Tags Posts tagged with "déchets dangereux"

déchets dangereux

par -

En activité dans la ZI d’Utique depuis une année, la société française «Did Recyclage » qui est né d’un investissement de 500 mille euros, affiche depuis son ouverture un chiffre d’affaires estimé à 1M€. L’usine a traité, depuis son lancement en 2016, plus de 500 tonnes de déchets industriels dangereux. Sa mission englobe l’identification, la collecte, le tri, le conditionnement, le stockage et l’export de déchets dangereux vers l’Europe. Unique en Tunisie dans son domaine, Did Recyclage vient compléter l’activité de deux autres sociétés du même groupe : Elec Recyclage qui a été créée en 2008, spécialisée dans le recyclage des cartons, des plastiques, déchets électroniques et des métaux ainsi que Ecopalettes, spécialiste dans le recyclage des palettes. «Ce qu’on appelle déchets industriels dangereux englobent les cartouches d’encre, les bidons plastique souillés, les piles, les chiffons souillés, les aérosols vides et les déchets liquides comme les acides et bases de décapage, les résines, les huiles d’usinage, les solvants… La Tunisie produit chaque année plus de 150 000 tonnes de déchets industriels. DID Recyclage contribue à atténuer modestement ce chiffre et participe à l’écologie de la Tunisie et nous en sommes très fiers » précisait John Milot.

Les industries totalement exportatrices, soucieuses de recycler légalement leurs déchets, souvent toxiques et dangereux, font appel aux services de cette entreprise pour les identifier les collecter, les transporter, les conditionner et les exporter vers la France dans un processus garantissant la sécurité, la traçabilité et le respect de l’environnement.

par -

Selon une étude sur les déchets spéciaux et déchets spéciaux dangereux commandée par la direction de l’environnement locale et rapportée par APS, une quantité de 953 tonnes d’amiante, considérée comme déchets spéciaux dangereux (DSD), est générée annuellement au niveau de la wilaya d’Oran.

La production d’amiante ciment est inexistante en Algérie, depuis des années, avec la fermeture de des usines spécialisées dans ce créneau, à commencer par l’usine de Gué de Constantine (Alger) en 1998, suivie de celles implantées à Mascara, Skikda, Bordj Bou Arréridj et Meftah.

L’utilisation même d’amiante est proscrite depuis la décision prise par le gouvernement, en octobre 2009, d’interdire la fabrication, l’importation et la commercialisation de tout type de fibre d’amiante et des produits qui en contiennent.

Les déchets d’amiante existant au niveau de la wilaya d’Oran proviennent principalement des travaux de réhabilitation et de démolition dans le secteur du bâtiment et travaux publics, précise APS.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme de la 5e journée de l'Europa League de football qui sera disputée le jeudi 23 novembre (en heures GMT): Groupe F (18h00) Lokomotiv Moscou (RUS) -...