Tags Posts tagged with "mongi hamdi"

mongi hamdi

par -

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a reçu, ce vendredi 5 février 2016, au palais de Carthage, l’ancien ministre des Affaires étrangères et ancien secrétaire général adjoint des Nations Unies et son représentant au Mali, Mongi Hamdi, indique un communiqué de la présidence de la République.

La rencontre a porté sur la situation régionale et internationale et son impact sur la Tunisie.

par -
Le ministre des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, effectue à partir de ce mardi 2 septembre 2014, une visite de travail en Russie et ce suite à l’invitation de son homologue russe Sergeï Lavrov.

Mongi Hamdi se réunira, à l’occasion de cette visite, avec de hauts responsables russes, pour discuter les possibilités de renforcer davantage les partenariats entre les deux pays.

par -
Dans une interview accordée au quotidien « Attounissia »

Dans une interview accordée au quotidien « Attounissia », le ministre des affaires étrangères, Mongi Hamdi a nié la présence des pressions exercées par la présidence de la république sur les activités du ministère des Affaires Etrangères (MAE) ni sur son travail comme ministre.

Il a, par ailleurs, précisé que la différence existe parfois, mais ceci est habituel dans un pays qui vit la démocratie et le fruit d’un processus transitionnel. « Il n’y a pas des divergences, mais à travers la concertation, on arrive à trouver les solutions adéquates », a-t-il rassuré avant de rappeler les prérogatives du président de la République, chargé de définir les caractéristiques générales de la politique étrangère.

par -
A l'issue de la visite effectuée par Moncef Marzouki en Afrique sub-saharienne

A l’issue de la visite effectuée par Moncef Marzouki en Afrique sub-saharienne, Mongi Hamdi, ministre des Affaires Etrangères, a appelé dans une déclaration faite à Express fm, à la révision de certaines représentations diplomatiques dans les pays africains.

Il a précisé, dans ce sens, que la diplomatie économique demeure le seul moyen pour la relance de l’économie tunisienne, ainsi que pour la création de l’emploi et de l’investissement bilatéral.

Hamdi a annoncé que le ministère a examiné de près la situation de la diplomatie tunisienne en Afrique, et a présenté une proposition pour la création d’ambassades tunisiennes en Afrique.

par -
Le ministre des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, a nié l’existence d’un conflit entre lui et la présidence de la République en ce qui concerne la restitution des relations diplomatiques entre la Tunisie et la Syrie.

Intervenant sur Shems fm, il a indiqué que les fonctions du nouveau bureau diplomatique en Syrie pour les ressortissants tunisiens en Syrie se limiteront aux procédures administratives.

par -
Le ministre des affaires étrangères

Le ministre des affaires étrangères, Mongi Hamdi a estimé que la libération de l’ambassadeur jordanien enlevé dans les mêmes conditions que les deux diplomates tunisiens , a compliqué les négociations avec les ravisseurs . Il a indiqué, dans une déclaration à Mosaïque FM, que les autorités libyennes fournissent des efforts considérables pour la libération des deux tunisiens et que l’Etat tunisien tient à la sureté de ses deux ressortissants enlevés sans pour autant nuire à son prestige.

par -
Le ministre tunisien des Affaires étrangères

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, a affirmé qu’une puissante organisation terroriste est derrière l’enlèvement des deux diplomates tunisiens, à l’instigation des familles des détenus libyens en Tunisie dont la libération est réclamée.

Intervenant sur la chaîne wataniya 1, il a ajouté que 5 militaires et 6 sécuritaires travaillent à l’ambassade de Tunisie en Libye et qu’il a demandé que les autorités libyennes leur assurent une protection, mais celles-ci ne l’ont pas suffisamment fait tout en exigeant que les Tunisiens ne soient pas armés.

Il a affirmé que l’Etat tunisien ne négocie pas avec les terroristes et qu’il ne transige pas dès lors qu’il s’agit du sang des martyrs, signalant que parmi les solutions probables figure la conclusion d’une convention tuniso-libyenne relative à l’échange des prisonniers.

par -
Mongi Hamdi ministre des Affaires étrangères a indiqué à Mosaïque FM que le prince héritier d’Abou Dhabi

Mongi Hamdi ministre des Affaires étrangères a indiqué à Mosaïque FM que le prince héritier d’Abou Dhabi, Al Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane a annoncé que les Émirats Arabes Unis sont disposés à aider la Tunisie à équilibrer son budget et à impulser les investissements.

Il a ajouté que les Émirats vont aider les services de sûreté tunisiens à lutter contre le terrorisme et à surveiller ses frontières.

par -
La question Ben Ali

La question Ben Ali, qui se trouve actuellement en Arabie Saoudite, ne sera pas évoquée lors de la visite du Chef du Gouvernement Mehdi Jomâa aux pays du Golfe a indiqué Mongi Hamdi, ministre des Affaires Étrangères à Mosaïque FM . Il a aussi précisé que cette visite portera sur l’amélioration des relations entre la Tunisie et ces pays.

par -
Le ministre des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, a affirmé, dans une interview au journal « Achark al Awsat » que la prochaine visite du nouveau chef du gouvernement italien en Tunisie n’a aucun lien avec la question de la migration illégale.

Il a précisé que la partie italienne veut, à travers cette visite, transmettre à la Tunisie un message d’amitié et de soutien.

par -
La Tunisie

La Tunisie “n’est pas moins importante que d’autres pays en Europe tels que la Grèce ou l’Ukraine”, a souligné mercredi le ministre tunisien des Affaires étrangères Mongi Hamdi, demandant un soutien international pour réussir “la transition démocratique” de son pays. “Il est dans l’intérêt de tout le monde que la Tunisie réussisse sa transition démocratique. On doit faire en sorte que la Tunisie soit une success story, car si elle n’y arrive pas, aucun pays arabe ne va réussir”, a-t-il ajouté à l’issue d’un entretien avec son homologue français Laurent Fabius, à Paris.

“On a fait notre travail, un travail exemplaire, et on attend que nos partenaires viennent nous aider à accomplir notre mission, la transition démocratique en Tunisie”, a-t-il souligné. “S’il y a un pays qui peut sortir de la crise, c’est la Tunisie (…) Notre intérêt, c’est que nous parvenions à des transitions arabes réussies”, a affirmé, pour sa part, le ministre français des AE, assurant que la France, important partenaire commercial de la Tunisie, était “mobilisée concrètement”.

Il a évoqué la collaboration en matière de lutte antiterroriste dans un pays confronté, depuis la chute de l’ancien président Zine el-Abidine Ben Ali en 2011, à un essor des groupes jihadistes et fragilisé par la Libye voisine en plein chaos. L’armée tunisienne a demandé une aide matérielle pour lutter contre les groupes armés basés dans les monts Chaambi, à la frontière algérienne, où des affrontements avaient fait une vingtaine de morts parmi les forces de sécurité tunisiennes en 2013. “Des discussions ont eu lieu et continuent, notamment sur les questions d’hélicoptères et sur les pièces de remplacement” que la France pourrait livrer, a déclaré M. Fabius.

Son homologue tunisien a rappelé que les priorités du gouvernement apolitique formé fin janvier par Mehdi Jomaâ étaient de sortir de la crise économique et de mener à bien la transition démocratique avec l’organisation d’élections générales libres et transparentes. “Je suis presque sûr que les élections se tiendront avant la fin de l’année”, a déclaré Mongi Hamdi.

par -
Le ministre tunisien des Affaires étrangères

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi a déclaré qu’il y a un accord de principe pour la réouverture du consulat de Tunisie à Damas ou le déplacement de diplomates tunisiens en poste à Beyrouth, si nécessaire.

Ila ajouté qu’il est en consultations avec le président de la République provisoire, pour trouver de solutions concernant la colonie tunisienne en Syrie, affirmant qu’il est du devoir de l’Etat tunisien de protéger ses expatriés et de préserver ses intérêts.

par -
<div>Né le 23.04.1959 à Sidi Bouzid</div><div><br /></div>

Né le 23.04.1959 à Sidi Bouzid

Marié et père de 3 enfants

– Haut Fonctionnaire des Nations Unies: 25 ans d’expérience en matière d’élaboration de politiques, de leur mise en œuvre et de recherche de consensus dans divers domaine liés aux questions de développement.

2012-2013: Chef du Cabinet du Secrétaire Général de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED), Genève.

2001-2013: Secrétariat de la Commission de la science et de la technologie pour le développement, Genève

Durant 12 ans, M. Hamdi a dirigé le secrétariat de la Commission de la science et de la technologie pour le développement, organe des Nations Unies chargé de conseiller l’Assemblée Générale et le Conseil Economique et Social sur toute question relative aux technologies, innovation et développement.

1988-1998: M. Hamdi a occupé diverses fonctions au sein du Secrétariat des Nations Unies à New York, notamment liées aux affaires économiques et sociales.

Formation et diplômes

– Doctorat (Ph.D) d’ingénieur de l’Université de Californie du Sud, USA (1988),

– Diplôme de politiques économiques et de gestion de l’Université de Harvard (1996).

-Diplôme d’ingénieur d’état de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis (1982).

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux