AccueilLa UNE«Nous n’avons pas de vrai lait en Tunisie», dixit le Monsieur agriculture...

«Nous n’avons pas de vrai lait en Tunisie», dixit le Monsieur agriculture chez CONECT

« Le lait local ne pourrait pas être importé en France et autres pays européens, car il n’est pas conforme aux normes en vigueur ». Cet avis apparemment tranché est  du président du Groupement professionnel de l’agriculture de la CONECT, Bechir Mestiri. Il s’en est fendu dans une interview à Africanmanager où il n’en a pas moins convenu que «  le côté sanitaire est respecté ». Toutefois, a-t-il ajouté,  quand on parle aujourd’hui de la nouvelle définition de la qualité, on fait un prélèvement sur le lait, alors que la vraie étude en bonne et due forme devrait toujours commencer par tout le processus de production, à savoir les étapes par lesquelles le produit est passé ».

Et de développer : « On fait bouillir le lait à 140°c pour tuer toutes bactéries, donc les qualités gustatives du lait vont automatiquement baisser, sauf qu’ils sont obligés de le faire bouillir car ils ont affaire à une mauvaise qualité de lait au départ, à savoir celle reçue par l’industriel ».

Un lait artificiel

De plus, le lait serait traité artificiellement, pour qu’il prenne les allures  d’un  breuvage blanc, sanitairement impeccable, mais, laissant à désirer gustativement.

Par contre, la tendance actuelle est de produire un lait dans un milieu géographique déterminé, donc la notion de terroir est faussée.

Selon Bechir Mestiri,  cela cultive mutatis mutandis  une similitude avec  le poulet industriel, dépourvu de saveur comparé au poulet fermier.

« Nous exerçons une profession, donc nous aspirons à avoir des revenus ».  En évoquant le métier d’agriculteur et les tâches y associées, Mestiri a indiqué que de nos jours, on ne peut guère qualifier les détenteurs d’animaux d’éleveurs. « Ils sont pluriactifs dans la mesure où ils n’ont reçu aucune formation. » Il a précisé que maintenant que le lait ne leur permet pas d’avoir des revenus, ils peuvent facilement se débarrasser de leurs vaches et se consacrer à d’autres activités.

« C’est justement ce que je défends aujourd’hui, les profils performants et non les petits qui se proclament connaisseurs du secteur. » a-il-ajouté.  En outre, l’Etat soutient depuis toujours la cause des petits agriculteurs, or, selon les dires de Mestiri, « c’est purement du populisme et le langage administratif que l’on sert à toutes les occasions ».

Et tant que la vache produit du lait, on la garde.  Les agriculteurs considèrent en effet que fournir du lait est plus facile ou plus efficace que de fournir du fourrage subventionné par l’État pour les vaches tunisiennes. « Les vaches en Tunisie ont une ‘carrière’, leur rôle consiste à fournir du lait tout au long de son existence. » a-t-il affirmé. Selon lui, on parle d ’« autosuffisance d’agriculteurs et non d’autosuffisance bovine ».

La réponse de Klebi

Pour sa part, le membre du bureau exécutif national de CONECT, Ali Klebi, a confirmé lors de la conférence de presse, que le lait tunisien est conforme aux spécifications tunisiennes, est propre, stérile et sain, mais le problème réside dans le nombre de bactéries, qui influent nécessairement sur la texture, le goût et la couleur du lait.

Il  a souligné,  en guise de confirmation des propos de Mestiri, que le lait, après stérilisation à 140 degrés Celsius, ne contient aucune bactérie, avec le moins de matière grasse et le moins de protéines que celui produit en France.

De son côté, Alaaeddine Ben Said, ingénieur spécialisé dans les productions animales et la production fourragère, a indiqué que « produire un lait de bonne qualité oblige l’agriculteur tunisien à payer des charges financières supplémentaires, équivalentes à 100 millimes le litre, alors qu’il existe un équivalent ».

Ben Said a appelé les fabricants à encourager l’agriculture à produire du lait de haute qualité en augmentant la valeur de l’incitation financière qu’ils offrent à l’agriculteur pour entrer sur les marchés européens et africains.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,019SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -