Tags Posts tagged with "djihad"

djihad

par -

Leila Chettaoui, députée de Machrou Tounes, s’est confiée au journal «Achourouk» sur ses sujets de prédilection : L’amnistie, les indemnisations qui vont avec, les réseaux d’embrigadement des jeunes… Dans cet entretien, publié hier lundi 02 janvier 2018, l’élue a affirmé que «les compensations versés aux bénéficiaires de l’amnistie générale vont impacter le budget de l’Etat et coûteraient 500 millions de dinars aux contribuables».

Chettaoui, qui fait partie de la commission d’enquête parlementaire sur les réseaux de recrutement des djihadistes, a précisé que «le nombre des amnistiés est évalué à 35.000».
Elle a fait savoir qu’un montant de 20 millions de dinars a été décaissé par le Qatar et a, déjà, été “ventilé aux bénéficiaires, chacun ayant touché 6.000 dinars». Elle a ajouté que «le ministère des Finances ne sait absolument rien des critères ni des origines exactes de cet argent».

Par ailleurs la députée a déclaré que certains amnistiés qui avaient été «condamnés pour faits de terrorisme se sont recyclés dans le recrutement de jeunes pour les convoyer vers les zones de conflit». «Pire encore», a-t-elle dit, «ces individus pourront candidater aux prochaines élections municipales et législatives et on peut très bien les revoir au Parlement».

par -

La réunion de la commission d’enquête parlementaire sur l’envoi des jeunes dans les zones de conflit a été reportée, annonce, Hela Omrane, présidente de la commission.
Le bureau de la commission d’enquête a décidé de reporter la séance d’audition de Abdelkarim Laâbidi, ancien cadre sécuritaire à l’aéroport de Tunis-Carthage et de Hichem Meddeb, colonel-major en raison de l’absence de la majorité des membres de la commission “, a-t-elle justifié dans une déclaration vendredi aux médias.
Et d’ajouter : sur un total de 22 députés, trois élus seulement ont assisté à la réunion de la commission prévue vendredi à 9h30.

Composé des députés Mongi Rahoui (bloc Front populaire), Farida Laâbidi (bloc Ennahdha) et Héla Omrane (bloc Nidaa Tounes), le bureau de la commission a été contraint de repousser la séance en raison de l’absence d’un équilibre politique dans la commission.
L’ancien responsable sécuritaire Abdelkarim Laâbidi avait demandé lui-même d’être entendu par la commission d’enquête après le témoignage du président de l’Organisation tunisienne de la sécurité et de la citoyenneté, Issam Dardouri sur les réseaux d’envoi des jeunes dans les zones de conflit.

Pour sa part, la rapporteuse adjointe de la commission, Leila Chattaoui (bloc Al-Horra), a indiqué que la présidente de la commission avait, délibérément, retardé la séance d’audition “par crainte de la gravité des informations qui seront délivrées par l’ancien responsable sécuritaire Abdelkarim Laâbidi.
” Les déclarations de Abdelkarim Laâbidi à ce sujet risquent d’attiser davantage la tension entre les partis Ennahdha et Nidaa Tounes”, a-t-elle affirmé.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué, rendu public ce mercredi 1er novembre 2017, qu’un élément takfirste a agressé ce matin deux agents de sûreté aux armes blanches devant le siège de l’ARP. L’un des deux agents blessés se trouve dans un état critique. L’agresseur a été arrêté.

Selon les éléments préliminaires de l’enquête, cette personne a revendiqué la “pensée takfiriste” depuis trois ans et considère que les sécuritaires sont des “Taghouts” et que leur meurtre est une forme de Djihad.

par -
Trois personnes ont été arrêtées

Trois personnes ont été arrêtées, mardi, 13 mai 2014, dans la région de Ras Jedir à Ben Guerdane alors qu’ils tentaient de passer du côté libyen, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Selon les premiers éléments de l’enquête, ces 3 individus avaient payé deux personnes originaires de Ben Guerdane pour les aider à mener à terme leur projet.

L’un des éléments arrêtés a avoué qu’il avait l’intention de se diriger vers la Syrie pour combattre. Un autre s’est avéré être l’objet de plusieurs mandats de recherche pour coups et blessures.

par -
Des groupes djihadistes libyen

Des groupes djihadistes libyen, marocain, égyptien et tunisien ont rencontré des représentants algériens d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) et du Front Al-Nosra syrien, en septembre à Benghazi, affirme dimanche le journal allemand Welt Am Sonntag.

La rencontre aurait duré 3 jours et se serait tenue dans l’une des places fortes de l’organisation salafiste libyenne Ansar Asharia, précise le journal allemand , sans citer de sources. Parmi les principaux intervenants figurait Abou Iyadh, le responsable de l’organisation tunisienne Ansar Al-Chariaa.

par -
Le journal Akher Khabar rapporte qu'un nouveau phénomène appelé « Les familles Djihadistes »

Le journal Akher Khabar rapporte qu’un nouveau phénomène appelé « Les familles Djihadistes » , consistant à recruter des familles pour le Djihad , est apparu dans le milieu terroriste en Tunisie . Le journal affirme avoir recueilli ces données des forces de sécurité algériennes qui ont découvert ces camps d’entrainement .

Des sources algériennes auraient informé le journal Akher Khabar que des femmes et des enfants tunisiens sont présents dans des camps d’entrainement découverts dans l’Est de l’Algérie aux gouvernorats de Tebessa et Khenchla .

par -
Le journal Akher Khabar rapporte

Le journal Akher Khabar rapporte, dans son édition de mardi 26 novembre 2013 , que deux jeunes tunisiennes, originaires de la ville de Haïdra, ont été recrutées pour le Djihad du Nikah à Jebel Chaambi, dans l’une des mosquées de Kasserine. Elles répondent au nom de Iman Mnasri et Thouraya Ndari .

Par ailleurs, le journal Akher Khabar a affirmé qu’une autre tunisienne, ayant été arrêtée au cours du mois d’août, a avoué avoir rencontré Mohamed Salah Dhibi, un présumé terroriste qui l’a épousée et l’a emmenée à Jebel Chaambi , pour pratiquer Djihad Nikah avec les terroristes qui s’y trouvaient , ce qu’elle refusé , et alors elle a décidé de le quitter, selon ses dires .

L’affaire a été révélée l’été dernier, lorsque l’unité anti-terrorisme a arrêté, le 27 août 2013, trois niqabées entretenant des relations avec les terroristes du Jebbel Chaambi à Kasserine .

Ces femmes ont été alors arrêtées et accusées de ravitailler des groupes terroristes à Jebel Salloum et de pratiquer avec eux le Djihad du nikah. L’une d’elles était la femme du vice-Émir du groupe terroriste, Mourad Ben Allala Gharsli.

FOCUS 🔍

Comme à l’accoutumée, la BIAT- Banque Internationale Arabe de Tunisie – lance sa campagne estivale à destination des Tunisiens Résidents à l’Etranger « TRE...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

La Libye rejette le plan de l'Union européenne d'implanter des centres pour migrants sur son territoire afin de les empêcher d'atteindre l'Europe, et ne...

Reseaux Sociaux

SPORT

"On essaie de trouver un accord, Nice, Balotelli et nous", a déclaré le directeur sportif de l'Olympique de Marseille, Andoni Zubizarreta, au sujet de l'éventuelle arrivée...