Tags Posts tagged with "ess"

ess

par -

Le projet de l’économie sociale et solidaire (ESS) qui devrait être prochainement examiné en Conseil ministériel, en tant que nouveau levier pour l’insertion et l’emploi, est au cœur des débats et des rencontres. Ce jeudi 18 octobre 2018, le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi a animé le débat à travers l’organisation sur deux journées d’un colloque international sur le thème ‘L’économie sociale et solidaire en Tunisie : Le temps de l’action”.

Ouvrant les travaux de cette rencontre qui ont commencé ce matin, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Faouzi Abderrahmane, a déclaré que le projet de l’économie sociale et solidaire (ESS) a nécessité un travail de deux ans lequel a donné lieu à plusieurs recommandations reformulées, en collaboration avec toutes les parties prenantes. Il a souligné toutefois que les citoyens n’ont pas attendu que ce projet de loi soit approuvé et lancent déjà des initiatives relevant de l’ESS qui leur ont permis de monter des projets.

Il a par ailleurs indiqué que le projet de l’ESS est venu répondre à un besoin extrêmement important exprimé par la société et qui correspond au climat des affaires en Tunisie. Le ministre a fait remarquer que l’ESS ne contribue au PIB du pays qu’à hauteur de 1% seulement et que l’objectif est d’atteindre 5% à l’horizon 2020. “C’est un objectif très ambitieux et c’est pour cette raison qu’on a besoin de voir des entreprises économiques et solidaires qui font des chiffres d’affaires encore plus importants“, a-t-il soutenu.

Il va falloir aussi qu’on réfléchisse également à des idées innovatrices et qu’on garantisse un climat d’affaires propice et adéquat“, a précisé le ministre, faisant remarquer que le succès de ce projet réside dans le support financier qui sera apporté. “On ne va pas trop avancer si on n’a pas mis l’environnement financier adéquat et préconisé une formation adéquate en la matière“, a-t-il dit.

Il a par ailleurs annoncé la transformation des centres de formation de la femme rurale et qui sont, selon ses dires, au nombre de 13, en centres de formation pour l’économie sociale et solidaire.

Quant à lui, Khelil Ghariani, membre du bureau exécutif de l’Utica, il a tenu à préciser que selon une enquête réalisée en 2016, l’économie sociale et solidaire contribue à hauteur de 1% dans le PIB du pays et emploie seulement 21 mille personnes dans la population active dont 60% dans les associations, un chiffre qu’il a qualifié de très minime, soit 0,6% de la population active.

Il a par ailleurs indiqué que les entreprises qui ont adhérè à l’ESS trouvent des difficultés énormes en matière de financement, plus que les PME : “Les banques ne les financent pas parce qu’elles les considèrent comme vulnérables“, a-t-il expliqué.

Quant à lui, le ministre de l’Agriculture, Samir Bettaieb, a souligné l’intérêt qu’accorde le gouvernement à l’économie sociale et solidaire tout en plaçant ce nouveau mode de gouvernance au coeur du plan du développement 2016/2020. Il a appelé ainsi à mettre en place le cadre juridique le plus adéquat et faire en sorte que ce secteur contribue efficacement à la croissance.

Bettaieb a rappelé à ce propos l’ensemble des mesures annoncées, hier, par le chef du gouvernement, Youssef Chahed et s’inscrivant dans le cadre de l’économie sociale et solidaire. En effet, lors de sa participation à un séminaire national sur la femme rurale organisé par le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la femme rurale, Chahed a ordonné l’augmentation du budget du Fonds de développement du secteur agricole en consacrant un montant de 3,2 millions de dinars sur une ligne de financement des structures professionnelles essentiellement féminines, outre la mise en place d’une ligne de garantie et de bonification des bénéficies pour les crédits destinés aux femmes en milieu rural et au financement des projets lancés dans le domaine de l’économie sociale et solidaire.

Composé de 22 articles, le projet de loi relatif à l’ESS devrait être prochainement examiné en Conseil ministériel avant d’être soumis à l’ARP (Assemblée des représentants du peuple) avant la fin de cette année. Le projet de loi sur l’ESS a été mis en ligne pour une consultation publique, du 7 au 28 mai 2018, sur le portail national de l’information juridique et sur le site du ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi. Le document vise à parer à la dispersion des textes juridiques relatifs à cette question, à définir les principes et les objectifs de l’ESS et à la doter d’une structure représentative et fédératrice, avec au programme la création d’un Conseil supérieur de l’économie solidaire et un Observatoire national de l’ESS. Il prévoit, également, un mécanisme d’autofinancement et la création dans trois ans d’une banque mutuelle.

par -

La confédération africaine de football a désigné le Sud-africain Victor Gomes pour diriger le quart de finale retour de la Ligue des champions, prévu vendredi prochain à Sousse (17h00) entre l’Etoile du Sahel et l’Espérance de Tunis.

Gomes sera assisté par ses compatriotes Zakhele Thusi Siwila et Johannes Sello Moshidi.
Le match aller, disputé samedi à Radès, a été remporté par l’Espérance de Tunis (2-1).

par -

Des défaillances du projet de loi sur l’économie sociale et solidaire (ESS) ont été évoquées, vendredi 25 mai 2018, par des experts et des spécialistes dans le domaine juridique lors d’une réunion organisée par le Laboratoire de l’économie sociale et solidaire LAB’ess.

Cette rencontre d’échange sur le thème ” regards croisés sur le projet de loi ESS ” s’inscrit dans le cadre de la contribution à la consultation publique sur ce projet de loi.
Nous avons enregistré plusieurs lacunes au niveau de la version actuelle de ce projet de loi“, a regretté Zied Boussen, consultant juridique, soulignant, à titre d’exemple, que l’article 1 n’a pas mentionné les valeurs éthiques et que plusieurs autres détails manquent telle que l’absence de la notion de ” décentralisation “.

En outre, certaines catégories censées être les cibles de l’économie sociale et solidaire n’ont pas été citées, dont la femme rurale et les personnes porteuses de handicap, a-t-il dénoncé.
L’expert a également critiqué l’ambigüité de certains articles, le manque d’explications de certains concepts cruciaux ainsi que la difficulté et la complication des procédures administratives recommandées.

Il a proposé de supprimer les sanctions financières inclues dans ce projet de loi qui peuvent semer la peur et contredire les objectifs de l’économie sociale et solidaire.

De son côté, Lotfi Ben Aissa, coordinateur scientifique du projet de loi de l’ESS a affirmé que “certes la version actuelle du projet de loi est allégée mais elle est amputée de deux segments essentiels“. Il s’agit, en premier lieu, de l’élimination de l’aspect “organique” de cette loi pour la rendre ordinaire, a-t-il expliqué, faisant savoir que cette modification aura beaucoup de répercussions négatives sur ce projet de loi.

On a supprimé, en deuxième lieu, la possibilité de création “d’une banque mutuelle” censée financer le secteur de l’économie sociale et solidaire, a-t-il dit.

Naouel Jabbes, chargée de l’ESS au ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche a, pour sa part, dénoncé l’absence de la notion “groupement de développement agricole“, en dépit du rôle considérable que peut jouer cette structure dans l’économie sociale et solidaire.

Ce projet de loi est composé de 22 articles, a-t-elle précisé. Il comporte, dans son article 1, les objectifs du cadre légal relatif à l’ESS, en l’occurrence l’Equité sociale et le développement durable ; Création d’emploi ; Création d’une dynamique locale afin d’assurer un équilibre entre les régions ; Structuration des activités non cadrées ; Promotion de l’initiative collaborative et Création de richesse et promotion du bien-être socio-économique.

L’ESS est définie, dans l’article 2, comme étant l’ensemble des activités et initiatives économiques, sociales, environnementales, culturelles et technologiques à finalité sociale liées à la production, transformation, distribution et échange des biens et services en réponse aux besoins sociaux communs avec un objectif principal qui n’est pas la redistribution des bénéfices.

Après plusieurs mois de concertation entre les ministères, le projet de loi sur l’ESS a été mis en ligne pour une consultation publique du 7 au 28 mai 2018 sur le portail national de l’information juridique(www.legislation.tn) et sur le site du ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi (www.emploi.gov.tn ) .

Le Laboratoire de l’économie sociale et solidaire, LAB‘ESS, est un projet créé en 2013 et porté par Développement Sans Frontières, association du GROUPE SOS première entreprise sociale de France.
LAB’ESS œuvre pour le renforcement des capacités des associations tunisiennes et des porteurs de projets d’entrepreneuriat social à travers le conseil, la formation et la mise en réseau.

TAP

par -

Le Groupe Zouari vient de signer une convention avec l’Etoile Sportive du Sahel devenant de ce fait son sponsor officiel pour une durée de deux années. L’annonce et la signature dudit contrat de sponsoring ont eu lieu lors d’une cérémonie organisée le vendredi 19 Janvier 2018 à Sousse, à l’occasion du lancement officiel des nouveaux modèles Rexton et Korando de la marque Sud-coréenne Ssangyong au même moment qu’en Europe.

Le contrat a été signé par Hafedh Zouari et Ridha Cherfeddine, respectivement Président et fondateur du Zouari Groupe et Président de l’Etoile Sportive du Sahel, et ce en présence des cadres du groupe, des joueurs de foot du Club, des invités de marque et des médias.

« La signature de ce nouveau contrat de sponsoring est un grand événement pour nous », s’est félicité le PDG du groupe, Hafedh zouari. Et d’ajouter  «notre groupe s’engage, par le biais de ce contrat de sponsoring, à soutenir le sport en Tunisie à travers l’un des grands clubs du football du pays qui partage avec notre groupe des valeurs essentielles, à savoir le désir de la perfection, le sens du défi et l’optimisme». Ridha Charfeddine a tenu à remercier Zouari Group pour son soutien à l’ESS et sa contribution pour faire rayonner l’image de l’équipe à l’échelle nationale aussi bien qu’internationale.

On rappelle que le Groupe Zouari a été créé en 1984, il dispose de 7 filiales actives dans 4 domaines d’activités : L’industrie, le commerce, le transport et logistique et l’immobilier. Le Groupe possède un portefeuille regroupant une dizaine de marques d’envergure internationale et d’un réseau de distribution couvrant trois axes régionaux : le nord, le centre et le sud du pays. Il est aussi le concessionnaire officiel des marques SSangyong et Mahindra en Tunisie à travers sa filiale et premier-né du groupe, ETS Zouari.

par -

Le projet de loi relatif à l’économie sociale et solidaire (ESS) devrait être soumis à l’ ARP (Assemblée des représentants du peuple) avant la fin de cette année, selon le représentant de la Plateforme tunisienne de l’économie sociale et solidaire, Lotfi Ben Aissa.
Ce projet de loi, préparé par l’UGTT et d’autres acteurs de la société civile, a été soumis depuis novembre 2016 à la présidence du gouvernement. “Le chef du gouvernement s’est engagé à le soumettre à l’ARP avant la fin de cette année et on espère qu’en faisant un peu de lobbying, ce projet de loi pourrait être adopté au cours de premier trimestre 2018“, a ajouté Ben Aissa à l’occasion de la deuxième conférence nationale sur le commerce équitable en Tunisie tenue, vendredi 20 octobre 2017, à l’Institut national de recherche agronomique de Tunis (INRAT).

Le projet de loi sur l’ESS vise à parer à la dispersion des textes juridiques relatifs à cette question, à définir les principes et les objectifs de l’ESS et à la doter d’une structure représentative et fédératrice, avec au programme la création d’un Conseil supérieur de l’économie solidaire et un Observatoire national de l’ESS. Il prévoit, également, un mécanisme d’autofinancement et la création dans trois ans d’une banque mutuelle, a dit Ben Aissa, qui siège également à l’ARP.

Pour Asma Ben Hmida, directrice exécutive de Enda Inter-arabe, le commerce équitable ne signifie point payer des produits plus chers ou moins chers mais payer des produits de qualité à un prix équitable. Elle a souligné l’importance de la coordination entre les différents ministères et structures en vue d’utiliser ce concept de commerce équitable pour tirer les zones reculées du pays du sous-développement comme c’était le cas auparavant, pour le sud du Japon.
Selon Ben Hmida, 120 mille petits agriculteurs tunisiens ont bénéficié des crédits fournis par Enda inter arabe, qui est le premier fournisseur de crédits agricoles en Tunisie, après la Banque nationale agricole (BNA).

Le ministre du Commerce, Omar Behi, a indiqué, pour sa part, que des concepts tels que le commerce équitable peuvent aider à venir à bout de certaines difficultés de l’agriculture tunisienne, notamment au niveau des circuits de distribution des produits agricoles et l’écart existant entre les prix du produit proposé par l’agriculteur et le prix sur le marché.
Ce nouveau concept nécessite un grand effort de marketing à l’échelle locale, pour le faire connaître auprès des agriculteurs et de la population, a-t-il dit, appelant à organiser les agriculteurs dans le cadre de coopératives et à réduire davantage le taux d’intérêt des crédits qui leur sont proposés.

La petite agriculture familiale représente 78% de l’ensemble des exploitations en Tunisie et compte plus de 404 mille exploitations . Le financement des activités au sein de ces exploitations est réparti entre 3 % pour les crédits et 60% pour l’autofinancement, d’après Naouel Jabbes, conseillère en économie sociale et solidaire auprès du ministre de l’Agriculture. Les exploitations familiales sont gérées par des exploitants âgés, dont le niveau d’instruction est faible et sont peu ouverts sur l’environnement institutionnel, a-t-elle avancé. La production de ces exploitations, dont 91% se trouvent dans des zones arides ou semi-arides, est faible et peu valorisée, d’où la dégradation de leur revenus. Les petits agriculteurs constituent 12,3% de la population pauvre du pays.

A cet égard, un plan de promotion de la petite agriculture 2017/2020 a été adopté dans le cadre du Plan de développement quinquennal (2016/2020), a dit Mme Jabbes, précisant que ses axes portent sur la mise à niveau des ressources humaines, l’amélioration de la situation foncière et l’encouragement de l’investissement dans la création de valeur ajoutée et l’incitation à la labellisation et l’adoption des appellations d’origine. L’économie sociale et solidaire servira comme levier pour ce plan, a-t-elle fait remarquer.

Par ailleurs, une coopérative des consommateurs des produits agricoles est en cours de création, a affirmé sa présidente Radhia Louhichi, ajoutant que cette création intervient après la constitution de la coopérative des producteurs et des services dans le cadre d’une démarche visant à favoriser le commerce équitable des produits agricoles.

La deuxième conférence nationale sur le commerce équitable en Tunisie s’est tenue à l’initiative du ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, l’ONG enda inter-arabe et Plates (plateformes de l’économie sociale et solidaire).

TAP

par -
Le séminaire des arbitre devant officier en ligue 2 a eu lieu du 9 au 11 septembre avec la participation de 80 arbitres et arbitres assistants.

L’arbitre Youssef Srairi a été désigné pour diriger le match au sommet des quarts de finale de la coupe de Tunisie de football (2015-2016) opposant l’Etoile du Sahel à l’Espérance de Tunis, mardi 16 août à partir de 17h00 au stade olympique de Sousse.
Voici le programme de tous les matches des quarts de finale avec arbitres:
Mardi 16 août:
A Kalaa Seghira (16h00) : Kala Sport – AS Marsa arb: Khaled Guizani
A Gabès (16h00): S.Gabésien – CO Sidi Bouzid arb: Nasrallah Jawadi
A Sousse (17h00): Etoile du Sahel – Espérance ST arb: Youssef Srairi
A Radès (19h00): C.Africain – ES Metlaoui arb: Sadok Selmi

par -
La chaîne sportive qatarie

La commission nationale d’appel, réunie vendredi, a confirmé la sanction de trois matches à huis clos infligée par la Ligue nationale de football à l’Etoile du Sahel.

La ligue avait infligé à l’Etoile du Sahel trois matches sans public suite aux incidents survenus lors du match face au Stade Tunisien, comptant pour la 22ème journée du championnat de la ligue 1.

Cette sanction est assortie d’une amende de 2000 dinars.

La formation sahélienne a disputé jusqu’à présent un seul match à huis clos, face à la JS Kairouan, pour le compte de la 24ème journée.

par -
L’ESS recevra samedi l’équipe ivoirienne de Siou Sport pour le compte de

L’ESS recevra samedi l’équipe ivoirienne de Siou Sport pour le compte de la coupe de la CAF . L’équipe du Sahel sera renforcée lors de ce match décisif par le défenseur Zied Boughattas et l’algérien Kaddour Beldjilali ajoutés sur la liste des joueurs qualifiés pour la compétition continentale ainsi que par le revenant Marowan Tej, suspendu le match dernier contre Nkana de Zambie.

par -
Après la défaite contre Nkana de Zambie la semaine dernière pour le

Après la défaite contre Nkana de Zambie la semaine dernière pour le compte de la coupe de la CAF en encaissant quatre buts suite à des erreurs défensives flagrantes, les responsables de l’équipe du Sahel ont décidé de renforcer la défense de l’équipe en recrutant l’enfant du club Ammar Jmel.

De son côté, le SG s’est assuré les services du gardien de but Slim Rebai pour deux ans

Apres avoir recruté le marocain Bahri et le français Belaid et le ghanéen Kouakou qui joueront en équipe première, le CSS vient de s’assurer les services d’un autre ghanéen, à savoir Richard âgé de 19 ans, et ce pour cinq ans

par -
Apres la défaite samedi dernier contre NKANA de Zambie

Apres la défaite samedi dernier contre NKANA de Zambie, l’ESS est obligée de remporter le match prochain prévu le 9 août contre l’équipe ivoirienne de SOUII et ce pour aspirer à la qualification au carré des as de la coupe de la CAF.

Malgré l’importance de l’enjeu l’entraîneur de l’ ESS, le serbe Dragan a refusé de jouer un match amical samedi prochain contre une équipe de la région, se contentant des entraînements et un match d’application entre les joueurs de l équipe

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

À la faveur d’un relâchement des tensions dans la Corne de l’Afrique, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté mercredi à l’unanimité...

Reseaux Sociaux