Tags Posts tagged with "Bénéfice,"

Bénéfice,

par -

L’Union Internationale de Banques affiche une bonne performance commerciale avec notamment un encours de dépôts de 3 939,3 MDT au 30 Septembre 2017 contre 3 466,2 MDT une année auparavant. Cette hausse des dépôts de +13,6% – correspondant à +473,1 MDT, résulte de la bonne tenue des dépôts à vue (+92,7 MDT), des dépôts d’épargne (+94,7 MDT), des dépôts à terme et certificats de dépôt (+272,5 MDT) et des autres dépôts et avoirs de la clientèle (+13,2 MDT). „ L’encours net des crédits à la clientèle affiche, également, une augmentation de +13,7% au 30 Septembre 2017 correspondant à un additionnel de +534,9 MDT, pour atteindre un encours de 4 446,2 MDT contre 3 911,3 MDT au terme du 3ème trimestre 2017.

L’encours des emprunts et ressources spéciales atteint 390,4 MDT au 30 Septembre 2017 contre 285,4 MDT à fin Septembre 2016. L’additionnel de 105 MDT est expliqué par, l’émission d’un emprunt obligataire subordonné d’un montant de 75 MDT clôturé en février 2017 et la contraction d’un emprunt auprès de La BERD de 40 MEUR débloqué à hauteur de 50% (montant en CV de 58 MDT) en date du 30 septembre 2017, ainsi que par  des remboursements d’emprunts obligataires et l’amortissement de la dernière échéance de l’emprunt en dollar auprès de la Société Générale totalisant 31,4 MDT, sans oublier  la baisse de 0,4 MTND des ressources spéciales et enfin  l’augmentation de l’encours des dettes rattachées de 3,8 MDT.

Avec cette croissance dynamique et équilibrée des dépôts et des crédits et le renforcement de son refinancement à long terme, l’UIB continue à consolider la structure de son bilan et à afficher des ratios de liquidité conformes aux exigences règlementaires, tout en veillant à la maîtrise du coût des ressources et à la préservation de la marge d’intermédiation. „ Les produits d’exploitation bancaire, présentés nets des agios réservés, affichent une progression de +18,8% pour atteindre 327,2 MDT au 30 septembre 2017 contre 275,4 MDT à fin septembre 2016.

La marge d’intérêt a atteint 114,5 MDT au 30 septembre 2017 contre 104,2 MDT à fin septembre 2016, soit une progression de + 9,9%. La marge sur les commissions enregistre une progression de +5,5% pour atteindre 62,3 MDT au 30 septembre 2017 contre 59,1 MDT à fin septembre 2016. La progression de la marge sur les commissions est de +17,2% compte non tenu de la contribution au Fonds de Garantie des Dépôts prévue par le décret gouvernemental numéro 2017-268 du 1er février 2017. Les revenus du portefeuille-titres commercial et d’investissement enregistrent une progression de 55,8% pour atteindre 29,1 MDT au 30 septembre 2017 contre 18,7 MDT à fin septembre 2016.

Le Produit Net Bancaire progresse de +13,1% pour atteindre 205,9 MDT au 30 septembre 2017 contre 182 MTND à fin septembre 2016. La progression du Produit Net Bancaire est de +17% compte non tenu de la contribution au Fonds de Garantie des Dépôts prévue par le décret gouvernemental numéro 2017-268 du 1er février 2017. Les frais de personnel augmentent de +12,6% au 30 septembre 2017 contre septembre 2016 pour atteindre 73,8 MDT contre 65,5 MDT au 30 septembre 2016. Le Résultat Brut d’Exploitation est en hausse de +13,9% pour atteindre 105,5 MDT au 30 septembre en 2017 contre 92,6 MDT à fin septembre 2016. La progression du Résultat Brut d’Exploitation est de 21,4% compte non tenu de la contribution au Fonds de Garantie des Dépôts.

La bonne dynamique des revenus et la maîtrise du coût du risque (CNR de 14,3 MDT au 30 septembre 2017 contre 18,1 MDT à fin septembre 2016) ont permis à l’UIB d’afficher au 30 septembre 2017 un résultat d’exploitation, avant impôts, de 91 MTND en croissance de +22,3%.

par -

Les états financiers individuels du groupe TELNET HOLDING, arrêtés au 30 juin 2017, font ressortir une forte hausse des produits d’exploitation, comparés au premier semestre 2016, passant de 1,843 à 5,056 MTND, tirés par les produits des participations qui ont atteint 3,744 MTND contre 0,620 MTND. Le résultat d’exploitation de Telnet Holding est ainsi passé sur la même période de -0,095 à 2,817 MTND. La société a dégagé au terme des six premiers mois de l’année en cours un bénéfice de 3,146 MTND contre un bénéfice de 0,217 MTND à fin juin 2016.

par -

La société ATL Leasing porte à la connaissance du public que l’Emprunt Obligataire Subordonné «ATL Subordonné 2017» a été clôturé le 6 octobre 2017 pour un montant de 20 MDT. Par ailleurs, ATL vient de lever sur le marché international un emprunt d’un montant de 17M€ dont 7 M€ destinés au financement des investissements relatifs à l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

L’ATL effectue des opérations de leasing portant notamment sur les biens mobiliers et immobiliers à usage professionnel, industriel, commercial, agricole, de pêche, de service ou autres. L’entreprise, où la banque ATB détient 32,6 % du capital et la BNA 10 %, a été introduite au premier marché de la cote de la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis (BVMT), le 19 décembre 1997, par voie de mise en vente à un prix minimal. La diffusion des titres dans le public a porté sur 20% du capital social.

L’exercice clos le 31 décembre 2016 de l’ATL a été marqué par une augmentation des mises en force de 8,43% et ce, en passant de 248 MDT à 268,9 MDT, une augmentation du produit net de leasing de 16,20% en passant de 20.946.243 DT en 2015 à 24.340.113 DT. Par rapport à 2015, les produits de leasing ont augmenté de 16,40%, les charges financières nettes de 16,02% et le bénéfice net de 22,88%, en passant de 6.518.038 DT en 2015 à 8.009.229 DT en 2016.

par -

Selon les états financiers intermédiaires de la BTE (Banque de Tunisie et des Émirats) arrêtés au 30 juin dernier, le résultat net de la banque s’élève à 197 mille dinars contre 1,7 millions de dinars un an plus tôt. Cependant, le Produit net bancaire de la période affiche une hausse de 4,3% pour s’établir à 20,2 millions de dinars contre 19,4 millions à fin juin 2016. Cette progression est due à la hausse des produits d’exploitation de 9,8%. Les charges d’exploitation bancaire affichent une croissance de 16,8% sur un an pour s’établir à 17,75 millions de dinars. Par ailleurs, les frais de personnel se sont envolés de 27,6% pour atteindre 10 millions de dinars au premier semestre contre 7,8 millions une année auparavant. La banque tiendra une Assemblée Générale Extraordinaire le Mercredi 04 Octobre à 13 H00 au siège de la Banque à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour suivant : Approbation des statuts mis à jour de la Banque conformément aux dispositions de la loi n° 2016-48 du 11 Juillet 2016 relative aux banques et aux établissements financiers.

par -

Selon ses états financiers intermédiaires arrêtés au 30 juin dernier, la STEQ (Société Tunisienne d’Equipement) a accusé une perte nette de l’ordre de 2,75 MTND contre un déficit de 1,44 million une année auparavant. Cette contre-performance est due essentiellement à la hausse des charges financières nettes qui ont progressé de 66% sur un an pour s’établir à 4,25 MTND contre 2,55 millions au 30/06/2016. Cependant, la société a vu sa marge brute progresser de 18,3% pour atteindre 5,2 MTND contre 4,4 millions un an plus tôt. A cet égard, le résultat d’exploitation de la période affiche un bond de 39% pour s’élever à 1,45 MTND contre 1,04 million une année auparavant.

par -

La société ELECTROSTAR a accusé une perte de 2,3 MTND au S1-2017. Un an plus tôt, la compagnie dégageait un bénéfice net de 648 mille dinars. Selon les états financiers intermédiaires arrêtés au 30 juin dernier, les revenus de la société affichent une baisse de 18% pour s’établir à 37,1 millions de dinars contre 45,3 millions une année auparavant. Quant aux charges d’exploitation, elles sont passées à 34,4 MTND au 30/06/2017, soit une régression de 9,5% sur un an. Le résultat d’exploitation de la période ressort ainsi en baisse de 63,1% pour s’élever à 2,6 MTND contre 7,2 millions au 30 juin 2016. Bien qu’elles pèsent toujours sur le résultat de la société, les charges financières nettes affichent au premier semestre une baisse notable de 33% pour s’établir à 4,4 MTND contre 6,6 millions un an plus tôt.

par -

Les états financiers intermédiaires de la Sotumag (Société Tunisienne de Marchés de Gros), arrêtés au 30/06/2017, font ressortir un résultat net de la période bénéficiaire de 1,31 million de dinars contre 1,07 million à la même période en 2016, enregistrant ainsi une croissance de 23%. Les revenus semestriels de la société affichent une progression de 9,7% sur un an pour s’élever à 5,9 millions de dinars alors que les charges d’exploitation n’ont augmenté que de 5,8% passant à 4,4 millions de dinars contre 4,2 millions une année auparavant. A cet effet, le résultat d’exploitation ressort au premier semestre de l’année en hausse de 24,2% pour s’établir à 1,4 million de dinars.

par -

Les revenus du groupe UADH au titre du 2ème trimestre 2017 ont connu une hausse de 11,5% par rapport à la même période de l’année 2016, en passant de 90 258 596 DT à 100 624 783 DT. Les revenus du groupe à fin juin 2017 se sont établis à 191 516 663 DT, enregistrant ainsi une hausse 10,3% par rapport au 30 juin 2016. Les revenus de la concession automobile ont augmenté de 17 556 013 DT, soit 10,5% entre les deux périodes, provenant principalement de la hausse des ventes des véhicules industriels Renault Trucks qui ont enregistré 34 véhicules industriels de plus.

Le groupe UADH maintient sa position de Leader sur le segment des véhicules industriels dont le PTAC > 16 tonnes. Les revenus de la branche d’activité de fabrication des filtres ont augmenté de 4,4% suite à la hausse des ventes sur le marché local de 5,4% et à l’export de 3,9%. Les charges financières nettes à fin juin 2017 ont augmenté par rapport à la période analogue de l’année dernière en raison de la forte dévaluation du Dinar Tunisien par rapport aux monnaies étrangères, étant donné que les importations du groupe sont libellées en Euro et en Yen. Face à cette forte dévaluation du Dinar, les sociétés du groupe UADH ont procédé à plusieurs reprises et autant que nécessaire à des révisions des prix de vente dans le seul objectif de maintenir des niveaux de marges bénéficiaires satisfaisantes.

par -

Au 30 Juin 2017, les états financiers de la Holding Délice de Hamdi Meddeb, font apparaître un total bilan de 597, 663 MDT et un bénéfice net de la période de 23,553 MDT. On notera que ce résultat semestriel qui dépasse déjà celui de tout l’exercice 2016, est en léger retrait par rapport aux 26,719 MDT du 1er semestre 2016. Un retrait, qu’on retrouve d’ailleurs depuis le total des produits d’exploitation qui baissait d’un peu moins de 3 MDT, du même montant au niveau du résultat d’exploitation et qui remontait un peu grâce aux 550 mille DT en produits de placement. A noter que la charge supportée par la Holding, au titre de la rémunération de Mohamed Ali Meddeb, pour le premier semestre de 2017 est de 167 133 Dinars.

On rappelle que l’AGO de la «STIAL» tenue le 29 mai 2017 a décidé de distribuer des dividendes pour 42,287.500 MDT. Le droit aux dividendes de Délice Holding s’élève à 18,187 854 MDT. L’AGO de la Centrale Laitière du Cap-Bon tenue le 12 juin 2017 a décidé de distribuer des dividendes pour 4,505 850 MDT. Le droit aux dividendes de Délice Holding s’élève à 4,495 487 MDT. La société a encaissé un montant de 1,676 045 MDT en 2017 au titre de dividendes de 2015 décidés en 2016. L’AGO de la Delta Plastic tenue le 19 Juin 2017 a décidé de distribuer des dividendes pour 947 718 dinars. Le droit aux dividendes de Délice Holding s’élève à 947 623 dinars. L’AGO de la Société Boisson du Cap Bon tenue le 11 avril 2016 a décidé de distribuer des dividendes pour 4,2 MDT. Le droit aux dividendes de Délice Holding s’élève à 4,112 220 MDT.

par -
L’agence de notation des compagnies d’assurances A.M.Best

Les états financiers intermédiaires de l’assureur tunisien Tunis Re, au 30 juin 2017, font apparaître un total net de bilan de 566 430 223 Dinars et un bénéfice net d’impôt de 11 198 550 Dinars, dégageant un taux de 11,20% de rentabilité du capital social. Le résultat net du 1er semestre 2017 était aussi en augmentation de 1,539 MDT et représentait 11,20% du capital social.

A noter que, depuis sa création, Tunis Re s’est penchée sur le développement du marché de réassurance en Tunisie répondant au besoin du marché local en réassurance en créant un courant d’affaires avec l’étranger. Par ailleurs, elle s’est vue assignée, depuis sa création, plusieurs missions au niveau national et international notamment, comme réduire les flux de transfert de la réassurance à l’étranger pour alléger les charges du poste « Assurances » de la balance des paiements, favoriser l’exportation des services et contribuer à la mise en place et au développement des Pools de Réassurance nationaux dont la finalité est d’augmenter la rétention du marché.

par -

A en croire les chiffres de la Société Nouvelle Maison de le Ville de Tunis (SNMVT), la grande distribution (GD) ne connait décidément pas la crise. En effet Monoprix a bouclé le premier semestre 2017 avec un bénéfice net de 2,185 millions de dinars (MD), dépassant, déjà, le résultat net de toute l’année 2016. Il est vrai que l’enseigne était mal embarquée l’an dernier, avec une perte nette de 1,2 MD au premier semestre 2016.

Le bilan financier intermédiaire, arrêté au 30 juin dernier, fait état de recettes globales de 274,8 MD contre 261,3 MD à la même période l’an dernier, soit une progression de 5,2%.

Les charges d’exploitations affichent un total de 272,1 MD contre 262,6 MD, soit une hausse de 3,6%.

Tout cela donne un résultat d’exploitation positif de 2,6 MD contre un repli de -1,3 million au premier semestre 2016.

par -

Le résultat net bénéficiaire de la société TPR (Tunisie Profilés Aluminium) a atteint, au 30 juin 2017, 8,183 MD contre 7,885 MD à la même période en 2016, soit une croissance de 3,8%. Le total des revenus au premier semestre 2017 s’élève à 58,2 MD contre 52,2 MD une année auparavant, soit une augmentation de 11,4%.
Quant aux charges d’exploitation, elles sont passées de 43,3 MD à 49,8 MD entre juin 2016 et juin 2017, enregistrant ainsi une hausse de 14,9%. Le résultat d’exploitation de la période ressort en effet en baisse de 5,7% pour s’établir à 8,4 MD contre 8,9 millions à fin juin 2016.

par -

Selon les états financiers intermédiaires de l’ICF (Industries Chimiques du Fluor) arrêtés le 30 juin, le résultat net ressort bénéficiaire de 6 MD contre une perte de 2,5 MD un an plus tôt. Suite à la forte progression des revenus semestriels (+67,5%) par rapport à la même période en 2016, ICF a vu sa marge brute s’envoler à 9 MD contre 1,9 MD à fin juin 2016. Le résultat d’exploitation ressort ainsi bénéficiaire de 2,8 MD contre un résultat déficitaire de 1,6 MD une année auparavant.

par -

Les produits d’exploitation de la Société de Placement & de Développement Industriel & Touristique (SPDIT SICAF) ont cru, au cours du premier semestre de 2017, de 3,71%, par rapport au premier semestre 2016.
Sur les six premiers mois de l’année, la société a ainsi réalisé un bénéfice de 17,174 MD, contre 15,913 MD à fin juin 2016, enregistrant une évolution de 7,92%.

par -

Les états financiers intermédiaires de la société font ressortir un résultat net bénéficiaire de 3,25 MD, jusqu’au 30 juin 2017, contre 3,7 millions un an plus tôt, soit une baisse de 12%.
Les revenus de la société ont, toutefois, progressé de 3,5% pour s’établir à 14,8 MD, à fin juin dernier, contre 14,3 MD, à la même date en 2016 et la marge Brute est ainsi massée de 3,6 à 3,8 MD.
Suite à la hausse des frais de distribution et d’administration, le résultat d’exploitation semestriel a légèrement reculé pour atteindre 2,2 MD, à fin juin dernier, contre 2,37 millions une année auparavant.

par -

HP Inc, l’entité qui a recueilli les activités de matériel informatique de l’ancien Hewlett-Packard, a annoncé une hausse de 3,6% de son chiffre d’affaires trimestriel, soutenu en grande partie par la stabilisation du marché des ordinateurs personnels.

Selon l’agence internationale Reuters, les ventes au cours du trimestre clos le 31 janvier, le premier de son exercice fiscal, se sont élevées à 12,68 milliards de dollars (12,01 milliards d’euros) contre 12,25 milliards un an plus tôt.

Le bénéfice net des opérations poursuivies a en revanche baissé à 611 millions de dollars contre 650 millions un an plus tôt.Le bénéfice correspondant par action est resté stable à 36 cents.Le titre prenait 2% dans les transactions après la clôture à Wall Street, a ajouté Reuters.

par -

Toshiba, le leader mondial en solutions de haute technologie dans de nombreux domaines, a retrouvé un bénéfice opérationnel sur la période juillet-septembre, deuxième trimestre de l’exercice 2016-2017, à la faveur d’une demande soutenue pour ses puces mémoires flash NAND en provenance des fabricants de smartphones chinois.

Selon les données publiées par l’agence « Reuters », le redressement du marché mondial des puces mémoires est essentiel pour Toshiba, qui tente de se transformer en un groupe recentré sur les puces NAND, l’énergie nucléaire et les infrastructures sociales après le scandale comptable de 1,3 milliard de dollars (1,18 milliard d’euros) dévoilé l’an dernier.

Le groupe a dégagé un résultat d’exploitation de 70,4 millions d’euros sur le deuxième trimestre 2016-2017, contre une grosse perte il y a un an.

par -

Les états financiers intermédiaires consolidés du fabricant tunisien d’accumulateurs «Assad » pour le 1er semestre 2016 font apparaître des capitaux propres positifs (part du Groupe) de 41.183.529 dinars, y compris le bénéfice de la période (part du Groupe) s’élevant à 1.127.995 dinars. Les Commissaires aux comptes font pourtant part d’un redressement fiscal.

«Nous attirons votre attention sur le fait que la société « L’Accumulateur Tunisien ASSAD SA » a fait l’objet d’un contrôle fiscal approfondi couvrant les exercices de 2009 à 2012. Une notification du résultat du contrôle a été reçue en date du 7 juillet 2014 et a fait ressortir un montant de 1.410.944 DT en principal et pénalités dont 854.165 DT de reports d’IS et de TVA non acceptés. La notification a fait l’objet d’une opposition motivée de la part de la société”. L’Accumulateur Tunisien ASSAD SA a rejeté les principaux chefs de redressement. Toutefois, l’administration fiscale a maintenu sa position initiale lors de sa réponse en date du 19 janvier 2015. Le 5 février 2015, la société « L’Accumulateur Tunisien ASSAD SA » a répondu à l’administration fiscale en maintenant sa position initiale et en appuyant ses propos par plus d’arguments. “La provision constatée pour faire face à ce risque est de l’ordre de 618.103 DT », pouvait-on lire dans le rapport des CC d’Assad

par -
920 milliards de dollars (674 milliards d'euros). Tel est le bénéfice sans précédent dégagé par les 1.000 premières banques de la planète l'an passé

920 milliards de dollars (674 milliards d’euros). Tel est le bénéfice sans précédent dégagé par les 1.000 premières banques de la planète l’an passé, suivant le classement annuel du magazine The Banker. En voici les principaux points à retenir.

Le bénéfice imposable combiné des banques chinoises s’est élevé à 292 milliards de dollars en 2013, soit 32% du bénéfice global du secteur, lequel était en hausse de 23% sur celui de 2012.

Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), China Construction Bank, Agriculture Bank of China and Bank of China occupent les quatre premières places du classement.

Les banques américaines ne sont pas en reste. Elles ont dégagé un bénéfice cumulé de 183 milliards de dollars, soit 20% du total mondial.

Quant aux banques de la zone euro, elles ont représenté 3% du bénéfice mondial, alors qu’elles étaient à 25% avant la crise financière de 2008. Les banques italiennes, toutes confondues, ont dégagé 35 milliards de dollars de pertes l’an passé, soit la plus mauvaise performance du palmarès.

Toujours d’après ce classement, les banques japonaises ont inscrit un bénéfice de 64 milliards de dollars en 2013, soit 7% du total, suivies des banques canadiennes, françaises et australiennes (39 milliards de dollars pour chacun des trois pays), brésiliennes (26 milliards) et britanniques (22 milliards).

Par ailleurs, ICBC, qui a réalisé à elle seule un bénéfice sans égal de 55 milliards de dollars, conserve sa position de banque la plus solide au monde sur la base de ses fonds propres.

China Construction Bank passe, sur cette base, de la cinquième à la deuxième place et est suivie de JPMorgan Chase, Bank of America et HSBC.

Wells Fargo est devenue cette année la première banque mondiale pour ce qui est de la capitalisation boursière, laquelle atteint 275 milliards de dollars, soit 75 milliards de plus qu’ICBC.

The Banker observe enfin que les banques africaines ont réalisé le meilleur rendement du capital l’an passé – de 24% – soit le double de la moyenne du reste du monde et six fois le rendement moyen des banques européennes.

Le meilleur des RS

Il a été ministres, de l’industrie, de la Défense nationale, de la Santé publique et surtout illustre ministre de l’Economie et des finances en...

INTERVIEW

Habib Karaouli, PDG de la Banque d'affaires de Tunisie (BAT), récemment rebaptisée Capital African Partners Bank, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où...

AFRIQUE

L'Africa Finance Corporation (« AFC ») et Harith General Partners (« Harith »), agissant pour le compte de sa société de portefeuille Aldwych Holdings Limited, ont le plaisir...

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme des matches en retard de la 8ème journée du championnat de la ligue 1 du football professionnel, prévus ce week-end, après le changement...