Tags Posts tagged with "Ibrahim Debache"

Ibrahim Debache

par -

L’AHK Tunisie a organisé un petit-déjeuner-débat, le 25 octobre 2018, à Tunis, pour les entreprises membres de l’AHK Tunisie, avec de hauts responsables de la douane tunisienne. Cette rencontre vise à offrir l’opportunité aux entreprises membres, opérant dans l’économie nationale et internationale et ayant très souvent affaire avec l’administration et notamment les services douaniers, de poser des questions en rapport avec leurs marchés et opérations de transfert frontalier.

Ouvrant le débat, Ibrahim Debache, président de l’AHK Tunisie, a déclaré : «Nous avons réalisé à l’AHK Tunisie une enquête avec les entreprises allemandes implantées en Tunisie. Selon cette enquête, la douane représente largement l’obstacle le plus contraignant sur le plan administratif, pour 81% des sociétés non totalement exportatrices et 49% des exportateurs… Nous sommes d’avis qu’il vaudrait mieux renforcer la communication entre vos services et ces entreprises ; avec le dialogue, on peut répondre aux questions et par conséquent atténuer les obstacles».

Les représentants de la douane ont exprimé dans ce contexte la volonté de leur administration de pallier ces insuffisances et de soutenir les entreprises.

Plusieurs questions ont été par la suite posées par les membres présents. Les chefs d’entreprises présents se sont plaints généralement des délais interminables pour les livraisons et de la lourdeur de la procédure administrative douanière.

La Nomenclature Générale des produits (NGP), qui sert pour la désignation et la codification des marchandises, est source pour plusieurs entreprises de gros soucis et engendre des retards procéduraux à la douane, selon plusieurs intervenants. La mise à jour de la NGP devient donc une nécessité.

Par ailleurs, l’idée de créer une cellule pour les Chambres Mixtes en corrélation directe avec la douane a été approuvée et appréciée du côté de la douane, tout comme du côté des entreprises.

De leur côté, les représentants de la douane ont précisé que le portail de la douane dans sa nouvelle version, qui sera disponible sous peu, comprend des réponses à plusieurs interrogations. Par ailleurs, et en vue de mieux servir les opérateurs économiques, la douane a mis en place une cellule d’écoute « SOS Export », qui fonctionne d’une manière continue et répond, au cas par cas, aux questions des personnes et entreprises en contact direct avec la douane tunisienne.

par -

Une délégation de représentants d’entreprises allemandes du secteur de l’énergie photovoltaïque et de l’énergie solaire thermodynamique (CSP) est en visite en Tunisie du 25 au 27 septembre 2018, indique un communiqué.

Dans le cadre de cette visite, l’AHK Tunis a organisé en coopération avec The Renewables Academy AG (RENAC) et avec le soutien du Ministère Fédéral de l’Economie et de l’Energie, un séminaire d’experts. Au cours de ce séminaire, les représentants allemands ont exposé leurs savoir-faire en matière d’énergies renouvelables, en présence du ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani, de l’Ambassadeur de l’Allemagne en Tunisie Dr. Andreas Reinicke et de plusieurs dirigeants des entreprises du secteur en Tunisie.

Lors du séminaire, tenu à Tunis le 25 septembre, le président de l’AHK, Ibrahim Debache a mis en évidence l’intérêt de ces énergies pour l’économie tunisienne. Il a rappelé dans ce contexte le coût exorbitant de l’importation par la Tunisie, des combustibles comme le pétrole et le gaz, un coût qui contribue largement au déficit de la balance commerciale. Les énergies renouvelables seront selon lui, une alternative optimale, tant sur le plan économique qu’écologique.
De son côté, l’ambassadeur de l’Allemagne en Tunisie Dr Andreas Reinicke a exprimé son optimisme quant à l’avenir du secteur énergétique en Tunisie, qui commence à s’orienter vers les énergies renouvelables. « L’expérience allemande dans ce secteur peut être bénéfique pour la Tunisie. On a commis des erreurs que vous pouvez éviter » a-t-il affirmé. Et d’ajouter : « Il ne faut pas oublier non plus l’effet positif sur l’emploi, compte tenu des nouvelles opportunités et possibilités de créer des emplois avec les installations photovoltaïques et CSP ».

Le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani a également mis en valeur l’importance du renforcement de la sécurité énergétique et l’amélioration de la compétitivité économique de la Tunisie. M. Feriani a affirmé que la Tunisie a besoin de réduire le coût de l’énergie et d’instaurer l’équité énergétique entre les régions, à travers le développement des énergies renouvelables. « Ce sont des défis que nous lançons. Notre objectif est d’arriver à produire 30% de notre consommation énergétique en 2030 sous forme d’énergies renouvelables, et nous pouvons y arriver». Et de conclure sur une note positive : « Je suis optimiste tout en restant réaliste. La Tunisie peut devenir un hub entre l’Afrique et l’Europe. Il faut juste qu’on mette de côté nos divergences et qu’on s’unisse pour faire émerger notre économie ».

par -

Les concessionnaires automobiles appellent le ministère des Finances à revoir à la baisse les droits de consommation des premières catégories de petites cylindrées.

L’appel a été lancé ce lundi 27 juin 2017 par Ibrahim Debache au nom de la Chambre syndicale des concessionnaires automobiles et de la société Ennakl automobiles, dont il est le PDG.

Cette mesure revêt une importance particulière étant donné qu’elle touche 90% des voitures importées, a dit le membre de ladite chambre, estimant « avoir une réaction positive par rapport à cette question et surtout des décisions concrètes dans la prochaine loi des finances”.

D’après lui ce genre de mesure ne peut que servir l’intérêt des consommateurs, qui seront capables d’acquérir des voitures « petites cylindrées » avec des prix abordables, a répondu le responsable lors d’une interview exclusive accordée aujourd’hui à Africanmanager.

« Notre objectif est de faire bénéficier les consommateurs de prix compétitifs en les dissuadant de s’aventurer sur le marché parallèle qui contenue de prendre de l’ampleur, surtout avec tous les risques qu’il suppose », a déclaré Ibrahim Bebache.

Et de profiter cette occasion pour critiquer la passivité des autorités en place qui à cause de leur silence ont assis un marché parallèle qui représente actuellement 50% des importations, l’équivalent de 26 mille voitures. Ce marché, selon lui, vient d’être favorisé par la réglementation dont notamment l’allongement de l’âge de l’ancienneté des voitures pour le régime FCR, de 3 à 5 ans.

Outre la prospérité de ce marché parallèle, le secteur automobile est confronté à plusieurs problèmes dont notamment la baisse des quotas, la suppression des tarifs concessionnaires, la restitution du régime des voitures populaires, une décision qui a suscité beaucoup de polémiques chez les différents concessionnaires et qu’ils qualifient de « populiste ».

Parmi les autres problèmes rencontrés, Debache a évoqué la dévaluation du dinar face à ses principaux vis-à-vis, et qui vient aggraver la situation et pénaliser la distribution de l’automobile. Résultat : Les prix sont montés en flèche depuis 2011 à 2015, pour atteindre 70% à cause à cette perte de change, a justifié notre interviewé.

L’ouverture du marché est une obligation…

Pour ce faire et face à la politique adoptée qui cause un manque de visibilité par rapport à l’approvisionnement du marché automobile, Ibrahim Debache a souligné la nécessité de prendre certaines décisions courageuses pour sortir des difficultés.

D’après lui, la solution est d’assurer l’ouverture du marché. « La seule solution pour assurer la pérennité du secteur est d’adopter un système de libéralisation et d’ouverture», a encore déclaré Debache, justifiant sa position par l’impact de cette ouverture qui permettra, selon ses dires, aux différents concessionnaires d’être compétitifs en étant en position de force vis-à-vis de leurs partenaires, les constructeurs.

C’est important dans la mesure où cette ouverture vient à un moment où le marché des véhicules a enregistré au titre de mai de 2016 l’entrée de 24493 voitures, ce qui représente une progression de 24.03% en comparaison avec mai 2015.

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

L'Union africaine (UA) est censée entamer sa mue, pour plus d'action, plus d'efficacité, moins de bureaucratie... Bref, pour gommer tout ce qu'on reproche à...

Reseaux Sociaux

SPORT