Tags Posts tagged with "EI"

EI

par -

Les forces irakiennes ont lancé l’assaut sur la vieille ville de Mossoul où sont retranchés les djihadistes du groupe État islamique (EI), a déclaré dimanche 18 juin 2017, le général Abdelamir Yarallah, rapporte Europe.fr

Une zone cruciale. “Les forces irakiennes ont donné l’assaut à la vieille ville”, a-t-il indiqué dans un communiqué. Une reprise de cette zone aux rues étroites et densément peuplées est cruciale pour les forces gouvernementales afin de reconquérir la totalité de la deuxième ville d’Irak, indique la même source.

par -

Les frappes aériennes contre le groupe État islamique (EI) à Raqqa sont “excessives”, a jugé, mercredi 14 juin, la commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie, rapporte France 24.

Considéré comme le principal fief syrien du groupe jihadiste, la ville est prise d’assaut depuis le début du mois par les Forces démocratiques syriennes (FDS, alliance de miliciens arabes et kurdes soutenue par les États-Unis), appuyé par les frappes de la coalition internationale.

Les enquêteurs, qui n’ont pas accès à la Syrie, ont décompté 300 civils tués par les frappes aériennes de la coalition depuis le 1er mars dans l’ensemble de la province de Raqqa.

Selon la même source, plus de 320 000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début de la révolte antirégime en 2011.

par -

Aujourd’hui, vendredi 26 mai, débutera le procès de l’attentat qui avait frappé en juin 2015, l’hôtel Impérial dans la ville côtière de Sousse. Le terroriste Seifeddine Rezgui, surgissait alors de la plage avec une Kalachnikov et tirait sur les touristes, faisant 38 morts, tous des touristes étrangers. L’attaque avait été revendiqué par l’organisation État islamique.

Devant les juges de la Cour de première instance de Tunis, comparaitront 26 des 33 personnes poursuivies dans cette affaire, sept accusés s’étant déjà enfuis. Parmi les prévenus, 6 policiers tunisiens, accusés de «non-assistance à personne en danger».

 

par -

La France a décidé mardi de renforcer la sécurité des événements culturels et sportifs sur son sol à la suite de l’attentat meurtrier de Manchester, revendiqué par l’Etat islamique, et promis de “faire le maximum” pour prévenir une nouvelle attaque, rapporte Reuters.

Le président, Emmanuel Macron, a exprimé la solidarité de la France au Premier ministre britannique Theresa May, lors d’un entretien téléphonique d’une dizaine de minutes, et marqué sa détermination à poursuivre “le combat contre le terrorisme” au côté du Royaume-Uni, a fait savoir l’Elysée.

“Tous les moyens de coopération sont mobilisés pour épauler la Grande-Bretagne dans la lutte contre le terrorisme”, lui a-t-il dit, avant de se rendre en début d’après-midi à l’ambassade du Royaume-Uni à Paris.

Accompagné du Premier ministre, Edouard Philippe, des ministres des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et des Affaires européennes, Marielle de Sarnez, le chef de l’Etat, a signé le livre de condoléances.

L’attaque, la plus meurtrière depuis les attentats de juillet 2005 à Londres, a fait au moins 22 morts et une soixantaine de blessés à l’issue d’un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande.

par -

Un policier a été tué et deux autres blessés jeudi soir lors d’un attentat sur l’avenue des Champs-Élysées à Paris, revendiqué dans la soirée par l’État islamique (EI).

Selon Lepoint.fr, l’assaillant s’appellerait Karim C., né le 31 décembre 1977 à Livry-Gargan (93), et serait de nationalité française.

Il vivait chez sa mère dans un pavillon à Chelles. L’auteur présumé de l’attaque était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers, selon des sources proches de l’enquête.

Une perquisition a eu lieu jeudi soir en Seine-et-Marne au domicile de cet homme. Il s’agit du titulaire de la carte grise du véhicule utilisé pour l’attaque.

par -

Daech a revendiqué jeudi l’attaque de Londres via son agence de propagande Amaq, qui a coûté la vie à trois personnes, outre l’assaillant.

Le groupe djihadiste État islamique (EI) a revendiqué jeudi, par le biais de son agence de propagande Amaq, l’attentat de Londres qui a coûté la vie à trois personnes et en a blessé près de 40 autres, rapporte europe1.fr.

par -

Des combattants de Daesh issus de la minorité chinoise ouïghoure ont menacé depuis l’Irak de « verser des rivières de sang » en Chine, un avertissement adressé à Pékin qui est inédit, selon la Libération.

La menace est formulée dans une vidéo de 28 minutes publiée lundi par une branche de l’EI basée dans l’ouest de l’Irak, d’après un organisme spécialisé dans la surveillance sur internet des sites islamiques, SITE Intelligence Group.

par -

 Les forces irakiennes ont annoncé lundi avoir pris le contrôle d’un premier pont à Mossoul, au neuvième jour de leur offensive pour reprendre la totalité de la deuxième ville du pays aux mains des jihadistes, rapporte l’AFP.

Ce pont sur le fleuve Tigre est impraticable après avoir été endommagé par des bombardements.

Mais sa prise de contrôle va permettre d’établir un pont flottant à proximité, ce qui va élargir les options de l’armée pour attaquer les derniers quartiers encore contrôlés par le groupe Etat islamique (EI) dans l’ouest de Mossoul, selon des responsables militaires.

Les troupes ont atteint “l’accès ouest du pont”, qui est désormais “sous notre contrôle sur les deux berges”, a indiqué à l’AFP le général Yahya Rasool, porte-parole du commandement.

par -

Les jets russes et syriens ont poursuivi leur attaque aérienne à grande échelle contre les forces de l’Etat islamique (Daesh) dans l’est de la Syrie aujourd’hui, frappant plusieurs des installations du groupe terroriste à Deir Ezzor.

Selon les informations rapportées par Mamafrika, les escadrons aériens russes et syriens sont partis des aéroports militaires de Al-Qamishli et de Hmaymim, pour mener à bien ces frappes aériennes à Deir Ezzor. Les deux forces aériennes se sont concentrés sur les positions de l’Etat islamique à l’ouest de la capitale provinciale, frappant des cibles terroristes dans les montagnes Thardeh, le village d’Al-Shoula, et les champs pétroliers de Tayyim.

Ces frappes aériennes ont causé de graves dommages à la défense de l’Etat islamique, les forçant à se tenir à distance, loin des soldats de l’armée arabe syrienne, qui sont toujours à l’aéroport militaire de Deir Ezzor.

par -

Les présidents turc et américain, Recep Tayyip Erdogan et Donald Trump, ont convenu dans un entretien téléphonique nocturne d’agir de concert dans la lutte contre le groupe Etat islamique, rapporte Le Figaro.

Les deux dirigeants ont évoqué la question de l’établissement d’une zone de sécurité en Syrie, de la crise des réfugiés et de la lutte contre le terrorisme, précise cette source.

Erdogan a demandé au président américain de mettre fin au soutien que les Etats-Unis apportent aux miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) qu’Ankara accuse d’être une émanation du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) considéré comme une organisation terroriste.

par -
Le mouvement Daech prône des idées insidieuses et extrémistes qui seront dévastatrices à une très grande échelle pour les pays du monde arabe

Trente-trois combattants de l’Etat islamique (EI) ont été tués lors de frappes menées ces 24 dernières heures par l’armée turque dans la région d’Al-Bab au nord de la Syrie, a indiqué le site « peopledaily ».

Ce sont 220 objectifs de l’EI au total qui ont été ciblés. L’armée affirme que 3.680 bombes artisanales et 55 mines ont été détruites à ce jour depuis le début des opérations turques, indique la même source.

Ankara a lancé l’opération Bouclier de l’Euphrate en août 2016, tant contre l’EI que contre les unités de protection du peuple (YPG), la branche armée du Parti de l’union démocratique (PYD, kurde syrien).

La Turquie considère les YPG et le PYUD comme des organisations terroristes étant donné leurs liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, kurde turc), a précisé la même source.

par -

La police turque a arrêté lundi soir à Istanbul un homme suspecté d’avoir tué 39 personnes dans une discothèque de la ville la nuit du Nouvel An. L’auteur de ce massacre revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) a été retrouvé avec son fils de 4 ans, dans un appartement du quartier stambouliote d’Esenyurt, au cours d’une opération policière, rapporte RFI.

Sur Internet, des photos circulent, celles d’un homme la chemise ensanglantée, qui serait le tueur de la discothèque Reina, arrêté lundi soir par la police, dans un quartier de l’ouest d’Istanbul, alors qu’il était avec son fils de 4 ans, indique la même source.

Abdulkadir Masharipov, c’est son nom, est un ressortissant ouzbek. Selon plusieurs médias turcs, c’est une opération menée dimanche par les policiers qui a permis son arrestation, dans un appartement qui aurait dû servir de cache pour le tireur, mais qu’il n’a pas pu utiliser en raison de la traque des policiers contre lui.

L’homme a été conduit dans la nuit au sein d’un hôpital pour un examen de santé. C’est la première fois en Turquie que l’auteur présumé d’un attentat attribué à l’organisation de l’Etat islamique est arrêté vivant et peut donc être jugé devant un tribunal.

par -
Une vidéo a été publiée récemment comportant des personnes à bord d’une voiture algérienne qui étaient en train de se promener dans

Les forces irakiennes ont lancé, hier jeudi 29 décembre, la deuxième phase de leur offensive pour reprendre totalement la partie orientale de Mossoul au groupe État islamique, qui contrôle la deuxième ville du pays depuis plus de deux ans, rapporte « France 24 ».

Les forces d’élite du contre-terrorisme (CTS) ont pris le contrôle de plusieurs quartiers de l’Est et se rapprochent maintenant du Tigre, le fleuve qui traverse la ville du Nord au Sud. Mais les jihadistes continuent d’occuper la totalité de la partie occidentale de la cité, a précisé la même source.

par -

La police belge a interpellé six personnes soupçonnées d’être impliquées dans une attaque à la machette commise contre deux policières devant le commissariat central de Charleroi au mois d’août et revendiquée par le groupe Etat islamique (EI), rapporte « Reuters ».

Le parquet fédéral belge a précisé, mercredi , que des perquisitions menées dans huit maisons à Charleroi et dans les environs de la ville avaient permis de saisir plusieurs armes similaires à celle employée lors de l’agression, indique la même source.

par -

Au moins deux personnes ont été tuées et 16 blessées, ce jeudi 24 novembre 2016, suite à l’explosion d’une voiture devant le gouvernorat d’Adana, dans le sud du pays, rapporte l’agence de presse Anadolu.

Deux citoyens ont été tués et 16 ont été blessés . L’explosion, d’origine indéterminée, s’est produite sur le parking du gouvernorat à proximité de l’entrée protocolaire.

D’après la même source, la ville de Adana est située à une centaine de km de la frontière syrienne, et accueille la base aérienne d’Incirlik, utilisée par des avions de la coalition internationale qui bombarde le groupe Etat islamique (EI).

par -

Le chef du centre médiatique libyen « Al-Bunyan Al-Marsous », Ahmed Hadiya a déclaré, mercredi 16 novembre 2016, que les forces du gouvernement d’union nationale préparent une grande  offensive pour détruire les derniers foyers des combattants de l’État islamique (EI).

A rappeler que le département de la Défense américain a annoncé depuis un mois, la fin de ses Bombardements aériens contre Daech à Syrte et ce après trois mois de frappes aériennes intensives.

par -

Au moins 71 personnes ont été tuées et 98 blessées ce lundi à Aden dans un attentat suicide du groupe Etat islamique (EI) ayant visé de jeunes recrues de l’armée yéménite qui combat à la fois des rebelles chiites et des jihadistes sunnites, rapporte le site du « Nouvel Observateur ».

L’attaque à la voiture piégée est la plus sanglante dans la grande ville du sud du Yémen depuis son retour dans le giron du gouvernement en juillet 2015. Elle illustre les difficultés qu’ont les autorités à rétablir la sécurité à Aden, pourtant déclarée “capitale provisoire” du Yémen, a ajouté la même source.

par -

Barack Obama a créé Daech à l’aide de Hillary Clinton, c’est ce que ne cesse de répéter le candidat républicain aux élections américaines, Donald Trump.

Dans la soirée du mercredi, lors d’un meeting dans le cadre de sa campagne électorale, il a expliqué que le vide politique et l’absence de pouvoir provoqué en Syrie et dans la région a permis à al Qaïda d’élargir ses ambitions pour se transformer en “État Islamique” et remplir ce vide.

Trump a rappelé que le président Obama avait retiré les forces armées américaines de l’Irak de façon précipitée et avant l’heure opportune pour faciliter la tâche à Daech et leur laisser le terrain libre pour élargir leur territoire. Il n’a pas raté l’occasion pour rappeler que l’actuel président porte un surnom arabe (Barack Hussein Obama), rien que pour gâter ses sympathisants islamo-sceptiques.

Il a ajouté que le groupe terroriste ne représentait qu’un petit nombre de militants d’al Qaïda avant le retrait des troupes américaines de l’Irak en décembre 2011. Le voilà aujourd’hui transformé en une sérieuse menace à la région, notamment à la Turquie, à la Syrie et à la Grèce, dit-il.

Source : Mail Online

par -

Selon Reuters qui cite un responsable turc, deux explosions suivies d’un échange de tirs ont retenti ce soir vers 20 heures locales à l’aéroport international d’Istanbul-Atatürk.

Les autorités ont déclaré que deux kamikazes se sont fait exploser avant de passer les contrôles de sécurité après avoir ouvert le feu sur les voyageurs avec des kalachnikovs. Un premier bilan fait état d’au moins 36 morts et de plus de 140 blessés. Tous les vols ont été suspendus.

Plus d’une dizaine d’ambulances et de taxis ont été dépêchées sirènes hurlantes vers le terminal des vols internationaux, a indiqué la chaîne d’information CNN, et des blessés étaient transportés à bord de taxis vers les hôpitaux de la ville. Plusieurs avions devant atterrir à Istanbul ont été redirigés vers d’autres aéroports.

Selon le ministre, d’après des données non confirmées une troisième explosion aurait frappé l’entrée du métro avoisinant.

L’évacuation de l’aéroport est en cours. Selon un bilan révisé, au moins 214 blessés ont été transportés à l’hôpital, dont plusieurs policiers. Mais les autorités dénombrent désormais 36 morts et 147 blessés suite au triple attentat suicide à l’aéroport Atatürk d’Istanbul. (Reuters) (Mise à jour)

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les deux chefs rivaux, réunis mardi à la Celle Saint Cloud à l'initiative d'Emmanuel Macron, se sont engagés à un cessez-le-feu dans leur pays...

Reseaux Sociaux