Tags Posts tagged with "émission"

émission

par -

Le site d’information marocaine Telquel.ma a annoncé lundi 17 septembre 2018 que la première émission de sukuks souverains se fera durant la première semaine du mois d’octobre.

D’un montant d’un milliard de dirhams minimum, cette émission servira aux placements des banques participatives. Les sukuks seront émis sous forme d’Ijara adossés à des actifs immobiliers appartenant à l’Etat.

Ce type de sukuk doit s’appuyer sur des contrats de location. Le loyer collecté servira de rendement aux détenteurs des sukuks Ijara. Les sukuks souverains Ijara sont quant à eux adossés au patrimoine immobilier détenu par l’Etat.

Ainsi, une étude préalable a été menée par le ministère des Finances pour identifier et localiser les actifs pouvant se prêter au mieux à ce type d’opérations.

Toujours selon la même source, cette émission a pour principal objectif de servir de placement aux banques participatives. Ces banques ne peuvent pas placer leurs fonds sur des titres classiques comme les bons de trésor. Par exemple, l’assurance islamique Takaful doit obligatoirement placer 30 % de ces fonds dans des sukuks.

par -

La compagnie a obtenu le visa du CMF relatif à l’émission et à l’admission au marché obligataire de la cote de la Bourse de l’emprunt obligataire “Tunisie Leasing 2018-1“. Ce dernier est émis pour un montant de 20 Millions de Dinars, susceptible d’être porté à 30 MD, divisé en 200.000 obligations de 100 dinars de nominal, susceptibles d’être portés à un maximum de 300.000 obligations de 100 dinars de nominal. Il est constitué de deux catégories qui se présentent comme suit : Catégorie A : 7,95% et/ou TMM+2,30% brut l’an pour une durée de 5 ans; Catégorie B : 8,20% brut l’an pour une durée de 7 ans dont 2 années de grâce.
Les souscriptions à cet emprunt seront ouvertes le 27/02/2018 et clôturées sans préavis au plus tard, le 07/05/2018. Elles peuvent être clôturées sans préavis dès que le montant maximum de l’émission (30 MD) est intégralement souscrit. Les demandes de souscription seront reçues dans la limite des titres émis, soit un maximum de 300.000 obligations.
Tunisie Leasing, de par son statut d’établissement financier, est appelée à mobiliser d’une manière récurrente les ressources nécessaires au financement de ses concours à l’Economie. A ce titre, cette émission obligataire permettra à la société de financer son activité et de restructurer sa dette en lui octroyant une ressource mieux adaptée à la nature de ses interventions en termes de maturité.
La compagnie a prévu pour l’année 2018 des mises en force qui s’élèvent à 475 MD. Ces mises en force seront financées à hauteur de 120 MD par des emprunts obligataires, de 126,5 MD par des crédits bancaires et des crédits extérieurs.

par -

Des milliers de postulants à la neuvième saison de “Stars of Science” ont dû s’affronter dans l’espoir d’être sacré meilleur innovateur du monde arabe. Après trois épisodes intenses consacrés aux auditions, neuf innovateurs ont été sélectionnés pour concourir au titre de gagnant de Stars of Science. 

Hassina Bacha rêve d’un monde où aucun enfant n’aurait de problèmes de vue, tandis que Fouad Maksoud envisage, lui, des vêtements multifonctions qui pourraient sauver des vies. Conscient des bienfaits d’un mode de vie sain, Mohamad Farag cherche de son côté à révolutionner le monde de l’exercice physique. Meshal Alshahrani, dont l’ambition est de changer la vie des jeunes et des moins jeunes, veut faciliter les déplacements des fidèles lors du pèlerinage de la Mecque.

Mais ce n’est pas tout : l’idée d’Ahmed Nabeel va sans doute époustoufler les chirurgiens et patients du monde entier. Autre candidat qui a fait sensation, Mohammed Al-Jefairi, qui va s’attaquer aux liens entre le langage des signes et l’éducation. De son côté, Wassim El Hariri veut rehausser les plats servis à l’hôpital, pour plus d’efficacité et de confort. Enfin, les accros au café arabe vont sûrement tomber amoureux de l’invention de Wissam Manshi, tandis que Zainab Abosuhail connaît un moyen rapide et intelligent pour réparer les fractures osseuses.

« Les grandes idées résultent de la collaboration », souligne Khalifa Al- Kubaissi, responsable de la presse de la Fondation du Qatar. « Les innovateurs de Stars of Science auront accès à un large écosystème d’innovation. Ils pourront mettre à profit ces ressources –et les uns les autres –pour développer de véritables prototypes qui pourraient améliorer la vie des habitants de la région et du monde entier.»

L’épisode diffusé le week-end prochain sera marqué par la réapparition du gagnant de la saison 2 de l’émission, le fondateur de Prototec, Sadeq Qassem. L’épisode se focalisera sur les progrès menés par le premier groupe de candidats. Le candidat Mohammed Al-Jefairi présentera son robot-professeur interactif pour les malentendants, conçu pour aider les jeunes enfants à apprendre le langage des signes. Ahmed Nabeel développe lui son appareil laparoscopique autonettoyant au faisceau virtuel, un outil chirurgical qui pourrait aider les chirurgiens à gagner un temps précieux au bloc opératoire et aider les étudiants à suivre les opérations avec plus de précision. Wissam Manshi travaille de son côté à la création d’un serveur-robot qui sert de manière autonome du café arabe aux évènements.

L’épisode suivant, diffusé les 3 et 4 novembre prochain, aura pour invité le grand gagnant de la première saison de Stars of Science, le fondateur de Roadie Tuner, Bassam Jalgha. Dans l’épisode, les candidats de l’autre laboratoire entreront en compétition les uns contre les autres. Fouad Maksoud travaille sur une machine textile à nano-protection, qui permet d’utiliser le pouvoir de la pétrochimie pour rendre les vêtements imperméables. Il affrontera la talentueuse Zainab Abosuhail. Son idée d’une machine de fabrication automatique de plâtre pourrait changer la manière dont les fractures osseuses sont prises en charge. Ces deux derniers devront tout de même se méfier de Mohamed Farag et de son idée « Smart retrofit kit » qui combine les nouvelles technologies aux vieux appareils sportifs pour révolutionner les séances d’entrainement.

Dans le dernier épisode consacré à l’étape du prototypage, les candidats du troisième laboratoire auront également la chance de mettre en valeur leurs projets devant le jury. L’ancien candidat de Stars of Science, l’entrepreneur technologique Anwar Almojarkesh fera aussi son apparition. Hassina Bacha exposera son appareil qui permet de tester la vue des enfants. Le jeune ingénieur Meshal Alshahrani lèvera le voile sur son invention, un bracelet de navigation GPS ayant pour but d’aider les pèlerins à se déplacer dans la ville sainte de la Mecque sans se perdre. Enfin, Wassim El Hariri présentera son robot conçu pour servir les repas des patients hospitalisés.

Rejoignez-nous aux étapes de prototypage et encouragez votre innovateur préféré lors des nombreuses épreuves qui les attendent dans les prochains épisodes.

Avez-vous ce qu’il faut pour participer à la saison 10 de Stars of science ? Nous acceptons les candidatures pour la prochaine saison jusqu’au 1er décembre 2017. Rendez-vous sur www.starsofscience.info/applynow/sos.html pour vous inscrire dès aujourd’hui.

par -

La société Air Liquide porte à la connaissance de ses actionnaires et du public que son AGE, réunie le 13/06/2017, a décidé, sur proposition du Conseil d’Administration, d’augmenter le capital social d’un montant de 1.139.875 dinars par incorporation de réserves, par l’émission de 45.595 actions nouvelles gratuites, de nominal 25 dinars chacune, pour le porter ainsi de 35.336.225 dinars à 36.476.100 dinars. La même Assemblée Générale Extraordinaire a décidé de réaliser ladite augmentation de 1.139.875 de dinars, par incorporation de 1.135.000 dinars des réserves exonérées et de 4875 dinars à prélever sur le poste “Autres réserves” , et l’émission de 45.595 d’actions nouvelles gratuites de nominal 25 dinars chacune à attribuer aux anciens actionnaires et aux cessionnaires de droits d’attribution en bourse à raison d’une (1) action nouvelle gratuite pour trente et une (31) actions anciennes, avec entrée en jouissance au 1er janvier 2017. Le capital sera ainsi porté de 35.336.225 dinars à 36.476.100 dinars. AIR LIQUIDE procèdera à l’acquisition et l’annulation de 4 droits d‘attribution et ce, en vue d’assurer le bouclage exact de l’augmentation susmentionnée.

par -

TV5Monde a fait l’honneur à la Tunisie d’y tourner son programme d’actualité francophone “300 millions de critiques”. 5 émissions ont été enregistrées dans le décor du musée du Bardo, a-t-on appris le vendredi 10 mars 2017 lors d’une rencontre à l’auditorium de l’Institut Français de Tunisie (IFT) pour dévoiler les détails de cette initiative. Le directeur général de TV5Monde, Yves Bigot, le journaliste Guillaume Durand, le présentateur Patrick Simonin, la productrice et rédactrice en chef, Isabelle Siri ainsi que l’attaché audiovisuel régional Maghreb à l’IFT, Tancrède de la Morinerie, ont fait le déplacement. L’ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor, des étudiants en journalisme et cinéma et des membres de la société civile tunisienne étaient également de la partie…

A signaler que les émissions ont été tournées en partenariat avec la chaîne nationale Al Watania et que 5 responsables tunisiens y ont participé : le chef du gouvernement, Youssef Chahed, la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi Rekik, l’écrivain, philosophe et anthropologue Youssef Seddik, la DG de l’université Paris-Dauphine de Tunis, Amina Bouzguenda Zeghal et la directrice artistique de l’Association Ness El Fen et chorégraphe, Syhem Belkhodja.

Les programmes passeront sur la Watania et TV5Monde à partir de demain, samedi 11 mars 2017. Patrick Simonin a justifié le choix de ces 5 personnalités par le fait qu’elles “représentent la diversité de la Tunisie postrévolutionnaire au niveau politique et culturelle”. Il a ajouté que ces 5 émissions seront accessibles à un large public à travers le monde puisqu’elles seront sous-titrées en arabe.

A noter que le thème la culture comme support de la relance touristique, de l’éclosion du cinéma tunisien et la création artistique tunisienne comme un frein à l’obscurantisme seront au coeur de l’émission “300 millions de critiques”.
Enfin sachez que le journaliste Khémaies Khayati, le PDG de la Télévision nationale et journaliste, Elyes Gharbi, la productrice de cinéma Dorra Bouchoucha et l’ambassadeur de France, qui était un des animateurs de l’émission quand il pilotait France Culture, ont été cooptés en tant que chroniqueurs.

par -

Le Maroc, incontestablement, est un des bons élèves du continent dans le domaine économique, avec ses investissements étrangers qui font pâlir d’envie ses voisins, son taux de chômage en-dessous de 10%, son dynamisme en Afrique subsaharienne (récompensé par une avalanche de contrats)… Mais en matière de liberté de la presse, le pays a des progrès à faire. BBC News l’a appris à ses dépens. En effet les autorités marocaines ont refusé d’octroyer un permis au ténor mondial de l’univers des médias pour tourner à Casablanca une de ses émissions-vedettes : «Global Questions». L’enregistrement devait se faire fin septembre 2016 et la diffusion le 4 décembre prochain, nous apprend L’Economiste ce vendredi 11 novembre 2016.

Une source ministérielle aurait confié à la chaine britannique, officieusement, que leur émission n’est ni «adaptée”, ni “équilibrée», et que le tournage est donc impossible. Sans plus de détails. L’Economiste dit avoir tenté de joindre le secrétariat général du ministère de la Communication, qui n’aurait pas souhaité s’exprimer sur la question. Titillé sur cette affaire, l’ex-ministre du même département, Mustapha El Khalfi, aurait invoqué «le devoir de réserve», lui qui pourtant était censé participer à l’émission. «Pourtant, le Maroc a été choisi car il est le pays le plus stable de la région», précise la BBC dans un texte envoyé au ministère.

A signaler que le thème de l’émission devait être «La place de l’islam dans la politique». Le prix Nobel de littérature, Orhan Pamuk, faisait partie des invités. Par ailleurs l’émission fait un tabac dans le monde, avec une moyenne de 78 millions de téléspectateurs chaque semaine. La malheur des uns faisant le bonheur des autres, la Tunisie, qui a été désignée pour accueillir l’équipe de la BBC, a toutes les raisons de se frotter les mains, elle qui a perdu une flopée d’investisseurs étrangers depuis le fameux 14 janvier 2011, dont un bon paquet a d’ailleurs pris la direction… du Maroc.

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

L'Union africaine (UA) est censée entamer sa mue, pour plus d'action, plus d'efficacité, moins de bureaucratie... Bref, pour gommer tout ce qu'on reproche à...

Reseaux Sociaux

SPORT