous sommes en contact avec les autorités tunisiennes dans le but de supprimer ces restrictions », s’est-il borné à indiquer.

En fait, la crise économique de la Tunisie s’aggrave et sa balance commerciale s’enfonce dans le rouge, passant de 427,88 millions de dollars en août 2021 à 665,38 en avril 2022. Bien qu’une croissance de 2,8 % ait été signalée au deuxième trimestre de 2022 après une stagnation prolongée, selon  Insights TN, le chiffre réel est de -3,5 % depuis 2019.

Les pays de l’Union européenne  fournissent  48,3 % des importations de la Tunisie, évaluées à 8,8 milliards d’euros en 2020. Selon les données de l’UE, la majorité de ces importations sont des machines et des produits destinés à être utilisés dans l’industrie, tels que des machines à coudre, des fils et des tissus pour l’industrie textile qui seront transformés en produits destinés à l’exportation. Les consommables tels que les appareils ménagers, par exemple, représentent une part plus faible des produits importés des entreprises de l’UE.

En revanche, l’UE est le premier partenaire  de la Tunisie, qui y a exporté 57,9% de sa production industrielle et agroalimentaire, principalement des produits mécaniques et électroniques, pour une valeur globale de 10 milliards de dinars tunisiens (3,25 milliards de dollars) dans le monde entre janvier et mai de cette année. Les autres principales exportations de la Tunisie sont les vêtements et textiles et les produits agroalimentaires, principalement l’huile d’olive en vrac.

L’UE a déclaré qu’elle soutient les petites et moyennes entreprises tunisiennes qui commencent à exporter des marchandises vers l’UE par le biais du programme de développement du commerce de l’UE INSADDER.

Des réglementations erratiques

Houssem Saad, membre de l’association de défense des droits économiques ALERT Tunisia, a déclaré à Al-Monitor : « Le marché tunisien est très petit pour l’UE, donc cette lettre de l’UE était avant tout une déclaration politique. Ils veulent voir plus de concurrence, plus de transparence et des droits économiques en Tunisie. »

Saad a expliqué que le gouvernement agit de manière de plus en plus arbitraire et « ne respecte pas les procédures administratives. »

Selon lui, ce qui est inquiétant, c’est que ces nouvelles règles pour l’importation et l’exportation de marchandises ne sont pas de nouvelles lois, mais des décisions prises par des ministres et annoncées sur Facebook. Même dans le cadre du système présidentiel actuel, les nouvelles lois sont publiées sous forme de décrets présidentiels et publiées  au Journal officiel de la République tunisienne.

Selon Saad, cette gouvernance arbitraire rend les choses très difficiles pour les partenaires commerciaux de la Tunisie, comme l’UE, car les changements de réglementation peuvent ne pas être facilement communiqués aux partenaires commerciaux.

Ila  expliqué le problème auquel les importateurs sont maintenant confrontés en prenant l’exemple de l’importation de produits électroniques nationaux. Normalement, les importateurs tunisiens s’approvisionnent auprès de distributeurs basés dans l’UE ou en Turquie. Toutefois, en vertu de la nouvelle réglementation, le gouvernement insiste pour que les importateurs tunisiens achètent des produits tels que des réfrigérateurs ou des téléviseurs directement auprès des fabricants, ce qui signifie qu’ils doivent s’approvisionner directement auprès de marques d’Extrême-Orient, telles que Samsung et LG. L’achat direct auprès des marques nécessiterait des commandes en gros pour que le transport depuis la Corée soit rentable. L’importateur doit donc disposer de lettres de crédit d’une banque d’une valeur suffisante pour couvrir le coût de l’expédition en masse depuis une région aussi éloignée.

Saad a également expliqué que le fait de n’autoriser que les importations directes des fabricants faussera le marché en faveur des grandes sociétés commerciales qui ont la confiance des banques ou qui possèdent même les banques elles-mêmes. L’inclusion financière est un problème sérieux depuis des décennies. Selon la Banque mondiale, seuls 30 % de la population (environ 2,5 millions de personnes) possèdent un compte bancaire. De nombreuses grandes entreprises possèdent également des banques, de sorte que pour les petites et moyennes entreprises, l’accès au crédit est très difficile. Selon  Saad, seuls ceux qui ont un accès facile aux banques et qui disposent de liquidités suffisantes peuvent obtenir des lettres de crédit importantes afin de commander directement auprès des fabricants d’Asie de l’Est.

La Tunisie est confrontée à l’une des pires crises économiques de son histoire et ALERTE pense que ces mesures pourraient l’aggraver en renforçant l’inégalité économique sur le marché plutôt que d’encourager la compétitivité et la croissance du marché. Saad a déclaré que la limitation des importations « est une mauvaise décision car si vous voulez exporter, vous devez aussi importer. »

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,018SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -