Tags Posts tagged with "Gabes, ,"

Gabes, ,

par -

L’appel d’offre relatif au projet de la station de dessalement de l’eau de mer à Zarat (gouvernorat de Gabès) sera lancé avant fin 2017, a affirmé le chef du projet Fethi Kamel dans une déclaration à la TAP.

Les travaux du projet, dont le coût est estimé à 231 millions de dinars, devraient démarrer au milieu de l’année prochaine, a-t-il ajouté.
L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) avait adopté, lors d’une séance plénière tenue mercredi 19 avril 2017, le projet de loi portant approbation du contrat de prêt conclu le 29 novembre 2016 entre le gouvernement tunisien et l’Institution allemande de crédit pour la reconstruction (KFW) en vue de financer le projet de construction d’une station de dessalement d’eau de mer à Zarat (gouvernorat de Gabès).

Le montant de ce prêt s’élève à 82 millions d’Euros et sera remboursé sur 15 ans avec 5 ans de grâce, à un taux d’intérêt fixe de 1,86 %. Le coût global du projet est estimé à 231,6 millions de dinars (96,5 millions d’euros). La participation de l’Etat tunisien s’élève à 14,5 millions d’euros destinés à couvrir la taxe sur la valeur ajoutée et les frais douaniers.

Le projet sera réalisé par la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) dans l’objectif de couvrir les besoins en eau potable de 1,145 million d’habitants des gouvernorats de Gabès, Médenine et Tataouine, à l’horizon 2035. Il permettra également de faire face à la pénurie d’eau à travers le dessalement des eaux de mer et à atténuer la surexploitation des eaux souterraines.

Les principales composantes du projet consistent en la création d’une station de dessalement, d’une capacité de 50 000 m3/jour, (laquelle capacité pourrait être augmentée à 100 mille m3/jour à l’horizon 2017), de 3 réservoirs de stockage des eaux d’une capacité totale de 15 mille m3 et d’une station de pompage des eaux dessalées.

par -

La Société régionale de transport à Gabès (Sotregames), qui couvre les régions de Gabès et de Kébili, vient de se doter de cinq nouveaux autobus confort, pour le transport interurbain, moyennant 1,6 million de dinar, annonce à l’agence TAP le PDG de la société, Hichem Asses.
La société a réceptionné, récemment, quatre nouveaux autobus articulés, pour le transport urbain et suburbain, en attendant d’acquérir, en octobre prochain, 18 autobus usagers.
Sotregames prévoit, par ailleurs, la création de deux nouvelles lignes entre Gabès et Djerba via le bac, à raison de deux navettes par jour, ainsi qu’une ligne entre Gabès et Douz (2 voyages par jours) et d’une ligne pilote entre Gabès et El Hamma.

par -

Deux lignes maritimes reliant Sfax à Djerba et Gabès à Djerba verront bientôt le jour, a indiqué le chef du projet Mohamed Kilani à l’agence TAP.
Le projet a obtenu l’accord de principe du ministère du transport ainsi que de l’Office de la marine marchande et des ports, a-t-il ajouté.
La ligne sera exploitée à raison de deux navettes régulières par jour qui seront assurées par deux fast-ferries achetés de Chine pour un cout estimé à 4MD, a souligné la même source, ajoutant que les prix des tickets à bord de ces deux navires seront abordables.
L’entrée en vigueur du projet est tributaire du parachèvement des procédures logistiques dont notamment l’acquisition de deux fast-ferries pour assurer le transport des voyageurs et l’aménagement des quais pour permettre un accostage facile des navires, a précisé le directeur du port commercial de Sfax Anis Kamoun.

par -
Lors d’une réunion de travail

Une ligne maritime reliant Sfax à Djerba et Gabés à Djerba sera lancée bientôt, comme l’indique Mohamed Kilani fondateur du projet.
Dans une déclaration ce dimanche 18 juin 2017 à Shems Fm, il a annoncé que les travaux relatifs à ce projet commenceront d’ici fin du mois d’août prochain.

Mohamed Kilani a également indiqué que le projet était en phase d’étude tout au long des trois dernières années, la phase de réalisation débutera la fin du mois d’août, en attendant la fin des procédures

par -

Suite à une information parvenue sur une opération de contrebande de quantités d’or brut vers la Libye, les agents de la Douane relevant de la brigade de surveillance et de recherche de Gabès, sont parvenus à arrêter une personne et ont saisi sa voiture, au niveau du rond point de “Limaoua” sur la route nationale numéro 1, reliant Gabès à Médenine, annonce un communiqué de la Douane.

Une perquisition minutieuse de la voiture a permis de découvrir près de 14 kg d’or, dissimulés dans différents coins du véhicule, dont la valeur globale est estimée à 1 million de dinars, indique le même communiqué.

par -

Présidant samedi 10 juin 2017, le conseil régional de santé de Gabès, la ministre de la Santé Samira Meraï a annoncé une série de mesures visant à développer le secteur dans la région.
Elle a à ce titre indiqué qu’une délégation représentant des hôpitaux britanniques se rendra après Ramadan en Tunisie afin de s’atteler à réaliser le projet de création du nouvel hôpital universitaire à Gabès dont le coût est estimé à 180 millions de dinars.
“Des études sur les besoins sanitaires de la région seront menées en amont”, a-t-elle précisé, ajoutant qu’un centre de traumatologie et des grands brûlés sera construit dans le cadre de ce projet.
La ministre a par ailleurs fait savoir qu’un groupe de chinois s’est montré disposé à se lancer dans un projet de réhabilitation de la station thermale d’El Khebayet (délégation d’el-Hamma) dont le coût est estimé à 750 millions de dinars.
Ce projet permettra de créer 3200 postes d’emploi, a-t-elle affirmé.
Aussi, les établissements hospitaliers et de santé de la région seront dotés en 2017 de nouveaux équipements médicaux d’une valeur estimée à 4.5 millions de dinars.
Il s’agit également de transformer l’hôpital local de la délégation de Mareth en un hôpital régional (coût estimé à 5 millions de dinars) et de créer à partir de 2018 des unités médicales mobiles dans cette délégation ainsi qu’à el-Hamma et Menzeh Habib.
“Cinq postes à caractère universitaire seront créés dans cet hôpital qui deviendra un CHU”, a précisé la ministre.
Le renforcement du staff médical en médecins et l’acquisition de trois ambulances pour améliorer les services de santé et de médecine scolaire et universitaire et transporter le personnel médical, figurent également parmi les mesures annoncées en faveur de la région.
Samira Meraï a par ailleurs annoncé le démarrage à partir de 2018 des travaux d’aménagement de l’hôpital local de Matmata dont le coût s’élève à 5 millions de dinars ainsi que la création d’une unité d’urgence dans le centre médical de Ghannouch.
“Une salle de cathétérisme sera également construite dans l’hôpital régional de Gabès à partir du début de 2018”, a-t-elle ajouté, faisant savoir qu’un service de dialyse sera crée également en 2018 à Ouedhref.
Des représentants d’organisations nationales et de partis politiques ayant assisté au conseil ont déploré la situation “désastreuse” du secteur de la santé dans la région de Gabès. Ils ont pointé du doigt la pénurie des médecins généralistes et spécialistes et le manque d’équipements médicaux dans les hôpitaux.

par -

La direction régionale de l’Agence de promotion des investissements agricoles (APIA), à Gabès, a approuvé, au cours des quatre premiers mois 2017, une cinquantaine de projets agricoles catégories ” A ” et ” C “, d’une valeur globale de 10 millions de dinars (MD). Ces investissements devront contribuer à créer 42 postes d’emploi, affirme à l’agence TAP, Karim Khalfelli, directeur régional de l’APIA.
L’agriculture géothermique accapare 70% de ces investissements dont l’autofinancement représente 85%, la participation des banques ne dépassant pas 2,1%.
Les subventions accordées à ces projets devront atteindre 1 million de dinars, selon la même source.
Les projets d’investissement déclarés à l’APIA (Gabès), entre janvier et avril 2017, ont totalisé 89 projets dans les secteurs de l’agriculture, la pêche et les services connexes, nécessitant 43 MD, avec une capacité d’emplois fixes de 200 personnes.

par -

Les unités de la police judiciaire de Gafsa ont interpelé jeudi 25 mai, l’un des plus grands trafiquants de cannabis et d’héroïne dans la région.

Les agents sécuritaires ont pris d’assaut le domicile du trafiquant et y ont saisi une importante quantité de drogues qu’il s’apprêtait à vendre, a affirmé une source sécuritaire à Jawhara fm.

Quatre autres individus recherchés ont également été arrêtés, a ajouté la même source.

par -

La ministre de l’énergie, des mines et des énergies renouvelables, Héla Cheikhrouhou, a indiqué que les recommandations issues d’un atelier de travail sur “le Phosphogypse, moyens de développement durable”, tenu mercredi à Gabès, seront adoptées dans l’élaboration d’une feuille de route pour traiter le dossier du phosphogypse et arrêter le rejet de cette matière dans la mer.
Cette question sera examinée, aussi, dans le cadre d’un conseil ministériel, qui sera organisé prochainement pour poursuivre le processus de développement dans le gouvernorat de Gabès, a-t-elle dit.
Intervenant lors de cet atelier de deux jours auquel participent des l’environnement et de la géologie de Chine, Canada, USA, France et de Tunisie, Cheikhrouhou a souligné les nombreux projets écologiques programmés dans la région dont la lutte contre la pollution aérienne, la rationalisation de la consommation de l’eau, la construction d’une station de dessalement de l’eau de mer et la lutte contre les odeurs nauséabondes causées par le transformation du phosphate.
Le président de la commission de l’industrie, de l’énergie, des ressources naturelles, de l’infrastructure et de l’environnement à l’ARP, Ameur Laarayedh, a indiqué que la commission effectuera au cours du mois de Ramadan, une visite dans le gouvernorat de Gabès pour rencontrer les composantes de la société civile et les médias régionaux pour se rendre compte de la situation écologique à Gabès.

par -

Une réunion ministérielle sur le suivi du processus de développement à Gabès s’est tenue, lundi 15 mai 2017, au Palais du gouvernement à la Kasbah, en présence de plusieurs membres du gouvernement, du gouverneur de Gabès, des députés de la région et des représentants des organisations nationales à Gabès.
La réunion a permis d’évoquer les difficultés qui entravent la réalisation de 57 projets programmés dans le gouvernorat et de résoudre les problèmes de développement et de création d’emplois dans la région.
Les participants à la réunion ont convenu de tenir un conseil ministériel consacré à l’examen du dossier du phosphogypse, à la lumière de la Conférence internationale sur la valorisation du phosphogypse (prévue les 24 et 25 mai à Gabès), ainsi que du dossier du patrimoine foncier (241 ha) situé près de la route périphérique de Gabès.
Il a été également décidé de programmer des réunions sectorielles qui permettent de réunir des cadres régionaux et des représentants de la région avec des représentants des ministères pour examiner les difficultés auxquelles font face certains secteurs et activités dans le gouvernorat de Gabès.

par -

Les habitants de la ville Bouchema, qui se trouve à proximité de la zone industrielle de Gabès, ont observé, jeudi, une grève générale. Tous les commerces et entreprises sont fermés.
La grève est organisée pour tirer la sonnette d’alarme sur la dégradation de l’environnement dans la région à cause de la pollution industrielle.
Les protestataires se disent préoccupés par l’impact de la pollution environnementale sur leur santé, surtout après les cas d’asphyxie enregistrés auprès des élèves dus à l’émission de dioxyde de souffre par les unités industrielles du groupe chimique tunisien.
Ils appellent le gouvernement à prendre des mesures d’urgence pour résoudre le problème de la pollution environnementale que connait la localité de Bouchema et ses séquelles sur la santé humaine et les activités agricoles.
Ils revendiquent également la réalisation de nouveaux projets, notamment dans le secteur de l’infrastructure et de la santé en vue de sortir la région de la marginalisation, créer de l’emploi et impulser le développement.

par -

Les habitants de Bouchama du gouvernorat de Gabès ont, durant ce matin du mardi 9 mai 2017, bloqué la route menant aux sociétés industrielles,  rapporte Shems Fm.
Les manifestants ont également interdit aux ouvriers de rejoindre leurs lieux de travail, et ce suite, à la réunion tenue, hier soir, entre le gouverneur et des protestataires, et qui n’a abouti à aucun accord, indique la même source.

Le dialogue se poursuit encore avec les responsables.

par -

Des sans emploi à El Hamma (gouvernorat de Gabès), soutenus par l’Union régionale du travail et des organisations de la société civile, observent, samedi, un sit-in, Place des Martyrs, pour revendiquer de l’emploi et du développement dans leur délégation.
Le secrétaire général de l’URT, Khchimi Ben Salem, affirme à l’agence TAP que l’union soutient le mouvement de protestation et réclame l’activation des sociétés de l’environnement et de maintenance, l’ouverture des recrutements au Groupement chimique tunisien en accordant un quota raisonnable à la région, la consécration du principe de discrimination positive et le règlement de la situation de la vieille briquèterie.
L’union demande, également, la mise en application des décisions annoncées, en faveur d’El Hamma, le 25 juin 2015, lors d’un conseil ministériel consacré à la région de Gabès, dont la construction d’une station d’assainissement, la promotion de l’hôpital local et l’inscription de la municipalité d’El Hamma en tant que commune touristique.

par -

Les protestataires dans la ville de Matmata ont levé leur sit-in, samedi, et rouvert les routes à la circulation “de manière spontanée“, affirme à l’agence TAP le délégué de Matmata, Ali Thabet.
Le dialogue se poursuit, indique le délégué, soulignant que les efforts sont concentrés sur les problèmes de développement dans cette zone touristique et les perspectives d’emploi.
Un groupe de jeunes avaient bloqué, vendredi matin, toutes les entrées de la ville et brûlé des pneus empêchant les voitures de circuler entre Gabès et Douz à travers Matmata et obligeant les établissements à fermer leurs portes.
Ils réclament de l’emploi dans les entreprises actives dans le secteur de l’énergie, en tant qu’”unique alternative à la crise du tourisme“, et appellent le gouvernement à s’occuper, sérieusement, de la région et à lancer de nouveaux programmes qui favorisent l’emploi et le développement dans leur délégation.

par -

Des jeunes de la délégation de Matmata ont bloqué, vendredi matin, toutes les entrées de la ville et incendié des pneus, ce qui a interrompu la circulation au niveau de la route menant à Douz et contraint plusieurs entreprises et administrations à fermer, ont confié des témoins au correspondant de la TAP.
Les protestataires déplorent l’absence de projets de développement capables de créer de l’emploi et de sortir la région de la marginalisation.
Ils revendiquent le recrutement des jeunes et des diplômés en chômage au sein des compagnies pétrolières opérant dans la région ainsi que la mise en place de projets innovants afin de relancer le développement déjà paralysé par la crise que connait le secteur du tourisme.

par -

Des manifestants ont fait irruption, mercredi après midi, dans le siège de la délégation d’Al-Hamma (gouvernorat de Gabès) où ils ont saccagé des équipements et détruit des documents appartenant à des citoyens, rapporte l’agence TAP. Les forces militaires ont aussitôt réussi à sécuriser le siège de la délégation.

Dans la matinée de mercredi, les manifestants ont bloqué la route nationale n°16 Gabès-Kébili passant par Al-Hamma, mettant le feu à des pneus, avant la réouverture de la route.
Le mouvement déclenché intervenait suite à la saisie d’une voiture de contrebande chargée de pommes, les manifestants exigeant la restitution du véhicule à ses propriétaires.

par -

Des protestataires ont pris d’assaut le siège de la délégation d’El Hamma au gouvernorat de Gabès, dans l’après-midi du mercredi 26 avril 2017, et ont détruit plusieurs documents de citoyens et des équipements en y mettant le feu, rapporte Jawhara Fm.

Il est à rappeler que des protestataires avaient bloqué, ce matin, la route nationale n°16 reliant Gabès et Kebili au niveau d’El Hamma avant de la réouvrir.
Les mouvements protestataires se sont déclarés suite à l’arrestation d’un véhicule de contrebande chargé de pommes.

par -

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a adopté, lors d’une séance plénière tenue mercredi 19 avril 2017, le projet de loi portant approbation du contrat de prêt conclu le 29 novembre 2016 entre le gouvernement tunisien et l’Institution allemande de crédit pour la reconstruction (KFW) en vue de financer le projet de construction d’une station de dessalement d’eau de mer à Zarat (gouvernorat de Gabes).
Le montant de ce prêt s’élève à 82 millions d’Euros et sera remboursé sur 15 ans avec 5 ans de grâce, à un taux d’intérêt fixe de 1,86 %.
Le coût global du projet est estimé à 231,6 millions de dinars (96,5 millions d’euros). La participation de l’Etat tunisien s’élève à 14,5 millions d’euros destinés à couvrir la taxe sur la valeur ajoutée et les frais douaniers.
Ce projet sera réalisé par la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) dans l’objectif de couvrir les besoins en eau potable de 1,145 million d’habitants des gouvernorats de Gabès, Médenine et Tataouine, à l’horizon 2035. Il permettra également de faire face à la pénurie d’eau à travers le dessalement des eaux de mer et à atténuer la surexploitation des eaux souterraines.
Les principales composantes de ce projet consistent en la création d’une station de dessalement, d’une capacité de 50 000 m3/jour, (laquelle capacité pourrait être augmentée à 100 mille m3/jour à l’horizon 2017), de 3 réservoirs de stockage des eaux d’une capacité totale de 15 mille m3 et d’une station de pompage des eaux dessalées.
Lors de la discussion du projet de loi, le député Mohamed Rachedi s’est interrogé sur le programme du ministère de l’Agriculture pour garantir l’approvisionnement en eau potable, face à la baisse du niveau des eaux dans les barrages et sur l’intention ou pas du ministère de récupérer les eaux des barrages rejetées dans la mer.

par -

L’Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine (ARRU) entamera, en avril prochain, la réhabilitation de 6 quartiers populaires, dans le gouvernorat de Gabès, moyennant des investissements globaux d’environ 7 millions de dinars, rapporte la TAP.

Des travaux d’aménagement de routes et d’installation de l’éclairage public seront menés, à cet effet. Quelque 25 mille habitants bénéficieront de ces projets.

par -

Des composantes de la société civile, à Gabès, ont organisé, lundi 20 mars 2017, une marche pacifique partant de la Place des martyrs, en direction de Chott Essalem, pour protester contre la dégradation de l’environnement par les rejets de phosphorylase en mer. Les manifestants ont appelé à la fermeture de la décharge à l’origine de cette pollution.
Des députés et des représentants de partis et d’organisations nationales ont participé à cette manifestation, au cours de laquelle des slogans ont été scandés contre la pollution de la mer et pour le droit de vivre dans un environnement sain.
Le mouvement de protestation ne s’arrêtera pas, tant que les rejets de phosphogypse continuent, avertit Fadhel Trabelsi, militant associatif, dans une déclaration à l’agence TAP, appelant le gouvernement à assumer ses responsabilités et à honorer ses engagements vis-à-vis de la région.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux