Tags Posts tagged with "Gabes, ,"

Gabes, ,

par -

Jusqu’à juin 2018, les exportations des primeurs géothermiques dans le gouvernorat de Gabès ont atteint 14 mille tonnes contre 9700 tonnes par rapport à la même période de l’année dernière.
Parmi ces produits figurent essentiellement des tomates de très bonne qualité exportées vers les marchés européens et les pays de golfe, a indiqué Amel Ghiloufi, chef de service de la production végétale au commissariat régional au développement agricole de Gabès.
La culture des primeurs géothermiques est très répandue, notamment à El Hamma où les superficies ont atteint 128 hectares. Dans la région, 11 sociétés et 40 petits agriculteurs opèrent dans cette activité agricole.
Durant la saison écoulée, la production des primeurs géothermiques dans la région de Gabès était de 25 millions tonnes dont 12 mille tonnes ont été exportées vers l’étranger.

par -

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a tenu, ce jeudi 24 mai 2018, au Bardo, une séance plénière pour examiner le rapport de la commission du développement régional sur les visites qu’elle a effectuées dans le Sud-Est du pays (Tataouine, Gabès et Médenine).

Cette plénière se déroule actuellement en la présence des ministres du Commerce, de l’Agriculture, des PME, de l’Environnement, de la Culture, du Tourisme, de la Santé et de l’Équipement.

Prennent également part à cette plénière le secrétaire d’État auprès du ministre du Transport, des représentants du ministère de l’Investissement et de la Coopération internationale ainsi que les gouverneurs de Gabès, Tataouine et Médenine et des responsables des administrations régionales.

par -

La production de 2017, chez la société Al Kimia, a enregistré une augmentation de plus de 23 % par rapport à 2016 et aurait pu être meilleure n’eut été le manque d’acide phosphorique enregistré au quatrième trimestre du fait des perturbations qu’a connues le Groupe Chimique Tunisien à Gabès. Le volume des ventes de STPP a aussi enregistré une augmentation de 28 % par rapport à 2016 passant de 67 248 à 86 092 tonnes. Malgré cette amélioration, la Société n’a pas pu atteindre le niveau habituel de ses ventes, compte tenu de la baisse de la demande mondiale du STPP et de l’agressivité des concurrents qui continuent de pratiquer des prix bas.

Le chiffre d’affaires aussi a enregistré une augmentation de 23% par rapport à la même période de 2016 passant ainsi de 124 MDT à 150,6 MDT. L’amélioration du chiffre d’affaires est due notamment à l’augmentation du volume des ventes et à la dépréciation du dinar par rapport aux devises étrangères en dépit d’une baisse générale du niveau des prix pratiqués dans le monde. Le résultat net de l’entreprise avait pourtant terminé avec une perte de 13,636 MDT et qui était en hausse par rapport au déficit de 9 MDT de l’exercice 2016.

par -

Un accord de prêt de 82 millions d’euros a été signé, ce mardi 22 mai 2018, entre la Banque Allemande de Développement (KFW) et le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale. L’argent financera une station de dessalement d’eau de mer d’une capacité de 50.000m³ / jour (extensible à 100.000 m³ / jour) à Zarat, près de la ville de Gabes.

Le coût total du projet est estimé à 96.5 millions d’euros, soit 231.6 millions de dinars tunisiens. La contribution de la Tunisie est donc de l’ordre de 14.5 millions d’euros. Ce prêt est remboursable sur 15 ans avec 5 ans de grâce et un taux d’intérêt de 1,86%.

Ce projet sera réalisé par la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) dans l’objectif de couvrir les besoins en eau potable de 1,145 million d’habitants des gouvernorats de Gabès, à l’horizon 2035.

Il permettra également de faire face à la pénurie d’eau à travers le dessalement des eaux de mer et d’atténuer la surexploitation des eaux souterraines.

A signaler que la Tunisie souffre pour la troisième année consécutive d’un déficit hydrique estimé à 163 millions m3.

Les barrages maintiennent les mêmes taux de remplissage que l’année dernière, à l’exception du barrage de Nebhana qui ne renferme aujourd’hui que 3 millions m3 contre 11 millions m3 en 2017.

On rappelle également que la Banque Allemande de Développement agit pour le compte du Gouvernement Fédéral Allemand. Elle soutient les réformes, les infrastructures et les systèmes financiers pour une croissance économique socialement équitable et respectueuse de l’environnement dans les pays en voie de développement.

Ses objectifs comprennent la réduction de la pauvreté, le maintien de la sécurité et de la paix, la protection de l’environnement et du climat ainsi que la promotion de la mondialisation dans des conditions équitables.

par -

Les résultats préliminaires des élections municipales 2018 dans le gouvernorat de Gabès se présentent comme suit :
– Municipalité de Gabes
Listes en lice
Nombre de sièges
Courant démocrate 5
Mouvement Ennahdha 12
Coalition civile 3
Nidaa Tounes 3
Tounes Al Irada 1
Front Populaire 2
Le défi 2
– Municipalité de Matmata
Listes en lice
Nombre de sièges
Mouvement Ennahdha 5
Liste de l’Excellence 4
Je t’aime Ma Patri 2
Nidaa Tounes 1
– Municipalité de Dkhilet Toujen
Listes en lice
Nombre de sièges
Mouvement Ennahdha 11
Nidaa Tounes 5
Afek Tounes 1
– Municipalité de Bouchamma
Listes en lice
Nombre de sièges
Mouvement Ennahdha 6
Bouchamma, Yed Wahda 2
Nidaa Tounes 2
Harak Tounes Al Irada 4
Le défi 2
Al Wifak 2
– Municipalité de Métouia
Listes en lice
Nombre de sièges
Mouvement Ennahdha 6
Machrou Tounes 2
Nidaa Tounes 1
Lam Echaml 9
– Municipalité de Ketana
Listes en lice
Nombre de sièges
Mouvement ENnahdha 9
L’avenir 2
Nidaa Tounes 5
Pour le developpement 2
– Municipalité de la Nouvelle Matmata
Listes en lice
Nombre de sièges
Nidaa Tounes 3
Al Moubadra wal Esleh 1
Mouvement Ennahdha 6
Assouud 8
– Municipalité de Ouedhref
Listes en lice
Nombre de sièges
Mouvement Ennahdha 6
Al Eklaa (le décollage) 2
Nidaa Tounes 2
Réforme du processus 7
– Municipalité de Chenini Nahhal
Listes en lice
Nombre de sièges
Partenariat, union, et environnement 5
Mouvement Ennahdha 8
Courant démocrate 5
– Municipalité de Teboulbou
Listes en lice
Nombre de sièges
Mouvement Ennahdha 5
Demain est meilleur 2
Al Bina 2
Notre ambition 2
Nidaa Tounes 2
Courant démocrate 1
Achiraa 2
La justice 2
– Municipalité de Ghannouch
Listes en lice
Nombre de sièges
Mouvement Ennahdha 17
Nidaa Tounes 3
Ghannouch, ma ville 2
Harak Tounes Al Irada 2
– Municipalité de Mareth
Listes en lice
Nombre de sièges
Nidaa Tounes 3
Muovement Ennahdha 11
Mareth, d’abord 3
Mouvement du peuple 6
Harak Tounes Al Irada 1
Municipalité d’El Hamma
Listes en lice
Nombre de sièges
Mouvement Ennahdha 14
Al Eklaa (le décollage) 3
Harak Tounes Al Irada 4
El Hamma d’abord 6
Nidaa Tounes 3

par -

L’Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine (ARRU) a entamé la maintenance du réseau de distribution d’eau potable, à El Hamma, Ghannouch et Oudhref, annonce le directeur régional de l’ARRU, Lotfi Hamrouni, dans une déclaration à l’agence TAP.

A El Hamma, les travaux s’inscrivent dans le cadre d’un projet d’un coût global de 716 mille dinars, au profit de 1600 habitants. A Ghannouch, les travaux d’un coût de 375 mille dinars, bénéficieront à 700 habitants et à Oudhref ; 200 habitants sont concernés (coût de 183 mille dinars).

Par ailleurs, l’agence a lancé un appel d’offres pour la réalisation d’un projet de réhabilitation du centre ville de Bouchema. L’attribution du projet est prévue, au cours de ce mois de mai 2018. Les travaux concernent l’aménagement de routes, l’éclairage public et l’évacuation des eaux de pluie.

par -

Les Tunisiens se plaignent de la Tunisie, de son climat politique et social délétère, ses mauvais indicateurs économiques, ses prix qui s’envolent… Mais le richissime businessman égyptien Naguib Sawiris lui ne voit rien de tout ça, au contraire, il met en relief les atouts du pays. C’est surtout Gabès qui lui a tapé dans l’oeil. Il s’est confié dans un entretien avec Huffpost Tunisie, lors de sa venue au Festival du film de Gabès.

C’est la première fois que la septième fortune du continent africain fait une descente dans la région, un voyage court mais très instructif. “La pauvreté est manifeste dans certains endroits, la pollution aussi”, dit-il, “mais la ville a de beaux potentiels”, ajoute-t-il.
En fait ce qui trotte dans la tête de Sawiris, c’est une réédition de son exploit à El Gouna, une localité désertique en Égypte dont il a fait une petite merveille. D’après lui, Gabès a tout ce qu’il faut pour avoir le même destin, et se muer en une ville dont raffolent les touristes et les investisseurs. “Gabès jouit d’une nature exceptionnelle grâce à la mer et l’oasis”, affirme avec passion le milliardaire. Et il entrevoit déjà ce nouveau paradis, une oasis sur mer.

L’économie c’est très important mais la culture l’est autant pour dynamiser une ville”, déclare-t-il. Sawiris a monté avec son frère le Festival du film d’El Gouna, dont la première édition a fait grand bruit. Ce qui a été fait à Gabès – le complexe culturel l’Agora et le festival du film – donne des idées à l’Egyptien. Et l’homme qui a fait fortune grâce à ses activités dans les mines, les télécoms, les médias, etc., a les moyens de ses ambitions !

C’est pas gagné…

Toutefois l’homme d’affaires pose le préalable de mesures d’encouragement fortes pour doper l’investissement. “Cette ville a besoin d’un plan de développement la ciblant et ça passe par une campagne d’investissement marketing pour encourager les investisseurs à venir lancer des projets ici. Il faut que l’État donne de la visibilité au cadre juridique sur les incitations à l’investissement”, indique-t-il. Mais le businessman égyptien n’est pas le seul à s’en plaindre, les patrons tunisiens les plus en vue également, et pas en prenant des gants. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la Tunisie va être épaulée par la Banque Mondiale pour faire bonne figure dans les classements internationaux, notamment “Doing Business”, des études que les investisseurs de la trempe de Sawiris regardent à la loupe avant de miser le moindre billet. Ce dossier fait d’ailleurs partie des sujets sur la table lors de la visite du chef du gouvernement, Youssef Chahed, à Bruxelles ce mardi 24 avril 2018. C’est aussi, entre autres, ce qu’exige le FMI de la Tunisie, et c’est cela qui explique la tiédeur, le caractère timoré et attentiste du communiqué sorti de la rencontre entre le ministre tunisien de l’Investissement et des responsables de l’institution financière dernièrement à Washington.

Le pays est stable, la sécurité est là”, les ressources humaines sont “qualifiées” et “instruites”, “la force de caractère des femmes à l’image des Égyptiennes” et “l’ouverture d’esprit et la tolérance des Tunisiens” sont autant d’atouts qu’il faut exploiter de manière optimale, a déclaré le milliardaire égyptien. Son message est on ne peut plus clair, et lui comme ses pairs n’ont pas pour habitude de faire dans la flagornerie sans fondement, autrement ils n’auraient pas cette réussite exceptionnelle. La balle est dans le camp des autorités tunisiennes. A elles de faire ce qu’il faut pour cueillir les sous chez Sawris…

S.L.

par -

La ville d’El Hamma constitue l’une des principales villes de la région de Gabès. Créée le 20 août 1920, sa municipalité couvre une superficie de 553 ha, pour une population de quelque 54 mille habitants.
Cette ville thermale, au fort potentiel, accueille chaque année des dizaines de milliers de curistes, dont beaucoup d’étrangers. Les trois hammams municipaux y ont été modernisés. Ils côtoient cinq autres hammams dans le secteur privé. Le projet de station thermale d’El Khbayet, attendu depuis plusieurs années, devrait renforcer le caractère touristique de la ville et contribuer à réduire le chômage. Lequel constitue le principal problème de la délégation qui ne dispose toujours pas de zone industrielle.

Entretemps, les habitants de la ville sont particulièrement préoccupés par l’expansion urbaine qui grignote chaque jour un peu plus d’espace oasien. Car El Hamma est aussi une oasis, un autre atout à son actif.

Pour Ezzedine Rtimi, militant associatif, la ville doit développer son réseau routier et permettre au citoyen de vivre dans un environnement sain, débarrassé de toutes sources de pollution, et développer les services de santé dispensés par l’hôpital local.

Rached Adouani, journaliste local, résume les attentes des habitants en la modernisation des routes, du marché des fruits et légumes et de l’abattoir, ainsi que la lutte contre la prolifération des étalages anarchiques et les constructions abusives dans le périmètre de l’oasis.

La commune d’El Hamma compte 23036 électeurs qui seront appelés, le 6 mai prochain, à choisir 30 conseillers municipaux parmi les cinq listes électorales en lice : 3 listes de partis (Nidaa, Ennahdha, Harak Tounes Al Irada) et 2 indépendantes.

par -

Située au coeur d’El Hamma, la ferme agricole La Cinquième Saison s’est engagée à la production des meilleures tomates du monde, mais aussi au développement de la communauté locale à travers de projets qui favorisent, entre autre, l’accès à l’éducation.

C’est dans cet esprit que la ferme, gérée par l’entreprise international SanLucar, décidait de participer au programme « L’entreprise, amie de l’école », mis en place par le Ministère de l’Éducation de Tunisie en Mars de 2016 avec le soutien de l’UTICA.

Ce programme, dont sa deuxième phase a commencé en 2018, vise à développer le partenariat entre les établissements scolaires et les milieux économiques, de manière à ce que les entreprises puissent contribuer aux efforts de mise à niveau de différentes écoles.

Dans le cas de La Cinquième Saison, considérée comme la seule à El Hamma qui participe au programme, l’objectif est d’aider au réaménagement de 3 écoles primaires de la région : l’école Daghbaji, l’école d’El Hamma Ouest et l’école Béchima El Borj.

Les travaux à réaliser visent à conditionner les installations pour l’amélioration des conditions de vie des élèves et enseignants au sein de ces trois établissements. Les travaux sont financés par SanLucar dans le cadre du programme de responsabilité corporative piloté par la multinationale.

Outre le soin et le respect de l’environnement, le programme social de SanLucar comprend trois domaines clés : la nutrition, le sport et l’éducation. Plusieurs initiatives sont adoptées chaque année pour le soutien des communautés qui habitent près des terres cultivées par SanLucar dans les différents pays.

SanLucar en Tunisie

SanLucar commence son périple en Tunisie en 2008 lorsqu’elle découvre l’une des meilleures régions du monde pour cultiver les tomates : la région de Gabés plus précisément El Hamma, au sud du pays. Là-bas se trouve la ferme de La Cinquième Saison, dont ses terres bénéficient de la présence d’une source d’eau géothermique, qui confère aux tomates une saveur unique grâce à la combinaison des substances minérales d’origines naturelles.

La ferme Flor’Alia est située dans le nord du pays, où SanLucar cultive les meilleures variétés de baies, choisies en étroite collaboration avec des renommées institutions comme par exemple « Plant Sciences International ».

SanLucar est la première entreprise à obtenir en Tunisie le certificat d’évaluation GRASP qui reconnaît les bonnes pratiques sociales dans le secteur agricole. GRASP complète le chapitre sur la santé, la sécurité et le bien-être des travailleurs dans le cadre de la norme internationale Global G.A.P.

L’entreprise SanLucar a ses sièges sociaux en Tunisie, Espagne, Allemagne, Autriche, Afrique du Sud, Equateur et Benelux. La multinationale compte 2 500 employés, dont la plupart travaillent dans les fermes qui sont répartis sur trois continents. Avec une offre qui comprend près de 90 fruits et légumes provenant de plus de 35 pays, SanLucar est la marque du secteur avec l’assortiment haut de gamme le plus large du marché. Sous la philosophie «Goût en harmonie avec les personnes et la nature», SanLucar développe son activité commerciale sur le marché mondial des fruits et légumes. Il s’étend actuellement aux pays du Golfe, à la Russie, à la Chine et au Canada.

par -

Le deuxième laboratoire FabLab, un espace de découverte des compétences des jeunes de la région intéressés par le numérique et le développement de leurs capacités scientifiques, en concrétisant leurs idées par des projets réels, grâce à l’utilisation des moyens numériques modernes, a été ouvert, vendredi, au collège pilote de Gabès.
Cet espace, ouvert par le ministre des Technologies de la communication et de l’économie numérique Anouar Maarouf, s’inscrit dans une initiative lancée par Orange Tunisie et la Fondation Orange ainsi que l’Association ‘jeunes sciences” de Tunisie (AJST) .
Le laboratoire scientifique, qui comprend les derniers appareils numériques, tels que les imprimantes tridimensionnelles, les découpeuses au laser, les unités de numérisation 3D et autres, est ouvert aux jeunes entrepreneurs, aux étudiants, aux élèves et aux jeunes passionnés par le monde de l’innovation numérique. Il offre également, à ces jeunes, un encadrement assuré par une équipe d’experts.
Le ministre a souligné l’importance de cet espace scientifique dans le renforcement des capacités scientifiques des jeunes et l’investissement de leur intelligence dans des projets innovants qui les aident à réussir et briller aux niveaux national et international, mettant l’accent sur la nécessité de former et superviser ces jeunes.
Il convient de noter qu’environ 180 étudiants des différentes localités de la région et de tous les niveaux scolaires sont actifs dans le Club des jeunes et de la science à Gabès qui a bénéficié des services de ce laboratoire. Plusieurs d’entre eux ont réussi à l’échelle nationale et internationale dans le domaine de la science et de la technologie et ont participé à des expositions organisées à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

par -

L’agence de communication et d’évènementiel PROMOPUB, domiciliée à Gabes, organise les premières journées régionales de la micro finance et des métiers verts, les 20 et 21 avril 2018 à l’hôtel Shems, à Gabes, en partenariat avec les opérateurs tunisiens de la micro finance et des métiers verts.
Est également prévu, en marge de l’exposition, un forum sous le thème «Micro Finance et Métiers Verts vecteur de développement du sud tunisien» ; la rencontre sera animée par des professionnels et d’éminents experts.

A noter que cet événement aura un écho dans les gouvernorats de Gafsa, Kebili, Medenine, Tataouine et Tozeur. Il se veut être une action concrète pour offrir aux citoyens du sud tunisien et porteurs d’idées une bonne opportunité pour des contacts directs avec les opérateurs partenaires, afin d’obtenir des financements pour monter des projets et dynamiser l’économie locale…

par -

La police de l’environnement, dans les communes de Gabès et d’El Hamma, démarre officiellement ses activités, ce vendredi, 19 janvier 2018, après une campagne de sensibilisation qui a duré trois mois, a souligné le gouverneur, Mongi Thameur.
Cette campagne a permis de lutter contre les installations anarchiques, au niveau du pont d’El Balad à Gabès-ville et autour de la mosquée Sidi Boulbaba, et de rédiger une cinquantaine d’avertissements.
A partir du 19 janvier, des amendes allant de 40 à 60 dinars seront infligées, en cas de violation des règles d’hygiène et de propreté. Les sanctions peuvent aller jusqu’à mille dinars d’amende et une peine de prison pour des délits plus graves.

par -

” Quelque 50 fiches de projets seront présentées lors des journées de promotion de l’investissement dans les régions du Sud de la Tunisie qui auront lieu du 12 au 16 mars prochain dans cinq villes françaises “, a déclaré, jeudi après-midi, le président directeur général du pôle industriel et technologique de Gabès ” Pol.i.tech Gabès “, Mohamed Razak Jeday lors d’une réunion à Paris.

Organisée par le consulat général de Tunisie à Paris, la réunion s’inscrit dans le cadre de la préparation de la campagne de promotion du Sud de la Tunisie dans les villes de Lille, Dijon, Nancy, Montpellier et Paris.

L’ambassadeur de Tunisie en France, Abdelaziz Rassâa, a souligné que les régions tunisiennes seront un élément de développement économique important en partenariat avec des régions françaises. Et de préciser : ” il existe des opportunités d’investissements dans les énergies renouvelables, la gestion des déchets et l’agriculture biologique “.

Le consul Naoufel Zayadi a indiqué que l’objectif de cette campagne de promotion est d’établir des partenariats gagnant-gagnant entre les hommes d’affaires tunisiens et français ainsi qu’entre les entreprises et les établissements des deux pays.

Auparavant, le PDG de” Pol.i.tech Gabès ” a présenté les opportunités d’investissement dans la région de Gabès et du Sud Est qui sont d’après lui ” un gisement économique “. Jeday souligne que ” 60 % du minerai du phosphate sont transformés à Gabès en acide phosphorique et en engrais chimiques en plus de 25% de la production nationale d’électricité “. ” La ville de Gabès se caractérise par la richesse de la nappe géothermale “, a ajouté le PDG de ” Pol.i.tech de Gabès “.

par -

Le ministère de l’agriculture a consacré un montant de 17 millions de dinars pour réparer les dommages causés par les inondations enregistrées, en novembre 2017, à Matmata, Matmata El Jadida, Dkhila Toujane et Mareth (gouvernorat de Gabès).
Cette décision a été annoncée lors d’une séance de travail tenue, lundi, au siège du gouvernorat, et consacrée au dossier de la conservation des eaux et du sol dans la région.
Une première tranche, soit 9 millions de dinars, sera débloquée en 2018 au profit des quatre délégations concernées alors que la deuxième tranche (8 MD) sera allouée en 2019.
Les travaux programmés démarreront dans les zones les plus sinistrées et seront achevés en 2019. L’accent a été mis, lors de cette réunion, sur l’importance d’accélérer la réalisation de ces travaux dans les délais fixés.

par -

Le volume des exportations à partir du Port commercial de Gabès a atteint, au cours des dix premiers mois 2017, un million 600 mille tonnes, soit une augmentation de 10%, par rapport à la même période de 2016.
Ces exportations consistent en des produits chimiques industriels tels que les engrais-DAP, triple superphosphate, phosphate monoammonique, DCP-dicalcium phosphate, fluorure d’aluminium, acide phosphorique et ciment.
Ces chiffres ont été présentés, jeudi, lors d’une rencontre-débat sur l’exportation organisée par la Chambre de Commerce et d’industrie du sud-est, en collaboration avec le ministère du commerce.
Les intervenants ont souligné la nécessité de créer une ligne de transport maritime par conteneurs, à partir du Port de Gabès, et d’une représentation du CEPEX (Centre de promotion des exportations), dans la région.

par -

Une équipe de l’Office national des mines, en coopération avec l’Université des sciences de Gabès, a réussi à découvrir des traces de dinosaures herbivores qui ont vécu durant l’ère jurassique (il y a environ 150 millions d’années), dans la région de Telalt, au gouvernorat de Tatouine.

Selon les informations rapportées par Mosaïque fm, cette découverte renforce les découvertes précédentes de traces de dinosaures carnivores. Cela assure la richesse de la région qui a déjà un patrimoine géologique étoffé. L’office œuvre à la valorisation des découvertes en lançant un projet de parc géologique.

par -

Une pelleteuse a endommagé, mardi matin, une canalisation de gaz dans la région de Ghannouch (gouvernorat de Gabès) alors qu’elle était en train de creuser des fondations, annonce le ministère de l’Intérieur.
” Le gazoduc reliant El-Borma au port commercial de Gabès a été gravement endommagé, ce qui a provoqué la coupure du gaz et l’évacuation d’une école primaire ainsi qu’un parking de voitures dans la région “, a précisé le département dans un communiqué.
Aussitôt informées de l’incident, des équipes de la protection civile, de la sureté nationale et de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) se sont dépêchées sur les lieux pour prendre les mesures qui s’imposent en attendant la réparation de la panne.
” La vanne principale du gazoduc a été provisoirement fermée “, apprend-on de même source.

par -

Un accord de partenariat a été signé, lundi, à Gabès, entre le Fonds tuniso-américain des entreprises (TAEF) et une fabrication locale de carrelage. L’accord stipule un financement d’un montant de 3,5 millions de dinars destiné à développer les équipements et la production de cette entreprise et à en améliorer la qualité et la gestion, conformément aux normes tunisiennes et internationales.
L’accord vise, également, à renforcer le personnel de l’usine pour atteindre 250 employés, en 2018, contre 182 actuellement.
L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en Tunisie, Daniel Rubinstein, qui était présent à la cérémonie de signature de l’accord aux côtés du gouverneur de Gabès, Mongi Thameur, a souligné la volonté du gouvernement de son pays de soutenir la Tunisie aussi bien dans la création d’institutions démocratiques fortes que dans l’instauration d’une économie qui crée des opportunités pour tous et essentiellement pour ceux qui en étaient privés dans le passé.
Le TAEF financé par les Etats-Unis à raison de 80 millions de dollars (199 millions de dinars) est une corporation privée ayant pour but de promouvoir le développement du secteur privé en Tunisie et, notamment, les PME.

par -

Un contrat de construction du local de la direction régionale du Groupe chimique tunisien à Gabès a été signé, mardi, pour un coût global de 15 millions de dinars. Une cérémonie s’est tenue, à cette occasion, au siège du gouvernorat, en présence du gouverneur de la région, Mongi Thameur, du président directeur général du GCT et de la Compagnie des phosphates de Gafsa, Romdhan Souid, et des membres du Conseil d’administration de la société.
Le local se composera d’un bâtiment de huit étages et de deux blocs de quatre étages. Le cachet architectural de la région sera respecté, assure Souid, précisant que les travaux s’étaleront sur 28 mois.
Par ailleurs, Souid fait savoir que dans le cadre du renforcement du budget de responsabilité sociétale de l’entreprise, le GCT financera la construction d’un amphithéâtre pluridisciplinaire à l’Ecole nationale des Ingénieurs à Gabès.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Sonelgaz va s'exporter encore plus d’électricité. Selon Mohamed Arkab, P-dg de la société, "un accord avait été signé entre son groupe, l'Office marocain de...

Reseaux Sociaux

SPORT

Novak Djokovic profite de sa 4ème victoire à Wimbledon pour bondir de 11 places au classement ATP, faisant son retour lundi au 10ème rang,...