Tags Posts tagged with "quartiers populaires"

quartiers populaires

par -

Une délégation composée de représentants de l’Agence Française de Développement (AFD), de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et de l’Union Européenne a effectué, jeudi, une visite aux quartiers populaires de Menzel Ismail et Borj Jebari dans la délégation de Bizerte sud (gouvernorat de Bizerte).
Au cours de cette visite, qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs d’élaboration du 2ème Programme de Réhabilitation et d’Intégration des Quartiers Populaires, les membres de la délégation ont pris connaissance des conditions de logement et d’habitation dans ces cités.
“Cette visite a pour objectif d’inspecter les cités qui vont bénéficier des interventions de ce programme, financé par ces trois institutions européennes”, a précisé le directeur de l’Agence de Réhabilitation et de Rénovation Urbaine (ARRU) à Bizerte, Abdelmajid Mathlouthi.
“Outre les quartiers de Menzel Ismail et Borj Jebari, d’autres cités populaires bénéficieront également de ce programme à l’avenir” a-t-il ajouté.
Lors du premier programme de Réhabilitation et d’Intégration des quartiers populaires, une enveloppe de 22 millions de dinars a été allouée à la réhabilitation des quartiers de Ennajeh, Oued Roumine, Nakhla et El Jalaâ à Bizerte.

par -

Le programme de Promotion des Quartiers Populaires dans les Grandes Villes et le programme de réhabilitation des quartiers populaires des communes urbaines, dont le cout est estimé à 772 millions de dinars, ne sont pas parvenus à atteindre leurs objectifs, révèle le 30ème rapport annuel de la Cour des Comptes.
Le rapport présenté lors d’une conférence de presse tenue, jeudi à Tunis, souligne que les deux programmes n’ont pu limiter la croissance anarchique des agglomérations et l’apparition d’autres agglomérations autour des cités, outre la faiblisse du taux des familles nécessiteuses ayant bénéficié des deux programmes.

Le taux des familles pauvres ayant bénéficié des interventions des deux programmes mis en place par l’Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine n’a pas dépassé 0,5% sur un total de 5320 bénéficiaires ayant obtenu la prime en 2015. Et d’expliquer cette situation par l’absence de conditions claires et documentées en la matière.
Le même rapport souligne que les primes de logement ont été accordées à des personnes qui ne répondent pas aux conditions requises. Le rapport évoque en outre “la détérioration de l’état de 44% des équipements réalisés dans le cadre des deux programmes à cause de l’absence de maintenance et la non exploitation de 45% des espaces de production crées dans ce cadre, d’une valeur de 7,8 MD”.

Le document relève la faiblesse du cadre général organisant les deux programmes, notamment en ce qui concerne la clarté des accords et l’identification des cités prioritaires.
Il s’agit en outre de rationaliser la consommation des ressources consacrées aux deux programmes, notamment l’octroi d’avances d’une valeur de 8MD aux travaux publics contrairement aux dispositions en vigueur, outre le non respect du principe de la concurrence et la faiblesse du suivi des projets.

par -

L’Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine (ARRU) entamera, en avril prochain, la réhabilitation de 6 quartiers populaires, dans le gouvernorat de Gabès, moyennant des investissements globaux d’environ 7 millions de dinars, rapporte la TAP.

Des travaux d’aménagement de routes et d’installation de l’éclairage public seront menés, à cet effet. Quelque 25 mille habitants bénéficieront de ces projets.

par -

Le taux d’avancement du programme de réhabilitation et d’intégration des quartiers populaires, , a atteint 70% (en termes d’engagements) à la fin de mai dernier. Tous les projets du programme devraient s’achèver au début de 2018, selon des données du ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire.
Le coût global du programme, qui a démarré en 2012, s’élève à 514 MD, destinés à la réhabilitation et l’intégration de 121 quartiers populaires, répartis sur 51 municipalités et 6 conseils régionaux. Ces quartiers sont composés de 140 mille logements, habités par près de 700 mille personnes.
Ce programme concerne l’infrastructure de base (376 MD) l’amélioration du logement (36 MD), les équipements collectifs (61 MD) outre les équipements économiques (41 MD).
Le programme vise à améliorer les conditions de vie et l’habitat à l’intérieur des quartiers populaires, lesquels sont des agglomérations non organisées, installées, souvent, aux alentours des villes par des catégories sociales à faible et à moyen revenus en raison de l’incapacité du secteur à fournir des terrains aménagées pour l’habitat et à construire des logements sociaux en faveur de ces franges sociales.
D’après les statistiques réalisées dans le cadre de la préparation des plans de développement précédents, plus de 1400 quartiers composés de près de 700 mille logements habités par 3,5 personnes, ont besoin de réhabilitation.

par -

Le ministre de la Jeunesse et des Sports Maher Ben Dhiaa a affirmé ce dimanche 29 mai 2016 que d’importants moyens seront déployés durant l’été 2016 en faveur des jeunes, annonce la TAP.

Lors d’une conférence de presse tenue en marge de sa visite de travail à Monastir, le ministre a déclaré que près de 3 millions 500 mille dinars seront alloués à plusieurs programmes en faveur de 75 mille jeunes dans les villes à forte densité urbaine et les quartiers populaires.
Il a également annoncé que plusieurs clubs seront lancés en faveur des jeunes des milieux ruraux, 50 nouveaux clubs viendront s’ajouter aux 197 déjà existants.
Un fonds, dont la valeur est estimée à près d’un million 300 mille dinars, a aussi été prévu pour la rénovation des clubs ruraux qui ont prouvé leur efficacité.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux