Tags Posts tagged with "légère hausse"

légère hausse

par -

Selon les dernières statistiques du centre national des transmissions et du système d’information des Douanes (CNTSID), la facture globale des importations des produits alimentaires a connu une légère hausse durant les sept premiers mois de 2018, alors que celle des six principaux produits alimentaires a enregistré une légère baisse, nous apprend APS.

La facture globale d’importation du groupe des produits alimentaires a atteint 5,236 milliards de dollars (mds usd) entre janvier et fin juillet 2018 contre 5,185 mds usd durant la même période de 2017, soit une hausse de 51 millions de dollars (+0,98%), détaille le Centre national des transmissions et du système d’information des Douanes (CNTSID).

Sur les 5,236 mds usd d’importations alimentaires globales, les six principaux produits alimentaires (céréales, laits, sucre et sucreries, café et thé, légumes secs et viandes) ont été importés pour 3,803 mds usd au sur les 7 premiers mois de 2018 contre 3,875 mds usd sur la même période de 2017, en baisse de 1,85%, précise le CNTSID.

Ainsi, la facture des céréales, semoule et farine, représentant 36% des importations alimentaires de l’Algérie, a grimpé à 1,88 mds usd contre 1,69 mds usd, soit une augmentation de 192 millions de dollars, en augmentation de 11,32% entre les deux périodes de comparaison.

Les importations en lait et matières premières des produits laitiers ont également enregistré une hausse en s’établissant à 888,64 millions usd contre 879,58 millions usd, en hausse d’un peu plus de plus de 9 millions usd (+1,03%).

En revanche, les importations pour le reste des produits alimentaires essentiels ont enregistré des baisses.

Ainsi, la facture d’importation du sucre et sucreries a diminué à 522,1 millions usd contre 698,85 millions usd, en baisse de 176,75 millions usd (-25,29%) , détaille encore la même source.

par -

Les prix de la plupart des biens immobiliers enregistrent de faibles hausses entre le quatrième trimestre 2017 et le premier trimestre 2018, rapporte le site d’information marocaine Yabiladi.

A Fès, l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a très légèrement diminué de 0,4%, indiquent l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) et Bank Al-Maghrib, dans son indice immobilier relatif au premier trimestre 2018.

Les prix de la plupart des biens immobiliers enregistrent une faible hausse de 0,4%. Ainsi, les prix des terrains urbains, des appartements et des maisons ont respectivement augmenté de 0,6%, 0,5% et 0,2%. Ceux des villas accusent une croissance de 7,4%. En revanche, les prix des bureaux ont diminué de 1,8%, contre 0,2% pour les locaux commerciaux.

Globalement, les transactions se sont accrues de 6,5% entre le quatrième trimestre 2017 et le premier trimestre 2018. Les ventes de maisons et de villas ont respectivement baissé de 28,6% et 17,6%. Les transactions des terrains urbains enregistrent une légère diminution de 0,3%.

Toujours selon la même source, les prix des appartements et des locaux commerciaux ont quant à eux augmenté de 7,6% et 3,8%.

L’évolution des transactions des bureaux entre le quatrième trimestre 2017 et le premier trimestre 2018 à Fès n’a pas été calculé.

par -

Les prix à la production sur le marché français ont augmenté de 0,1% en février après être restés stables en janvier, selon les données publiées vendredi par l’Insee et rapportées par Reuters.

L’évolution de janvier avait été annoncée à +0,1% en première estimation.

Sur un an, ils sont en hausse de 1,5%, soit une accélération sensible par rapport à fin janvier (+1,2%), qui marquait un point bas depuis novembre 2016.

En février, la hausse des prix de l’énergie (+1,7%) a été compensée presque totalement par le recul des prix des produits manufacturés (-0,3%) et des produits des produits pétroliers raffinés (-6%). Les prix des denrées alimentaires sont restés stables sur le mois.

Les prix d’importation des produits industriels ont reculé de 0,7% après une augmentation de 0,4% en janvier. Sur un an, ils reculent de 0,1%, soit leur première baisse depuis novembre 2016, alors qu’ils progressaient de 0,9% sur les douze mois à fin janvier.

par -

Le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche a annoncé que la production halieutique (hors aquaculture) a atteint 108.000 tonnes (t) en 2017 contre 102.000 t en 2016, nous apprend APS.

Cette hausse de la production a aussi concerné l’aquaculture avec 4.200 t en 2017.les efforts du gouvernement algérien , dans le cadre de sa stratégie dans le secteur de la pêche, s’orientent vers l’augmentation de la production globale jusqu’à 200.000 t avec une production de 100.000 t/an pour la pêche en mer et 100.000 t/an pour l’aquaculture, susceptibles de créer 40.000 emplois.

Ceci permettra d’atteindre le taux des 50-50% entre ces deux modes de production des ressources halieutiques contre 95-5% actuellement.

Toujours selon APS, l’Algérie a exporté pour 7,36 millions de dollars de ressources halieutiques en 2017 contre des importations de 121 millions de dollars sur la même année.

par -

La Bourse de Paris a ouvert en petite hausse jeudi matin (+0,24%) pour une séance dominée par les questions de politique monétaire, au début d’une réunion de trois jours des banquiers centraux à Jackson Hole, rapporte l’AFP.

A 09H00 (07H00 GMT), l’indice CAC 40 prenait 12,32 points à 5.127,71 points. La veille, l’indice avait fini en recul de 0,32% à 5.115,39 points

par -

Une performance de 0.09% a été enregistrée par l’indice de la bourse de Tunis en ce vendredi 22 avril le portant à un niveau de 5347.33 points, selon Mena Captial Partners.

Dans un volume total de 5.851 MD échangé, le titre UIB a drainé 1.196 MTND, soit 20% du flux transactionnel total et clôture la séance à 18.200 TND, enregistrant une croissance de 0.27%.

La valeur AMS a grimpé de 5.68% et a clôturé réservée à la hausse à 2.23TND s’offrant ainsi la meilleure performance de la séance suivie par la SOPAT réservée à la hausse aussi avec une performance de 5.63% transigée à 1.500TND.

Les titres ELECTROSTAR et TAWASSOL GROUP HOLDING ont à leur tour enregistré une croissance respective de 5.26% et 4.68% échangés à 3.800 TND et 0.670 TND. Dans un volume de 0.181 MTDN, le titre MPBS s’est offert 4.29% de gain à 4.61TND.

Parallèlement, CIMENT DE BIZERTE a chuté de 4.87% et s’est échangé à 2.73TND suivi par la STEQ qui a perdu 4.38% à 5.01 TND.

MGR et BTE ont aussi chuté et se sont échangés respectivement à 6.21 TND et 7.55TND enregistrant une baisse de 2.96% et2.95%. ESSOKNA figure aussi parmi les valeurs baissières et s’est échangée à 3.600TND soit une chute de 2.43TND.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Des dirigeants d’affaires, des décideurs et des militants pour le développement se sont joints à plus de 200 délégués pour lancer le premier Forum...

Reseaux Sociaux

SPORT