Tags Posts tagged with "Smart Tunisia"

Smart Tunisia

par -

“Smart Tunisia”, un programme conçu dans le cadre d’un partenariat public-privé et destiné aux entreprises du secteur de l’offshoring, avec pour objectif la création de 50.000 emplois en cinq ans dans les domaines de l’offshoring, du nearshoring et de la colocalisation, va signer, vendredi, à Paris, une convention de partenariat avec la société tuniso-française Talan, qui s’engagera à créer 1000 nouveaux postes d’emploi, en Tunisie, durant les 3 prochaines années.

Cet accord sera signé en marge 2ème Salon International de la Technologie Numérique Viva Tech, qui se tiendra du 15 au 17 juin 2017, à Paris et auquel 50 start-up exerçant dans le domaine des technologies de l’information et de la communication seront présentes dans le cadre du programme Smart Tunisia.
Ce salon, qui constitue un rendez-vous incontournable de l’innovation dans le domaine de TIC, Viva Tech, se prépare à accueillir environ 50 000 participants de différents pays du monde, et 5000 start-up.

Par ailleurs, 100 défis seront lancés, dans le cadre de groupes de laboratoires, et ce, en collaboration avec des sociétés internationales opérant dans divers domaines. L’objectif est de favoriser la création de nouveaux partenariats entre les grandes sociétés et les start-up opérant dans le domaine de TIC.
A l’occasion de Viva Tech, l’opportunité sera offerte à une quinzaine d’entreprises tunisiennes pour exposer leurs produits, dont des sociétés affiliées au programme Smart Tunisia.

par -

Un mémorandum d’entente spécifiant les bases de la coopération entre le programme de “Smart Tunisia” et l’entreprise américaine Cisco a été signé vendredi, lors du sommet régional de l’entreprise tenu à Hammamet.
Ce mémorandum porte sur le renforcement de la formation et le développement des compétences dans le domaine des technologies de l’information, notamment en ce qui concerne la sécurité informatique.

La signature de ce mémorandum permettra d’aider à la Tunisie à devenir un pole régional d’attraction des investissements étrangers dans le domaine technologique, a noté le directeur exécutif du projet “Smart Tunisie”, Elyes Jribi, soulignant l’importance de la sécurité informatique dans la réalisation de cet objectif.
Pour lui la création de postes d’emplois dans le domaine des technologies des informations exige le renforcement de la formation. A cet égard, un programme de formation portant en particulier sur la sécurité informatique sera mis en place en collaboration avec Cisco et plusieurs autres partenaires.
Jeribi a relevé que des accords ont été signés avec 20 entreprises, dans le cadre du projet de “Smart Tunisia”, pour créer plus de 4 mille emplois dans le domaine des technologies de l’information.

Il s’agit de faire de la Tunisie une plateforme internationale des compétences, a précisé le secrétaire d’Etat de l’Economie numérique, Habib Dababi, notant que l’économie numérique exige l’établissement d’un climat de confiance et la garantie de la sécurité numérique en vue de renforcer les opportunités d’investissement et de création d’emplois.
Il a relevé que le ministère des Technologies de la communication et de l’Economie numérique œuvre à accélérer le rythme d’exécution du plan stratégique 2020, ajoutant qu’au cours de la dernière période, un appel d’offre relatif à l’opérateur de l’infrastructure et l’internet des objets (“Internet of Things“) a été lancé, en vue d’assurer à la fin de 2018 la connexion de toutes les régions intérieures et frontalières,au réseau internet.

Le sommet régional de la société Cisco a été une occasion pour favoriser l’échange d’informations et d’expériences dans le domaine des nouvelles technologies et de la sécurité informatique ainsi que pour pour faire connaître les dernières nouveautés dans ces domaines.

Créée en 1984, l’entreprise Cisco est le numéro un mondial de la fabrication du matériel réseau. Elle oeuvre actuellement, à concevoir des programmes de formation au profit des étudiants à travers le monde.
Quant au projet “Smart Tunisia”, qui a démarré en novembre 2015, il vise à asseoir les bases de l’économie numérique dans le pays et à créer 50 mille postes d’emploi durant les cinq prochaines années, dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.

TAP

par -

Le ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique a signé, mercredi 8 mars 2017, une convention de partenariat avec la Fondation Tunisie Pour le Développement, afin d’aider à promouvoir le projet “Smart Tunisia” à l’étranger.
En vertu de cette convention, une enveloppe de 5 millions de dinars sera mobilisée sur 5 ans, pour la promotion du projet Smart Tunisia à l’étranger, et de soutenir les participations aux manifestations internationales pour accroître les chances de réussite de ce projet.
Le président de la Fondation Tunisie Pour le Développement, Badreddine Ouali a souligné, dans une déclaration à l’agence TAP, l’importance d’œuvrer à garantir la réussite de Smart Tunisia qui vise à offrir des emplois pour 50 mille jeunes durant les 5 années à venir et à réaliser des exportations d’une valeur de 2 milliards de dinars.
Il est à noter que la Fondation Tunisie Pour le Développement, a été créée, selon Ouali, durant le troisième trimestre de l’année 2016, et regroupe des personnalités politiques françaises amies de la Tunisie, à l’instar de Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre français, Serge Degallaix, ancien ambassadeur de France en Tunisie, et un nombre d’hommes d’affaires tunisiens résidents à l’étranger.
Le Ministère des Technologies de la Communication et de l’Économie Numérique, Anouar Maârouf, a souligné que le projet Smart Tunisia marque une réelle évolution dans le domaine de l’économie numérique et que plusieurs donneurs d’ordre y accordent une grande importance.
Il a par ailleurs, affirmé que la Tunisie dispose des compétences et des atouts qui lui permettent d’être une destination de choix pour l’économie numérique, appelant les responsables de Smart Tunisia à poursuivre les efforts pour réaliser les objectifs associés à ce projet.

De son coté, Serge Degallaix, a évoqué la conscience accrue en France et en Tunisie, quant à l’importance des nouvelles technologies de l’information et de la communication, et l’émergence de plusieurs entreprises dans ce secteur.
Et de poursuivre que ” l’économie numérique est un secteur à fort potentiel de création d’emplois, en l’occurrence parmi les diplômés du supérieur “.
Pour sa part, Ilyes Jribi, directeur exécutif de Smart Tunisia a affirmé que ce projet a mis en exergue la capacité de la Tunisie à devenir une destination technologique pour les investisseurs étrangers et les sociétés internationales, leaders du marché numérique, faisant savoir que près de 20 conventions ont été signées avec des entreprises internationales pour créer environ 4500 postes d’emplois.
Il a, en outre, précisé que la direction de Smart Tunisia est en train de négocier avec des grandes entreprises internationales actives dans le numérique, pour d’éventuelles implantations en Tunisie.
Nous ne souhaitons pas donner plus de détails sur l’identité de ces entreprises, il a déclaré qu’une première convention sera signée le 23 mars 2017, avec une grande enseigne, ce qui permettra de créer environ 350 postes d’emploi. Une deuxième convention le sera également avec une deuxième entreprise, vers la fin de mars courant pour mettre en place un projet qui permettra de créer 1000 emplois.
Et d’ajouter que le chiffre d’affaires de ces deux sociétés s’élève à 1 milliard d’euros et qu’elles emploient près de 15 mille emplois à travers le monde.

par -

Les participants à la rencontre qui se tient actuellement à Tunis sur ” Les grandes tendances du secteur des Technologies Médias et Télécommunications en Afrique”, ont appelé à investir dans les talents.

Ils ont qualifié cette démarche de stratégique pour le développement du secteur de l’industrie numérique, considérée comme un créneau porteur et source de richesse. “Tout est possible, surtout avec la mise  en place du programme ambitieux Smart Tunisia”, ont expliqué les intervenants à cette rencontre.

Smart Tunisia est un programme destiné aux entreprises du secteur de l’offshoring avec pour objectif la création de 50 mille emplois durant les cinq prochaines années.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux