Tags Posts tagged with "Ouagadougou"

Ouagadougou

par -

Dans le cadre de la mobilisation de nouvelles « mesures d’urgence » pour la pérennisation de la paix au Burkina Faso et conformément à la décision du Comité Exécutif, présidé par le Secrétaire général, le 23 mars 2017, le Représentant Spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et du Sahel (UNOWAS), Mohamed Ibn Chambas, a rencontré ce mercredi 03 mai à Ouagadougou, le Président du Burkina Faso, M. Roch Marc Christian Kaboré.

Les deux officiels ont échangé sur l’engagement des Nations Unies et son soutien à l’initiative de ‘pérennisation de la paix’ au Burkina Faso, et sur les actions entreprises par le gouvernement pour faire face aux défis économiques et de sécurité.

« Il est essentiel que nous travaillions étroitement avec les acteurs nationaux et régionaux afin de renforcer la paix et d’accélérer le développement », a déclaré M. Ibn Chambas.

Les Nations Unies restent pleinement mobilisées pour soutenir le gouvernement dans sa détermination à jouer un rôle prépondérant pour la stabilité de la région, notamment à travers son appui au processus de réforme du secteur de la sécurité. « La volonté affichée du gouvernement d’initier la réforme du secteur de la sécurité témoigne aussi de son attachement à la consolidation de la paix au Burkina et au-delà », a ajouté M. Ibn Chambas.

M. Ibn Chambas a enfin félicité  le Président Kaboré pour son implication personnelle dans la réforme de la constitution et pour la  mise en place, le 14 avril dernier, du Haut Conseil du Dialogue Social, ainsi que pour les avancées enregistrées dans la réforme du système judiciaire.

Pour sa part, le Président Roch Marc Christian Kaboré a salué l’appui des Nations Unies en faveur de la paix, de la stabilité et du développement du Burkina Faso et de la région. Il a réaffirmé la détermination de son gouvernement à tout mettre en œuvre pour faire face aux nombreux défis.

par -

L’Ambassade des Etats-Unis à Ouagadougou a organisé un évènement public sur le changement climatique. Les échanges se sont basés sur “Ted Talks” ainsi que sur d’autres vidéos sur l’environnement. Chaque vidéo projetée a été suivie d’une discussion pendant laquelle les participants ont exprimé leurs opinions. Ils ont aussi discuté des causes et des conséquences du changement climatique et échangé sur la méthode controversée du “pâturage planifié’’, une méthode développée par Allan Savory afin de restaurer les champs à l’aide du bétail. Ils ont également échangé sur les effets néfastes de l’exploitation minière traditionnelle sur l’environnement, qui fait usage de produits chimiques et sur la question du développement de plantes génétiquement modifiées en vue de nourrir les populations vivant dans les zones arides.

par -

Des jeunes musulmans d’Afrique en lutte contre les extrémismes se sont réunis à Ouagadougou au Burkina Faso. Plus de 240 jeunes, venus de huit pays de la sous-région, ont décidé de renforcer la sensibilisation des jeunes musulmans contre la radicalisation et l’extrémisme violent. Ils demandent par ailleurs aux différents gouvernements de jouer pleinement leur rôle en offrant des opportunités d’emploi et de formation aux jeunes afin d’éviter qu’ils tombent dans le piège des terroristes, rapporte le site « rfi.fr ».

D’après la même source, pour l’Organisation de la jeunesse musulmane en Afrique de l’Ouest (Ojemao), il faut aller « vite », car les terroristes et certains prédicateurs radicaux ont pris de l’avance. Au Niger par exemple, l’association des clubs de jeunes musulmans initie, depuis des années, des rencontres dans les écoles et les quartiers pour sensibiliser les jeunes sur les valeurs de paix, de développement et l’amour de la patrie, selon Seyni Ibrahim, le président national de cette association de jeunes musulmans : « Nous organisons des exposés sur l’islam, sur le comportement des jeunes, sur la relation parentale, le respect des parents. Et nous rencontrons les jeunes dans les quartiers et même dans les écoles coraniques pour dialoguer avec eux. Nous avons beaucoup de rencontres de formation pour expliquer, former les jeunes. »,

par -

La famille de Leila Alaoui, victime de l’attentat de Ouagadougou, s’est plainte de la façon dont le consulat français a géré la crise, et notamment les demandes d’évacuation en France de la jeune femme alors grièvement blessée. Les conditions d’accueil de la famille ont-elles été à la hauteur ? Nous avons appris hier soir avec une grande tristesse le décès de notre compatriote Leila Alaoui, blessée lors des attaques du 15-16 janvier. Malgré les soins qui lui ont été apportés, son état de santé s’est subitement aggravé alors que son évacuation médicale était en cours d’organisation. Les équipes médicales et psychologiques françaises accompagnent la famille dans ce drame. Un rapport a été demandé a l’inspection générale du ministère sur les circonstances du décès.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux