Tags Posts tagged with "équipe"

équipe

par -

Tunisie Telecom a accueilli le mercredi 12 septembre 2018 dans ses locaux le Président de L’Association des Magistrats Tunisiens et son équipe pour la signature d’une convention marquant le renouvellement du partenariat commercial à l’intention des  magistrats.

À la faveur de cette nouvelle convention triennale, Tunisie Telecom fera bénéficier les membres de L’Association des Magistrats Tunisiens d’une  panoplie d’offres avantageuses et adaptées à leurs besoins couvrant les services du Mobile, clés 4G, Internet (ADSL), Smart Home, etc.

Cette convention cible près de 2500 magistrats opérant dans les différentes juridictions du pays. Tunisie Telecom est de ce fait l’opérateur référence puisqu’il dispose d’un réseau  d’assistance technique  et d’accompagnement des clients partout  en  Tunisie.

L’accord de partenariat triennal a été signé conjointement par Monsieur Mohamed Fadhel Kraiem, Président-Directeur Général de Tunisie Telecom et Monsieur Anas Hmedi Président de L’Association des Magistrats Tunisiens.

A cette occasion, M. Mohamed Fadhel Kraiem a déclaré : « Nous sommes fiers du deuxième renouvellement de notre partenariat avec l’Association des Magistrats Tunisiens, témoignant de la  confiance   accordée à Tunisie Telecom par une institution aussi  prestigieuse. Cela nous encourage à continuer à fournir les offres les plus compétitives. Le rôle de l’opérateur  national  est   d’accompagner les différents métiers dans leur développement et la recherche de l’excellence opérationnelle.».

De son côté, M. Anas Hmedi a souligné que « Ce partenariat permettra à l’Association des Magistrats Tunisiens d’améliorer davantage la collaboration entre ses adhérents partout  où ils exercent grâce à la large gamme de service offerte par Tunisie Telecom, notre partenaire  leader  en  Tunisie et  référence  dans  le  secteur  des  TICs».

Prenant part à la cérémonie de signature, les équipes des  deux  partenaires se sont  engagées  à  conjuguer  les efforts communs pour fructifier davantage ce partenariat et contribuer de la meilleure manière à la digitalisation  du  métier des  magistrats.

par -

Les élections municipales de tous les calculs politiciens, avec un Rached Ghannouchi qui se voit déjà dans les premières places, lesquelles devraient, toujours d’après ses plans sur la comète, lui donner aussi les premiers rôles au sein du gouvernement. En tout cas plus que le maigre paquet de portefeuilles ministériels, selon lui, qu’il a présentement. Les municipales de tous les enjeux économiques, avec la décentralisation qui est dans toutes les têtes, et qui est même très avancée sur le papier. Reste à négocier le virage délicat du Code des collectivités territoriales, qui a déclenché une guerre de tranchées à l’ARP, les élus ferraillant pied à pied pour s’assurer que personne ne tirera la couverture à lui et que sa localité ne pâtira pas de la redistribution des cartes. Cette affaire a même des résonances jusqu’en France. Son ambassadeur en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor, avait annoncé lors d’une rencontre avec la presse que de grandes villes françaises attendaient que les équipes municipales se mettent en place pour lancer des programmes locaux de grande envergure. Tout cela pour dire que ce scrutin devrait changer le visage du pays, pour le meilleur, ose-t-on espérer. Et l’Union européenne (UE) entend y jouer sa partition. A l’invitation de l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE), l’UE a déployé une Mission d’Observation Electorale (MOE) pour les élections municipales qui auront lieu le 6 mai prochain.

Federica Mogherini, Haute Représentante pour les Affaires étrangères et la Politique de Sécurité et Vice-présidente de la Commission européenne, a nommé M. Fabio Massimo Castaldo, membre du Parlement européen, Chef Observateur de la Mission.
Une équipe-cadre de sept analystes électoraux est à Tunis depuis le 6 de ce mois. 28 observateurs de longue durée seront également déployés à partir du 13 avril sur l’ensemble du pays. Au total, la MOE disposera de plus de 80 observateurs issus des Etats membres de l’UE, et observera toutes les phases du processus électoral. La MOE de l’UE se réjouit également à la perspective de coopérer avec d’autres missions d’observation.

Les élections municipales du 6 mai prochain marqueront une étape importante dans la consolidation démocratique du pays et la mise en œuvre de la Constitution du 27 janvier 2014 qui ouvre la voie à un processus de décentralisation ambitieux. Le soutien de l’Union européenne pour une Tunisie démocratique, stable et prospère reste constant“, peut-on lire dans un communiqué publié sur le site de l’UE.
Cité dans le communiqué Mogherini déclare que l’Union européenne souhaite poursuivre son engagement d’accompagner les réformes en cours en Tunisie de façon à ancrer le processus de transition démocratique dans la durée. “Je suis confiante que la Mission d’Observation Electorale, sous la conduite de M. Fabio Massimo Castaldo, sera une contribution supplémentaire à la qualité de ces scrutins très importants“.

De son côté, M. Fabio Massimo Castaldo ajoute dans le même document que “cette Mission d’Observation Electorale s’inscrit dans le cadre des relations bilatérales privilégiées que l’UE entretient avec la Tunisie. Elle témoigne de la solidité de notre partenariat et de l’importance de notre travail commun pour le renforcement de la démocratie et de la bonne gouvernance. Elle se place aussi dans la continuité de notre coopération dans le domaine électoral, illustrée par notre contribution à l’observation des élections de 2011 et 2014“.
A l’issue du scrutin, la Mission présentera publiquement ses conclusions préliminaires sur le déroulement du processus électoral. Un rapport analytique complet, qui inclura notamment des recommandations en vue des prochaines échéances électorales, sera ensuite présenté au gouvernement tunisien, quelques semaines après les élections. En espérant que tous les enseignements seront tirés, ce dont on ne peut jamais jurer vu le peu de place que font nos élites politiques à la voix de la raison.

Le décor est planté. Reste à voir comment les acteurs vont se dépatouiller avec ce rendez-vous où la mise est beaucoup plus grosse que de simples joutes pour prendre les commandes dans les villes du pays. Enfin si la Tunisie a vraiment les moyens de ses ambitions, et ça reste à prouver, aussi bien du point de vue de la capacité de l’Etat à arroser les municipalités moins nanties que les autres – le principe de la péréquation – que de la maturité citoyenne, comme dans les pays où la décentralisation s’est gravée sur le marbre (Allemagne, Suisse, etc.). En vertu des objectifs que la Tunisie s’est fixé, les partis et parties qui tiendront les localités tiendront la dragée haute aux autres pour les questions d’intérêt national. Ghannouchi l’a compris, les autres beaucoup moins. Leur réveil risque brutal, et très douloureux…

S.L.

par -

Des signaux émis par une galaxie distante de la Terre de 3 milliards d’années-lumière. Cette fois l’information n’est pas venue d’un scientifique déluré ou d’un cinéaste à l’imagination débordante, mais du physicien mondialement connu Stephen Hawking et de ses collaborateurs. Ils ont mis en place en octobre dernier le projet Breakthrough Listen et viennent, manifestement, d’obtenir des résultats spectaculaires, rapporte Paris Match, reprenant le journal britannique The Guardian.

D’après le journal, Stephen Hawking et le milliardaire Yuri Milner ont capté d’étranges signaux fin août 2017. Il s’agirait de 15 pulsations en provenance d’une galaxie dite naine (qui n’excède pas 10 milliards d’étoiles) nichée à 3 milliards d’années-lumière de la Terre. «La source de ces mystérieux signaux, connus sous le nom de sursauts radio rapides [fast radio bursts, en anglais], est inconnue. Certains ont estimé qu’ils pourraient émaner de trous noirs ou d’étoiles à neutrons rotatives avec des champs magnétiques extrêmement forts. Une possibilité plus hypothétique serait qu’ils constitueraient des signaux venus d’un vaisseau spatial extraterrestre», indique le quotidien britannique.

Ces «sursauts radios rapides» (FRB) sont une énigme pour la communauté scientifique. “Ils dégagent en quelques millisecondes autant d’énergie que le soleil en un mois et personne n’a jamais trouvé leur origine“. Le premier de ces fameux FRB – ou «sursaut Lorimer», du nom de leur découvreur – a été capté en 2007 par le télescope australien Parkes en Nouvelle-Galles du Sud et fixé par l’équipe de l’astrophysicien Duncan Lorimer. Depuis cette date mémorable, seuls une douzaine d’autres ont été identifiés par différents observatoires à l’échelle du globe. Il faudra attendre 2014 pour voir un premier Fast Radio Burst intercepté en direct live, par le même observatoire de Parkes.

«Que les ondes se révèlent être des signatures de la technologie extraterrestre ou pas, Breakthrough Listen contribue à repousser les frontières d’une zone nouvelle en pleine croissance pour la compréhension de l’univers qui nous entoure», a expliqué Andrew Siemion, directeur du Berkeley SETI Research Centeret du programme Breakthrough Listen.

par -

“Une équipe de 15 personnes venant de plusieurs pays arabes dont le Liban et l’Irak visiteront très prochainement la Tunisie”. C’est ce qu’a annoncé le directeur général de la banque nationale de gènes, Mbarek Ben Naceur dans une déclaration à Africanmanager.

Il a par ailleurs précisé que cette visite s’inscrit dans le cadre d’une formation à laquelle va participer cette équipe. “L’équipe va suivre une formation de deux semaines en matière de détection des ressources génétiques modifiées”, a dit Ben Naceur faisant savoir qu’il s’agit de la 3ème équipe qui va suivre ce genre de formation.
Il est à rappeler qu’une équipe allemande et une autre africaine ont été formées dans ce processus.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

C’est un drôle de statut, celui publié par Achref Barbouche, sous le titre de «La politique en Tunisie, en deux mots ». Des mots, presque...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT